Danone sort du capital du spécialiste japonais des probiotiques Yakult

 |  | 342 mots
Lecture 2 min.
(Crédits : Christian Hartmann)
Le groupe alimentaire va céder sa participation de 6,61% dans le spécialiste japonais des probiotiques, Yakult Honsha. L'opération, qui se réalise via une procédure accélérée, s'élève à environ 470 millions d'euros.

Danone a confirmé qu'il se retirait totalement du japonais Yakult Honsha Co. Ltd. ("Yakult"), un des leaders mondiaux des probiotiques (de la famille des compléments alimentaires, à base de micro-organismes vivants ndlr), a annoncé le groupe dans un communiqué mardi 6 octobre. « L'opération s'est soldée par un produit de cession brut d'un montant de 58 milliards de yens, soit environ 470 millions d'euros », a déclaré l'entreprise. Elle s'inscrit « dans le cadre des priorités d'allocation de capital disciplinée de Danone et de renforcement de sa solidité financière ».

Pour autant, les « deux entreprises reconfirment leur engagement à poursuivre une relation stratégique de long terme et leur volonté commune de promouvoir les probiotiques », précise le communiqué. Il est également indiqué que les « partenariats commerciaux existants sont maintenus, notamment les joint-ventures en Inde et au Vietnam ». Le règlement de l'opération est prévu pour ce vendredi 9 octobre 2020. Suite à cette annonce, le titre de Yakult Honsha a chuté mardi 6 octobre de 7,11% à 5.480 yens.

Lire aussi : Danone annonce 100 millions d'euros d'investissements en Chine

16 ans de collaboration

Fondée en 1935, Yakult a peu à peu étendu son activité centrale de fabrication et de vente de lait fermenté aux produits cosmétiques et à la parapharmacie. Le groupe emploie aujourd'hui près de 3.000 personnes et est présent dans une trentaine de pays.

La collaboration entre Danone et Yakult a débuté en 2004. En 2012, la direction japonaise avait indiqué qu'elle ne souhaitait pas que Danone, principal actionnaire d'alors du spécialiste de produits lactés, grimpe dans son capital afin de conserver son indépendance alors que le groupe français envisageait de monter au-delà de 30%. Danone a ensuite commencé de se désengager, notamment en cédant la majeure partie de sa participation de 21,29% dans Yakult pour environ 1,3 milliard d'euros en mars 2018.

Entreprise multi-locale parmi les leaders de l'alimentation, Danone a réalisé un chiffre d'affaires de 25,3 milliards d'euros en 2019. Elle emploie plus de 100.000 salariés et vend ses produits dans plus de 120 pays.

Lire aussi : Danone maintient son dividende, propose de devenir une entreprise à mission

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 07/10/2020 à 11:15 :
Pour qu'une entreprise japonaise reste compétitive il vaut mieux qu'elle reste japonaise, ces tentatives d'achats opportunistes ne sont que d'intérêt financier et absolument pas de logique industrielle pérenne à long terme.

L'argent n'a pas de patrie pour nos mégas riches parce que leur permettant de décupler exponentiellement leur fortunes, leur unique fixette, vu qu'ils ne vivent que pour cela, pour entasser, par contre pour les humains que nous sommes le rattachement de la motivation nationale existera toujours car paramétré depuis des milliers d'année dans nos adn. On prend plus de plaisir et on est plus motivé à bosser pour une entité non intéressée que pour nous-mêmes.

Mais l'aliénation de nos riches leur fait croire que tout ce qu'ils veulent et désir sont les désirs de tous, alors que comme le dit Nietzsche, entasser bêtement sa fortune n'a aucun intérêt si ce n'est d'exposer son pathologique ennui décuplant sa peur de vivre. Plus on se concentre sur sa négligeable personne, et là je parle pour nous tous, et plus tout est bruit pour celui qui a peur.

Que le partenariat sur la recherche perdure est important, ces mouvements de capitaux par contre, destructeurs, eux n'ont aucun intérêt.
Réponse de le 07/10/2020 à 23:08 :
va travailler au lieu de dire toujours les mêmes bêt.ses... Citer Nietzsche ne masque pas l’inanité de tes propos.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :