Vague de froid : les fournisseurs appelés à mobiliser les consommateurs

Face à la baisse annoncée des températures, la ministre de l’Energie a convoqué ce vendredi 13 janvier les fournisseurs d’électricité afin de coordonner la communication destinée à inciter leurs clients à la modération. Des mesures complémentaires pourraient être étudiées prochainement.
Dominique Pialot
Un record de consommation électrique pourrait être atteint le 19 janvier
Un record de consommation électrique pourrait être atteint le 19 janvier (Crédits : Reuters)

Ségolène Royal s'était voulue rassurante début novembre lorsque s'était posée la question des pics de consommation à venir pendant l'hiver et de la capacité de la France à y faire face, en dépit de la vingtaine de réacteurs nucléaires à l'arrêt à l'époque.

Mais la question ressurgit alors que se profile une vague de froid plus importante dans les tout prochains jours. Avec des températures susceptibles de se situer 8 degrés en-dessous des normales saisonnières, le gestionnaire du réseau RTE prévoit des pics de consommation de l'ordre de 90 GW lundi et jusqu'à 102 GW jeudi, un niveau proche du record historique atteint en février 2012 (102,1 GW).Dans ce contexte, l'Autorité de sûreté nucléaire a autorisé EDF à reporter la fermeture de deux réacteurs. Cinq d'entre eux seulement devraient ainsi être à l'arrêt la semaine prochaine, portant la disponibilité du parc à 90% selon l'opérateur.

Inciter les consommateurs aux éco-gestes

La Ministre de l'Environnement n'en a pas moins convoqué ce vendredi matin 13 janvier pour une réunion de crise les fournisseurs d'électricité (EDF bien sûr, Engie, mais aussi les fournisseurs alternatifs ekWateur et Direct Energie et des représentant de l'industrie) ainsi que le gestionnaire du réseau de transport RTE et le distributeur Enedis. Au programme : la communication vers les consommateurs et l'incitation aux éco-gestes. Ces derniers font en effet partie de l'arsenal à la disposition de RTE pour équilibrer l'offre et la demande sur le réseau en cas de pic de consommation, notamment si les températures demeurent en moyenne de 1 à 3 degrés en dessous des normales de saison sur l'ensemble du territoire pendant plus de trois jours. Autres mesures exceptionnelles auxquelles le gestionnaire de réseau peut recourir de façon graduelle : l'effacement de sites industriels énergivores et volontaires, la baisse de tension et, en dernier recours, le délestage (autrement dit des coupures de courant) dans certaines zones de façon tournante et pour des durées de deux heures au plus.

Du côté de l'offre, la France, habituellement exportatrice d'électricité, importe depuis plusieurs mois d'importants volumes pour pallier la baisse de production nucléaire. Mais nos voisins allemands devraient eux aussi subir la vague de froid annoncée pour la semaine prochaine.

Multiplication de systèmes d'alertes destinés aux clients

L'application éCO2mix lancée en décembre dernier par RTE permet d'alerter des pics à venir les consommateurs qui l'auront téléchargée et de les inciter à ces écogestes. Le fournisseur alternatif Direct Energie a lancé en décembre également un système d'alerte par tweet (#Tousaucourant), auquel se sont inscrits 100.000 de ses 1,2 million de clients. EkWateur propose depuis novembre le service « Night Watch » afin de les alerter par SMS en cas de tensions sur les réseaux d'acheminements d'électricité et de les inviter à diminuer la consommation de leurs appareils électriques pour une période déterminée. En ligne avec l'esprit collaboratif de l'entreprise, il leur offre même une prime pour leur contribution à la communauté. L'objectif est tout à la fois d'accompagner les clients et d'optimiser l'impact de la baisse de consommation sur le réseau, en multipliant les canaux de communication.

Une baisse de la consommation espérée de 2 à 3 GW

Mais pour que le système entraîne une diminution significative de la consommation susceptible d'éviter la coupure de courant, il faudrait que les fournisseurs soient informés en temps réel par RTE, afin de proposer à leurs clients une information personnalisée selon leur lieu de résidence, ce qui ne semble pas d'actualité. Selon nos informations, une deuxième réunion serait prévue au ministère pour étudier la question de façon opérationnelle. Aujourd'hui, il s'agissait apparemment plus de coordonner la communication que de maximiser le service aux clients et l'impact sur la consommation.

C'est mercredi 18 et jeudi 19 janvier que la tension devrait être maximale, et qu'il est donc recommandé d'éviter d'utiliser machines à laver et autres lave-linge aux heures de pointe (entre 9h et 13h puis entre 18h et 20h), d'abaisser d'1°C la température dans les logements chauffés à l'électricité, d'éteindre la lumière dans les pièces inoccupées, de débrancher les chargeurs et d'éteindre les appareils en veille. RTE mise sur 2 à 3 GW de baisse de la consommation grâce à la mobilisation des consommateurs

Dominique Pialot

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 14
à écrit le 15/01/2017 à 22:32
Signaler
Une solution simple : que les millions de pc inutiles utilisés par les entreprises/administrations soient éteints pendant les heures de pointes :) Pourquoi toujours demander aux particuliers de faire des efforts? On pourrait parler aussi du surchauff...

à écrit le 14/01/2017 à 15:54
Signaler
Je ne vais aucunement me responsabiliser alors qu'Areva et EDF ne l'on pas fait. Marre de toujours consommer moins pour payer plus le manque à gagner de dirigeants et d'actionnaires repus de fric. Il y a d'autres énergies pour se chauffer et nul beso...

le 15/01/2017 à 18:03
Signaler
@Marie: tout à fait, on ne doit pas payer les incompétences des dirigeants. Le problème est tout de même que trop de gens se reposent sur l'assistance permanente à tous les niveaux et votent pour les socialos-communistes qui promettent la pluie et le...

à écrit le 14/01/2017 à 10:52
Signaler
Purée je ne pourrais plus mettre mon four électrique ni ma machine à laver ni mon lave vaisselle ni ma télé ni mon four à micro ondes ni mon aspirateur en rentrant du boulot à 19h! Vous voulez ma mort?

à écrit le 14/01/2017 à 10:45
Signaler
EDF a supprimé le tarif EJP qui permettait de nettement surtaxer pendant 22 jours en hiver toute consommation électrique, en accordant un tarif plus favorable pour le reste de l'année : c'est un excellent moyen de réduire la consommation en hiver, ca...

à écrit le 14/01/2017 à 9:21
Signaler
dans une économie atone il faut mettre le paquet sur la recherche afin : - améliorer le rendement des sources électriques (nucléaire - hydroélectrique - photovoltaïque - éolien - gaz) - améliorer et développer le stockage de l'électricité - diminu...

à écrit le 14/01/2017 à 9:16
Signaler
A force de ne pas investir, la France commence à sentir la pénurie et les restrictions. Cela commence par, les soins médicaux, puis par l'électricité et cela finira par l'alimentation et l'émigration.

à écrit le 14/01/2017 à 9:02
Signaler
Heureusement que la France a encore son parc nucléaire pour se chauffer. Il faut demander à Me Ségolène Royal pourquoi elle voulait arrêter une partie des réacteurs....on voit bien d'un côté les belles idées et de l'autre le réalisme .

à écrit le 14/01/2017 à 4:01
Signaler
Solution simple : en mettant des économiseurs d'eau de 0,19 litre / minute sur les robinets d'eau (çà ne change pas le confort) et de 6 litres par minutes pour les douches, on économise en France non seulement des milliards de litres d'eau mais l'équ...

à écrit le 13/01/2017 à 21:01
Signaler
Du coup Ségolène Royal ne fait plus de pub pour la voiture électrique ?!?. Vive l'hybride et non pas au "tout électrique".

le 14/01/2017 à 3:50
Signaler
L'efficacité énergétique compense largement au fil des ans la consommation des véhicules électriques même si le parc était total et qui ont en plus pour avantage de stocker l'énergie qui peut permettre ainsi de répondre aux pics de consommation, qui ...

à écrit le 13/01/2017 à 20:14
Signaler
Une vague de froid arrive...en hiver ! Et peut être encore de la neige et du verglas ! Incroyable ... en hiver ! Non ce n'est pas possible ! Y a erreur ! EDF et consorts pourraient avoir des soucis pour livrer l'électricité ! C'est quoi ces...

à écrit le 13/01/2017 à 20:01
Signaler
Incompréhensible ; une dispo de 90% du parc nucléaire , un froid selon toutes les prévis météo bien moindre qu'en 2012 ; Mais tous yc vous faites dans le catastrophisme Pouvez vous expliquer au lecteur moyen qui n'est ni parigo,ni socialo, ni bobo ...

à écrit le 13/01/2017 à 20:00
Signaler
Tout les contribuables sont inévitable en mode "eco-geste", vague de froide ou non.

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.