SPIE, le "serial" acheteur "Made in France" : 100 acquisitions en 10 ans

 |   |  347  mots
Les acquisitions ont permis à SPIE d'augmenter son chiffre d'affaires de plus de 1,5 milliard d'euros en 10 ans
Les acquisitions ont permis à SPIE d'augmenter son chiffre d'affaires de plus de 1,5 milliard d'euros en 10 ans (Crédits : SPIE)
Avec l’acquisition de la société polonaise AGIS Fire & Security le 1er septembre 2016, SPIE a réalisé sa 100ème acquisition en dix ans.

Un véritable "serial" acheteur... Ainsi, depuis 2006, SPIE a réalisé sa 100ème acquisition en dix ans avec le rachat le 1er septembre d'AGIS Fire & Security, une entreprise polonaise et spécialiste du secteur de la protection incendie, de la sécurité et des solutions en matière de technologie du bâtiment. Le leader européen des services multi-techniques dans les domaines de l'énergie et des communications consacre chaque année "une part de son cash-flow disponible à un flux régulier d'acquisitions de taille moyenne", a expliqué le groupe dans un communiqué.

Des acquisitions qui contribuent à élargir son offre de services, à accroître la densité de son réseau d'implantations, et à renforcer sa proximité avec ses clients. Elles ont permis à SPIE d'augmenter son chiffre d'affaires de plus de 1,5 milliard d'euros en dix ans. Avec près de 600 sites dans 38 pays et 38.000 collaborateurs, SPIE a réalisé, en 2015, un chiffre d'affaires consolidé de 5,3 milliards d'euros et un EBITA consolidé (résultat d'exploitation avant amortissement des écarts d'acquisition) de 351 millions d'euros. Ces rachats ont "significativement contribué à la croissance du groupe et de ses résultats", a précisé SPIE.

"La recherche et l'évaluation des cibles, l'exécution du plan d'intégration, la sécurisation du retour sur investissement font notamment l'objet d'une grande attention", a assuré SPIE.

SPIE, un acteur clé dans le secteur européen

Le groupe SPIE s'est imposé au cours des dix dernières années comme un acteur clé de la consolidation du secteur européen des services multi-techniques. Positionné sur un marché encore très fragmenté, bénéficiant d'une forte capacité d'exécution et d'un niveau élevé de cash-flow disponible, SPIE est bien placé pour poursuivre dans cette voie et continuer d'afficher à l'avenir une croissance quasi-organique soutenue.

"Les acquisitions quasi-organiques constituent un moteur puissant de notre croissance et un pilier de notre modèle d'entreprise, a expliqué le PDG de SPIE, Gauthier Louette. Elles sont, et resteront dans les années à venir, un axe essentiel de notre stratégie visant à consolider notre position de leader européen indépendant".

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 16/09/2016 à 16:37 :
Spie, un serial acheteur, plutot un serial Killeur d'entreprise, le but ultime de cette FMN Francaise est de racheter des entreprises, les optimiser , en tirer tout je jus..., et ensuite de se debarasser de son personnel pour en faire de meilleure marge, et oui la réalité n'est pas belle de l'interieur, BURN OUT, DEPRESSION, PRESSION PSYCHOLOGIQUE SUR LE PERSONNEL et non respect des fondamentaux du code du travail, le minimun légal est déja un maximun chez SPIE font partis de la vie de SPIE sauf pour les manager qui s'engraisse fortement sur le dos des salariés.
Ah oui j'oubliai les valeurs communiquées de SPIE à l' exterieur que de rire.....

Et le plus du plus le directeur de SPIE I.C.S. le rencontrer et vous etes mort....

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :