Club Med, Saint-Emilion et autres noms passés sous pavillon chinois

 |  | 278 mots
Lecture 2 min.
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : Reuters)
Alors que le Chinois Fosun pourrait mettre la main sur le Club Med, La Tribune revient sur l'engouement de la Chine pour la France. Petit rappel de quelques récentes opérations.

Club Med
Le conglomérat chinois Fosun et Axa Private Equity ont lancé le 27 mai une offre publique d'achat amicale sur le Club Méditerrannée dont ils sont tous deux actionnaires. Objectif: soutenir sa montée en gamme. L'action Club Med a d'ailleurs ouvert ce lundi sur un bond de plus de 20%.

De prestigieux vignobles
Auparavant, fin novembre 2012, un industriel chinois s'est offert le château de Bellefont-Belcier dans le vignoble bordelais. C'est la première fois qu'un ressortissant de ce pays s'offrait un grand cru classé de Saint-Emilion. Les Chinois sont devenus férus de vignobles français. Selon le Comité interprofessionnel des vins de Bordeaux, ils auraient acheté une trentaine de propriétés ces quatre dernières années. La tendance va crescendo depuis 2011. 

Chausseur de luxe
Le fond chinois Fung Capital, a racheté 90% de la marque de chaussure de luxe Robert Clergerie pour environ environ 10 millions d'euros en 2011.

GDF SUEZ
Notons également qu'en 2011 la CIC (China Investment Corporation) a racheté 30% des parts de la branche exploration-production de GDF Suez pour 3,2 milliards de dollars (2,47 milliards d'euros).

Famer Capa
En 2010, Weichai, premier fabricant chinois de moteurs diesel a racheté l'équipementier Famer Paca, spécialisé dans l'usinage et l'assemblage de pièces mécaniques complexes pour moteurs marins.

Un pôle franco-chinois
Enfin, un énorme projet devrait voir le jour à Illange, petit village mosellan de 2.000 habitants. A savoir, la construction d'un méga centre d'affaires franco-chinois qui devrait accueillir 2.000 petites et moyennes entreprises chinoises. "Depuis la sidérurgie, je n'ai pas souvenir d'un projet d'une telle envergure", confiait à Francetvinfo début mars Daniel Perlati, le maire d'Illange, accessoirement ancien ouvrier de l'aciérie de Gandrange.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 30/05/2013 à 7:03 :
C'est assez inquiétant le niveau de certains commentaires. Une entreprise française passe sous contrôle américain en 2006, date à laquelle Villepin était Premier Ministres, et en 2013 du contrôle américain au contrôle chinois. Et ce sont les socialistes - je suis de droite - sont mis en cause sur le thème de la vente de la France à l'étranger sur fond de déferlement xénophobe. Heureusement que ce pays ne compte pas sur "La Fourmi", "Attila" et "Déréglementation", il serait dans un bien plus triste état qu'il ne l'est. Je ne sais si les commentaires des journaux en ligne sont représentatifs de ce que pense la majorité de l'opinion publique, mais j'ai le sentiment d'une xénophobie de bas étage, d'un nationalisme frelaté et d'une division de la population qui vont croissant dans ce que je lis et entend autour de moi. Avec un peu d'espoir on peut le mettre sur le dos de la crise et se dire que ça va passer.
a écrit le 28/05/2013 à 21:43 :
et notre Don Quichotte en marinère - que fait-il ???
Interdire une peteite société par Yahoo, c'est extra, mais là il n'a rien à dire (est-il en congé)???
Sauver la France avec lui ???
a écrit le 27/05/2013 à 21:33 :
C'est malheureux de voir cela! Mais rien n'est irrémédiable.

Prenons les choses dans l'ordre: les Etats n'ont plus les moyens de faire réellement bouger les choses. Ils sont trop endettés, trop cour-termistes (horizon d'un mandat), trop sous la pression des lobbies.
Donc, à notre sens, seuls les consommateurs, les entrepreneurs, les citoyens que nous sommes tous, par nos actions, nos actes d'achats, nos engagements, nos idées, pourront façonner un nouveau monde.

Vous pouvez découvrir par exemple notre charte et nos engagement concrets ici http://www.citoyen-et-responsable.fr/article-le-made-in-france-le-developpement-durable-le-commerce-equitable-l-agriculture-bio-ou-comment-v-118014642.html

ou encore découvrir notre annuaire des marques de textiles made in France ici (http://www.citoyen-et-responsable.fr/article-repertoire-commente-des-marques-proposant-du-made-in-france-116060140.html)
Il y en a pour tous les gouts et toutes les bourses!

A bientôt,
Mathieu
a écrit le 27/05/2013 à 17:12 :
C'est la meilleure nouvelle de ma vie sur terre
a écrit le 27/05/2013 à 16:42 :
1) Les pays occidentaux ont enrichi la Chine et liquidé leur tissu industriel en sous-traitant tous à la Chine pour faire du profit à court terme 2) Succès sur toute la ligne: La Chine ne sait plus quoi faire de son argent et les pays occidentaux appauvris se vendent au plus offrant 3) La Chine prend le pouvoir dans le monde entier: Achat des infrastructures (ex. Port du Pirée en Grèce = bien utile pour envahir l'Europe de l'Est et de l'Ouest avec ses produits), achat d'entreprises intéressantes dans le monde entier (pas les centres Leclerc, mais des marques emblématiques, les voitures Volvo, les marques de luxe (vins), l'horlogerie (mëme en Suisse avec la marque Corum), Main basse sur les matières premières (il n'y a plus un pays africain qui n'a pas des mines laissées aux Chinois contre la construction d'une route offerte par la Chine et contruite par des Chinois amenés sur place).... Et pendant ce temps? L'UE et ses 27 membres se tiennent la barbichette!
Réponse de le 27/05/2013 à 19:46 :
Bien Vrai
Réponse de le 27/05/2013 à 21:10 :
En France, la réussite est fonction de la race : il y a ceux qui ont été condamnés sans jugement, et ceux, à qui le tapis rouge a été déroulé sans efforts. Mais ceux-là, seront-ils acceptés longtemps? J'en doute, car chasser le naturel, il revient au galop...
a écrit le 27/05/2013 à 15:47 :
Quand on parle du CIVB c'est qu'il s'agit des initiales du "Conseil Interprofessionnel du Vin de Bordeaux" et non du "Comité Interprofessionnel des Vins de Bordeaux ", plusieurs journalistes ou toujours les mêmes en font l'erreur!
a écrit le 27/05/2013 à 14:30 :
C'est bien, cela changera des ricains qui inondent le marché. Maintenant, il faudra se poser un jour la question de savoir où va nous conduire la déréglementation financière. Il ne faudra pas se plaindre pas lorsque lorsque notre économie sera complètement colonisée.
Réponse de le 27/05/2013 à 15:32 :
Elle l'est déjà, mais en France on préfère taper sur l'émigration de banlieue qui ,elle, est née en France et ne demande que ce qui lui est due : un traitement équitable, pour vivre à la mesure... En matière d'économie de proximité, presque tous bars tabac et des centaines de magasins, dans Paris intra-muros, sont entre les mains de chinois. On est lion de Chinatown du 13ème. Lorsque vous vous attablez en terrasse, il vous demande l'encaissement aussitôt la commande servie, sur un ton de "charretier agressif" qui vous fait douter que vous soyez encore en France!
Réponse de le 27/05/2013 à 17:09 :
@Lou: les chinois travaillent très dur et avec du profit.L'émigration de banlieue ne veut pas s'inté
grer dans le système et préfère vivre des trafiques de toute nature.Je n'ai jamais vu un chinois
se rendre à la CAF pour les allocs et non plus faire des gosses pour s'assurer son futur.
Une chinatown m'est plus agréable que une Seine St.Denis,La Courneuve ou certains quartiers
de Marseille,Lyon ou Grenoble.Le chinois ne descende pas dans la rue pour tout casser,n'écou
te pas de la musique des chiots,ne fait pas d'attentas et nous laisse tranquille.Si vous etes
obligé de boir un café dans son bar ou acheter un vin dans son magasin c'est la faute à nous
qui nous sommes pas capable de mieux gérer notre économie et immigration.
Réponse de le 27/05/2013 à 18:20 :
cher attila, vous parlez d'or, comment peut on comparer l'immigration asiatique qui adopte dés la premiere generation des prenoms francais et reussie l'X ou les Mines et cette engeance maghrebine qui n'apporte que le chaos.
Réponse de le 27/05/2013 à 21:02 :
@attila et cie : vos points de vue sont tout à fait à l'image que donne la France à l'étranger : arrogante et de plus en plus haineuse. A défaut de réussir, la désignation des plus faibles, de tous les maux, devient l'unique explication. C'est minable car la vraie raison est ailleurs : l'allemand est bosseur, et le français, ou plutôt celui qui se croit "français" depuis son implantation en France, est causeur...

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :