LTDE

Petite hydro-electricité : une énergie locale et renouvelable

 |   |  209  mots
L'hydroelectricité est la première énergie électrique renouvelable
L'hydroelectricité est la première énergie électrique renouvelable (Crédits : Reuters)
Loin des grands barrages, la micro hydroélectricité fait appel à des petites centrales, activées par de faibles dénivellements d’eau. Un mécanisme de production idéal pour une exploitation locale et propre.

L'hydroelectricité est la première énergie électrique renouvelable. En France, 85% du parc est constitué de sites de petite puissance, appelés micro hydroélectricité. Des centrales à turbines, à l'origine d'une énergie propre, qui ne consomment rien et s'alimentent de la force motrice de l'eau, sans émettre aucun polluant. La seule contrainte est environnementale, certaines rivières n'étant pas adaptées à la création d'obstacles à la circulation des poissons et des sédiments.

La technique est ancienne, mais le potentiel reste sous-exploité. Dans le cadre de la loi sur la transition énergétique, le ministère de l'environnement de Ségolène Royal a cherché à promouvoir la construction de micro centrales par le biais d'appels d'offres. Depuis quelques années, la petite hydrolique connaît un regain d'intérêt, notamment pour équiper les moulins en rénovation.

L'hexagone est le deuxième producteur européen d'énergie hydraulique, derrière la Norvège. « Une filière industrielle française d'excellence, qui s'exporte très bien à l'étranger et pourrait être à l'origine d'innovations, notamment pour l'alimentation de bornes de recharge des voitures électriques en dehors des zones urbaines », affirme Jean-Marc Lévy, secrétaire général du syndicat professionnel France Hydro Electricité. Le secteur représente 12 000 emplois en France.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :