Le distributeur Ahold est soutenu par son marché intérieur

 |   |  335  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : © 2010 Thomson Reuters)
Une forte croissance aux Pays-Bas et une légère amélioration sur le marché américain ont permis à Ahold de réaliser un chiffre d'affaires conforme aux attentes, en hausse de 5,5% au quatrième trimestre.

Le distributeur alimentaire néerlandais, qui détient la chaîne Albert Heijn mais réalise environ 60% de ses ventes aux Etats-Unis, publie un chiffre d'affaries de sept milliards d'euros au quatrième trimestre, comme l'anticipait le consensus des analystes.

Ahold a souligné que la situation sur ses marchés restait difficile et dépendante des campagnes de promotion, particulièrement aux Etats-Unis. Comme d'autres détaillants européens et américains, la chaîne s'inquiètent de sa capacité à répercuter la hausse des prix alimentaires et des carburants car les mesures d'austérité gouvernementales restreignent le pouvoir d'achat des consommateurs.

Ahold, qui gère 2.900 magasins dans onze pays, a connu de meilleurs résultats que ses concurrents sur le marché américain, en particulier A&P et Supervalu qui ont connu des difficultés financières, grâce à un recentrage sur des produits bon marché avant la récession. Les ventes à périmètre comparable, hors carburants, des chaînes américaines Stop & Shop, Giant-Landover et Giant-Carlisle ont progressé de 0,9%, mieux que la hausse de 0,6% enregistrée au troisième trimestre, mais moins que la croissance de 1,1% prévue par les analystes. Aux Pays-Bas, les ventes calculées selon la même méthode sont ressorties en hausse de 4% contre 3,3% prévus. En République tchèque et en Slovaquie, elles augmentent de 4,5%, dépassant là aussi les attentes.

Les analystes souhaitent désormais obtenir des informations sur la façon dont le groupe compte investir ses liquidités estimées à plus de 2 milliards d'euros. Il se dit qu' Ahold pourrait éventuellement racheter des magasins de concurrents en difficulté, racheter la chaîne néerlandaise Hema ou accroître son programme de rachat de titres.

Le belge Delhaize, qui réalise également la majeure partie de ses ventes aux Etats-Unis mais y a connu des conditions de marché plus difficiles en raison d'une position géographique moins favorable qu' Ahold, doit publier vendredi les résultats de son quatrième trimestre.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :