La Française des Jeux parie sur le relooking pour toucher le jackpot

 |   |  595  mots
Copyright AFP
Copyright AFP (Crédits : AFP)
A partir de ce jeudi, les 23 millions de Français qui misent chaque semaine quelques euros en espérant remporter le jackpot se verront proposer une gamme de jeux rénovée. L'objectif : gagner un million de nouveaux joueurs.

Coup de jeune pour la Française des Jeux (FDJ). A partir de jeudi, elle mettra en vente 35 millions de tickets de jeux de grattage (Banco, Astro, Vegas, Cash, Millionnaire ...), répartis dans les 35.000 points de vente dans 12.000 communes. Tous porteront - en plus de leur nom traditionnel - un nom de famille commun, Illiko, inscrit sur un bandeau mauve. L'objectif : dynamiser la gamme, séduire un public plus jeune et plus féminin entre 25 et 40 ans, et booster le chiffre d'affaires du groupe, qui s'élevait en 2011 à 11,4 milliards d'euros.  Pour ce faire, un nouveau jeu sera lancé en avril. Intitulé "12 mois Extra", il permettra de gagner jusqu'à 500 euros par mois pendant un an.

Pour la Française des Jeux, cette opération séduction est une démarche de longue haleine. La fabrication des nouveaux tickets a débuté dans le plus grand secret en juin 2011 à Montréal, dans le cadre d'un "projet ambitieux" entamé en 2009. Il vise à "donner un nouvel élan grand public" à la gamme de grattage et, confie-t-on à la FDJ, à gagner un million de nouveaux joueurs. Le coût de l'opération, lui, s'élève entre 4 et 5 millions d'euros.

1,9 milliard de tickets vendus en 2011

Pourtant, la FDJ dénombre déjà 23 millions de joueurs à ses jeux de grattage, qui misent chacun en moyenne quatre euros par semaine. En 2011, ces joueurs ont acheté 1,9 milliard de tickets pour cinq milliards d'euros, représentant 44% des ventes totales de la FDJ. Une progression de 17% par rapport à 2010 et de 50% en trois ans.

Née en 1989 avec le "Cash 100.000 francs", la gamme actuelle compte une vingtaine de jeux, dont le prix unitaire va de un euro (Banco) à dix euros (Millionnaire). Lancé en 2009, le nouveau "Cash" (5 euros) a déjà fait 175 gagnants à 500.000 euros pour chacun, devenant en 2011 le 4e jeu de la FDJ, derrière le Loto et Euro Millions.

Un nouveau jeu en avril, "12 mois Extra"

En baptisant sa gamme de jeux de grattage "Illiko", la FDJ ne se cache pas d'imiter la très puissante loterie italienne Lottomatica, première loterie au monde devant la FDJ, qui avait choisi en 2006 la bannière très latine "Gratta et Vinci" (gratte et gagne). "Ce sont des jeux qui comportent une certaine excitation, mêlant rêverie et suspense, en fait on gratte pour découvrir un trésor", a expliqué le sociologue-sémiologue Jean-Claude Boulay, qui a apporté son expertise à la conception de la gamme.

La FDJ va également lancer une nouvelle série de cartes à gratter à un et deux euros avec des fréquences de gain plus élevées. La FDJ veut poursuivre dans la même veine que le jeu "Poils à gratter" (2 euros), né le 16 janvier et déjà vendu en trois mois à 78 millions d'exemplaires. Ainsi, les 35.000 points de vente de la FDJ proposeront en avril un nouveau jeu, "12 mois Extra" (2 euros), qui offrira une fréquence de gain d'une chance sur trois et la possibilité de remporter un gain de 100, 200 ou 500 euros par mois pendant un an.

Le relooking de l'inusable Bingo

De même au mois de juin, l'inusable "Bingo" sera relooké. Mis en vente à 2 euros, avec une fréquence de gain d'une chance sur 3,89, il offrira un gain maximum de 10.000 euros. Sans compter "JO Londres 2012", un jeu éphémère, lancé début mai à l'occasion des jeux olympiques, et "Jules Ces'or" fin juin.

Parmi les jeux proposés, certains sont à vocation pérenne comme "Cash" et d'autres, liés à un événement spécifique, sont voués à disparaître. C'est le cas notamment du "JO Londres 2012" qui ne durera que six mois.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :