Total débauche le patron de la gendarmerie Denis Favier

 |   |  312  mots
Nommé à la tête des gendarmes en avril 2013, Denis Favier, 57 ans, a commandé à deux reprises le GIGN.
Nommé à la tête des gendarmes en avril 2013, Denis Favier, 57 ans, a commandé à deux reprises le GIGN. (Crédits : REUTERS/Charles Platiau)
Le général Denis Favier devrait remplacer Thierry Bourgeois à la tête du pôle sûreté du groupe pétrolier Total, selon La Lettre de l'Expansion.

| Article publié le 22/06 à 9h22, mis à jour le 23/06 à 10h45.

Le directeur général de la gendarmerie nationale, le général Denis Favier, qui a annoncé mardi qu'il quitterait ses fonctions le 1er septembre, va prendre en charge la sûreté chez Total, a confirmé le géant pétrolier, après une première publication rapportant cette information dans La Lettre de l'Expansion (lien abonnés).

Il remplacera Thierry Bourgeois, précise la publication, qui indique que le patron de Total Patrick Pouyanné "entend avec ce recrutement spectaculaire renforcer le pôle sûreté du groupe pétrolier".

"Patrick Pouyanné attache le plus grand prix à la sûreté du personnel de Total et a considéré que dans les troubles géopolitiques auxquels est confronté le groupe, il était très utile de s'attacher les services d'un très grand professionnel dans ce domaine de la sûreté", a déclaré un porte-parole de la société.

En poste depuis 2013

Nommé à la tête des gendarmes en avril 2013, Denis Favier, 57 ans, a commandé à deux reprises le GIGN, la première fois lors de l'assaut pour libérer les otages de l'Airbus à Marignane en 1994 et la seconde fois de 2007 à 2011, période au cours de laquelle il a réorganisé cette unité d'élite. Saint-cyrien, il avait été nommé le 21 mai 2012 conseiller gendarmerie au cabinet du ministre de l'Intérieur de l'époque Manuel Valls.

Le désormais Premier ministre l'a d'ailleurs remercié dans une déclaration écrite :

"J'ai eu la chance d'avoir Denis Favier à mes côtés, d'abord comme conseiller, puis comme directeur général de la gendarmerie nationale, a d'ailleurs réagi le Premier ministre dans une déclaration écrite. Sa précision, sa droiture, sa loyauté, sa connaissance fine de la conduite des hommes sur le terrain ont toujours été pour moi très précieuses."

(avec AFP)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 25/06/2016 à 19:13 :
S’agissant d’hommes et de femmes d’exception comme le sont beaucoup de (jeunes) Français dans l’ombre, que peut-on penser d’un Pays laissant à l’abandon sa jeunesse préférant partir à l’étranger pour travailler plutôt que d’être contrainte de demander des minima sociaux? Combien sont les héros anonymes et bénévoles aujourd’hui qui SEULS (sans le soutien de 30 hommes dont c’est le métier) et fréquemment agissent pour le bien et parfois au péril de leur vie. Bravo à eux : ils sont capables et bons. Il est révoltant que des personnes déconsidèrent d’autres concitoyens désintéressés et méritants, mais tombés dans la détresse sociale. Je suis attristée par une telle attitude.

Vendredi 24 juin, lors du journal télévisé de France 2, une assistante parlementaire d’un député britannique, dont l’honneur et le courage méritent d’être soulignés, mettait en évidence l’incompréhension, parfois la révolte des Britanniques à l’égard d’une certaine caste européenne. Cela s’est traduit par un vote en faveur du brexit.

Elle témoigne : « J'ai été vraiment interpellée par le fossé, en fait, entre le train de vie des bureaucrates à Bruxelles et celui des citoyens européens qui par exemple dans les Pays du sud vivaient des niveaux de chômage et de misère records alors qu’au niveau des bureaucrates, il y en a plus de 10 000 qui SONT PAYES PLUS QUE LE PREMIER MINISTRE BRITANNIQUE par exemple. Ils ne payent pas d'impôts, ils peuvent boire, manger, voyager TOUS FRAIS PAYES. Et ça, à mon sens, ça entretient cette bulle qui va finir par imploser et créer une distance entre les citoyens et leurs représentants ».
Ils perçoivent (pardon : « touchent ») des institutions de l’Union Européenne : prébendes et privilèges comme nulle part ailleurs en Europe.

Daniel Cohn-Bendit, que l’on ne saurait qualifier de pro-militaire, le même soir sur le plateau du JT de France 2 déclare : « Aujourd’hui quel est l’homme le plus heureux sur la planète ? Vladimir Poutine. L’Europe est affaiblie ? Bravo ! Continuons comme ça !»

Veut-on diminuer davantage notamment la PESD en divisant l’Europe avec à l’origine des contre-exemples d’intérêts particuliers ?
a écrit le 25/06/2016 à 9:34 :
Total a bien raison, ce Groupe recrute les pro, pas les militants propulsés au favoritisme, c'est rassurant.
a écrit le 25/06/2016 à 7:56 :
S'agissant d'un homme d'exception comme le général Favier, il est particulièrement mesquin de lui reprocher de toucher retraite et salaire; si vous aviez été dans l'Airbus d'AF, vous auriez peut-être un autre avis. Bravo à Total de l'avoir recruté . Un autre officier supérieur de gendarmerie, une des personnes les plus remarquables que j'ai rencontrées, a lui aussi quitté la gendarmerie pour aller dans le privé (PETLZ): il s'agit du colonel Blaise Agresti, ancien commandant du PGHM de Chamonix et guide de haute montagne. S'il est révoltant que des incapables ou des médiocres touchent, le plus souvent de l'etat, prébendes et privilèges, je suis heureux que les hommes de réelle exception soient récompensés comme ils le méritent.
a écrit le 24/06/2016 à 8:07 :
A la fin du mois : retraite d'un Général 4 étoiles + salaire versé par Total = combien ?

Une misère...
Réponse de le 24/06/2016 à 9:14 :
@au Total: le problème n'est pas de savoir combien il gagne, mais de mettre tout le monde à égalité. Quand on prêche la retraite à 62 ans, voire plus, il est inaccepatble que le type parte à 57 ans. Qu'il change de poste parce que cela rapporte plus, okay. Mais, on lui versera sa retraite militaire au même âge que tout le monde, merci :-)
Réponse de le 25/06/2016 à 7:02 :
Oui mais, pour le moment ce n'est pas le cas. Il y aura bien, au Total, à la fin du mois un sommme cumulée que l'on peut éstimer à combien ? + ou - 10 000 €

" Travailler moins pour travailler tous", " Egalité entre tous les Français", " redistribution du revenu ( années 70)", " mettre fin aux privilèges" disait la gauche.

Un bel exemple de la "France d'en haut" !
a écrit le 22/06/2016 à 20:50 :
On n'aimerait bien voir la photo de la salle des invités , pour avoir un aperçu réel du nombre de gêneraux au m2 que l'on a en France.
a écrit le 22/06/2016 à 17:28 :
PENDANT QUE LE GENERAL DE GAULLE DONNAIT SES ORDRES EN ANGLETERRE, LE MAGNIFIQUE GENERAL DENIS FAVIER MONTAIT SUR LES PASSERELLES EN 1994 , POUR LIBERER DES OTAGES EN DANGER IMMINENTE DE MORT!!!

SANS PARLER DU RESTE!!!
ET JE SUIS CONTENT DE L AVOIR CONNU CAR IL EST EXCEPTIONNEL, AUCUN DES GENERAUX N A JAMAIS ATTEINT SON NIVEAU D ENGAGEMENT POUR LE BIEN S UNS ET DES AUTRES METTANT PLUSIEURS FOIS SA VIE EN DANGER A MON GRAND DESESPOIR
a écrit le 22/06/2016 à 15:52 :
Heureux de voir que cette homme de valeur et son expérience seront utilisés au profit d'une entreprise Française.
a écrit le 22/06/2016 à 11:43 :
ils vont monter une section d'assaut contre le blocage des raffineries...
a écrit le 22/06/2016 à 10:36 :
Qu'est-ce que je disais hier: encore un cumulard ! Il y a vraiment des réformes à faire en France. Je sais, ce qu'il fait est tout à fait légal, mais ce n'est pas du tout moral !!!
Réponse de le 22/06/2016 à 12:25 :
Il est écrit dans l'article qu'il quitte ses fonctions actuelles pour prendre un poste chez Total, donc le cumul porte sur quoi exactement ? Soit vous ne lisez pas les articles que vous commentez, soit vous êtes aigri et vous vous en prenez donc à cette personne qui jusqu'à preuve du contraire est tout à fait intègre
Réponse de le 22/06/2016 à 13:53 :
Cumulard ou pas, vous auriez pu prendre sa place dans les assauts du GIGN, Nul doute que votre expertise eu été triomphante ! Votre haine et votre envie à l'encontre de ce général n'est pas digne !
Réponse de le 22/06/2016 à 13:53 :
Cumulard ou pas, vous auriez pu prendre sa place dans les assauts du GIGN, Nul doute que votre expertise eu été triomphante ! Votre haine et votre envie à l'encontre de ce général n'est pas digne !
Réponse de le 22/06/2016 à 14:34 :
Favier est un homme de valeur ; Comme tous les hauts fonctionnaires, il va quitter son activité atteint par la limite d’âge. Il est encore capable travailler et, il embraye sur le secteur privé dans son domaine ; la sécurité. Comme d’autres hauts fonctionnaires de Bercy partent dans le secteur banquier et la finance et la, j'aime pas. Sur le fond il est vrai que ce pas moral, mais on ne peut pas le critiquer sur sa carrière : c’est un homme d’honneur qui a été « au charbon » et a toujours défendu ses personnels.
Réponse de le 22/06/2016 à 17:19 :
@hein: le cumul de sa retraite militaire et du salaire de son nouveau poste. Quand on est en train de prêcher le report de l'âge de la retraite, évite de faire des exceptions. Il est certes en droit de changer d'emploi, mais sa retraite militaire devrait lui être versé au même age que tout un chacun :-)
@charly10: on peut toujours trouver des excuses, mais je suis de ceux qui pensent que nous devrions être tous égaux en droit et comme je l'ai dit s, je trouve sa démarche immorale :-)
@Allobroge: ma famille figure suffisamment sur les listes de "morts pour la France" pour que tu n'aies pas de leçons à me donner :-)
Réponse de le 22/06/2016 à 18:11 :
Atteint par la limite d'âge? ... a 57 ans.
Et on va demander à un chaudronnier de cotiser jusqu'à 67 ans. Cherchez l'erreur.

Ce qui me gêne c'est le pantouflage dans le privé et les connivences de fait que ça crée entre un groupe d'élite qui fait un pont entre la justice et l'armée, et un groupe privé international.

Ne soyons pas naîfs, cet individu a été recruté pour son carnet d'adresse politico-barbouzesque, pas pour son habileté au lancer du couteau.
Réponse de le 23/06/2016 à 18:06 :
On nous rebat les oreilles avec cet idées de laisser la place des anciens à des jeunes après les avoir formés: "contrat de génération".

La "France d'en haut" de la fonction publique montre l'exemple.
...et en plus y'en a qui disent qu'une retraite d'un général 4 étoiles c'est pas suffisant
Réponse de le 23/06/2016 à 18:07 :
On nous rebat les oreilles avec cette idées de laisser la place des anciens à des jeunes après les avoir formés: "contrat de génération".

La "France d'en haut" de la fonction publique montre l'exemple.
...et en plus y'en a qui disent qu'une retraite d'un général 4 étoiles c'est pas suffisant

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :