Le bénéfice de BMW grimpe de 6% en 2014, tiré par des ventes record

 |   |  311  mots
La demande a été particulièrement forte en Asie, où les ventes ont grimpé de 14% en volume, tirées une fois de plus par la Chine (+17%).
La demande a été particulièrement forte en Asie, où les ventes ont grimpé de 14% en volume, tirées une fois de plus par la Chine (+17%). (Crédits : © Fabrizio Bensch / Reuters)
Le fabricant de voitures haut de gamme a réalisé un chiffre d'affaires de 80,4 milliards d'euros. BMW a même vendu plus de 2 millions de véhicules l'an dernier, un record historique pour la marque.

Tout roule pour BMW. Le constructeur allemand haut de gamme a publié jeudi 12 mars des résultats pour 2014 en hausse, portés par la croissance de ses ventes, et a annoncé attendre une nouvelle avancée de celles-ci cette année.

Son chiffre d'affaires a grimpé de 6% pour s'établir à 80,4 milliards d'euros, et son bénéfice d'exploitation (Ebit) s'est apprécié de 14% à 9,12 milliards d'euros. Le bénéfice net a progressé de 9% à 5,82 milliards d'euros. Ces résultats sont globalement en ligne avec les attentes.

2 millions de véhicules vendus

Le groupe lui-même avait pronostiqué une "solide progression" de son chiffre d'affaires, alors qu'il a vendu pour la première fois de son histoire plus de 2 millions de véhicules au cours de l'année. La demande a été particulièrement forte en Asie, où les ventes ont grimpé de 14% en volume, tirées une fois de plus par la Chine (+17%).

"Nos voitures sont prisées par les clients dans le monde entier", s'est félicité le patron Norbert Reithofer dans un communiqué.

BMW est le numéro un mondial du haut de gamme, devant ses compatriotes Audi (groupe Volkswagen) et Mercedes-Benz (Daimler). Le groupe est aussi propriétaire de Rolls-Royce, et la marque BMW se décline aussi en motos.

15 nouveaux lancements cette année

Cette année, au vu de 15 nouveaux lancements - des modèles entièrement nouveaux ou des nouvelles versions de modèles existants - "nous visons une nouvelle croissance des ventes, et un nouveau record de livraisons", a expliqué Norbert Reithofer. BMW va proposer pour 2014 un dividende de 2,90 euros par action ordinaire, contre 2,60 euros l'année précédente, ce qui marque un nouveau record.

Les actionnaires ne lui en savaient toutefois pas gré: l'action perdait 1,63% à 117,40 euros à Francfort à 11h30, peu après l'annonce des résultats dont le détail est attendu le 18 mars.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 12/03/2015 à 16:47 :
Les allemands sont assez inégaux devant la réussite, les chiffres d'audi stagnent flirtant avec le zéro et piétinent sur deux mois 2015, quand MERCEDES s'envole à +28.. Etonnant, non ...???
a écrit le 12/03/2015 à 14:22 :
40.000 euros de bénéfice par voiture vendue. Bizarre!
a écrit le 12/03/2015 à 14:00 :
toujours aussi nuls les journalistes qui confondent bénéfice et CA.
et ce n'est pas la première fois.
Visiblement personne ne relit les articles à la Tribune.
a écrit le 12/03/2015 à 13:56 :
Un conseil: imprimez votre article sur un bout de papier pour le relire avant de l'éditer en Tribune, ça évitera une enquête AMF/BAFIN pour manipulation des cours de bourse et fausse information sur les entreprises dont vous faites un sujet.
a écrit le 12/03/2015 à 13:42 :
Pendant ce temps audi chute, chute, mérité, rien ne tient plus la route, tout passe, tout casse, tout lasse..!!
Réponse de le 12/03/2015 à 16:26 :
encore un frustré qui roule en Dacia
a écrit le 12/03/2015 à 13:36 :
Belle réussite de BMW après l'autre belle réussite d'Audi VW Group.

C'est ce qui manque cruellement à la France
- après 15/20 ans d'erreurs industrielles des piètres dirigeants de Renault PSA,
- après 15/20 ans de déclin industriel à mettre au débit des piètres minables politiques UMP PS UDI EELV.

Pour redresser la situation de la France, il faudrait fermer l'ENA après avoir annuler purement et simplement tous les diplômes frelatés que cet "organe" a délivré.
a écrit le 12/03/2015 à 13:08 :
Sont très forts ces Allemands mais 80 milliards de bénéfices c'est un peu étrange. C'est le modèle allemand que la France de gauche jalouse.
a écrit le 12/03/2015 à 12:57 :
Confusion dans le titre entre chiffre d'affaire et bénéfice.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :