Monnaie virtuelle : l'avenir de l'économie russe ?

 |   |  401  mots
Le président russe, Vladmir Poutine, lors du Forum économique de Saint-Pétersbourg en juin 2017.
Le président russe, Vladmir Poutine, lors du Forum économique de Saint-Pétersbourg en juin 2017. (Crédits : POOL)
Le président russe Vladimir Poutine s'est entretenu avec le co-fondateur de l'Ethereum, la deuxième monnaie virtuelle derrière le Bitcoin. Une technologie qui pourrait ouvrir la voie de la diversification dans une économie russe centrée sur le secteur des hydrocarbures.

Dépendante des cours des hydrocarbures, la Russie est en quête de pistes pour diversifier son économie et la crypto-monnaie pourrait bien en être une sérieuse. En marge du Forum économique de Saint-Pétersbourg qui s'est tenu début juin, Vladimir Poutine a rencontré Vitalik Buterin, le co-fondateur russe de l'Ethereum, deuxième crypto-monnaie derrière le Bitcoin, selon un communiqué du Kremlin.

"Monsieur Buterin a décrit les opportunités offertes par la technologie qu'il a développée en Russie. Le président a soutenu l'idée de créer des liens avec de possibles partenaires russes", détaille le document.

Un projet pilote mené par la Banque centrale

Les autorités russes commencent à développer un intérêt certain pour cette technologie. Lors du Forum de Saint-Pétersbourg, la gouverneure adjointe de la Banque centrale de la Fédération de Russie, Olga Skorobogatova, a dévoilé qu'un projet pilote de blockchain basé sur Ethereum était en cours, rappelle Bloomberg. Une semaine plus tôt la Banque de développement de la Fédération de Russie avait donné son accord pour l'utilisation de l'Ethereum dans certaines fonctions de l'administration.

"L'économie numérique n'est pas une industrie à part, c'est la fondation essentielle pour créer de nouveaux modèles économiques", a déclaré Vladimir Poutine lors du Forum, en discutant des moyens pour booster la croissance russe sur le long-terme.

Alors que l'économie russe sort tout juste de sa plus forte récession depuis deux décennies, la monnaie virtuelle pourrait être un outil central dans son développement. En diffusant et en étendant la technologie de l'Ethereum, l'économie russe pourrait se passer de nombreux intermédiaires et accélérer sa croissance.

Une progression spectaculaire

Les monnaies virtuelles ont le vent en poupe ces derniers temps. Le Bitcoin a atteint des records en ce mois de juin, frôlant à plusieurs reprises la barre des 3.000 dollars, sa capitalisation s'approche des 45 milliards de dollars, selon Coin market cap.

Bien qu'inférieur au Bitcoin, l'Ethereum enregistre une progression spectaculaire. Au moins de mars, cette monnaie virtuelle ne dépassait pas les 20 dollars pour une capitalisation de moins de 2 milliards de dollars. Deux mois plus tard, elle s'échange désormais pour près de 390 dollars et affiche une capitalisation supérieur à 36 milliards de dollars !

> Lire aussi : Bitcoin : des montants record... et après ?

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :