A contrario de Carrefour, les hypers d'Intermarché regagnent du terrain

 |   |  310  mots
Copyright AFP
Copyright AFP (Crédits : DR)
Du jamais vu, selon Philippe Manzoni, patron d'Intermarché : l'enseigne des Mousquetaires a bouclé 2011 sur un chiffre d'affaires en hausse de 3,1%. Sa part de marché en France dans la distribution alimentaire a progressé de 0,8 point, à 13,7%. Les hypermarchés de Carrefour viennent d'en perdre autant.

Intermarché reprend du poil de la bête. Philippe Manzoni, patron des enseignes alimentaires du groupement des Mousquetaires, l'a dévoilé ce jeudi 7 juin : l'enseigne représente 13,7% de la grande distribution alimentaire à fin mai 2012, derrière Carrefour et Leclerc. Elle a gagné 0,8 point de part de marché en un an. « Une progression que Intermarché n'a pas connue depuis longtemps [...] Elle a enregistré 10 périodes consécutives de gain entre septembre 2011 et mai 2012. », fait valoir Philippe Manzoni. Intermarché a hissé son chiffre d'affaires annuel à 26,7 milliards d'euros (+3,1% à périmètre constant et hors ventes de carburant). Netto, son enseigne de hard discount a, elle, atteint 1,3 milliard d'euros de chiffre d'affaires, grâce à une progression de 5,6% à périmètre constant.

Cinq concepts

La reprise de part de marché du groupement tient à la façon dont il a revu son offre de produits. Il a notamment introduit davantage de marques nationales et de marques régionales dans ses rayons. Par ailleurs, le groupement qui fédère 1 773 magasins en France les a modernisés en adoptant cinq concepts différents (hyper, super, contact et express pour Intermarché et Netto pour le hard discount).

Carrefour perd encore du terrain

Le succès d'Intermarché vient confirmer la tendance que Leclerc et Système U avaient déjà esquissée : les groupements de détaillants indépendants - Leclerc grâce à ses Drive et Système U grâce à ses ouvertures de magasins - présentent des performances supérieures à celle des enseignes de distribution intégrée type Carrefour, Casino ou Auchan. En France, le groupe Carrefour a essuyé un recul d'activité de 1,2% en 2011. Depuis le début 2012, sa part de marché s'est encore contractée. Les hypermarchés Carrefour ont cédé 0,8 point, tandis que les supermarchés Carrefour abandonnaient 0,7 point, sur la période du 16 avril au 13 mai 2012, selon les chiffres de Kantar Worldpanel.
 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :