Hertz signe la dernière grosse acquisition dans la location de voitures

 |   |  730  mots
Hertz rachète Dollar Thrifty sur la base d'une valorisation de 2,3 milliards de dollars. Copyright Reuters/Rebecca Cook
Hertz rachète Dollar Thrifty sur la base d'une valorisation de 2,3 milliards de dollars. Copyright Reuters/Rebecca Cook (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2012. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
Le loueur américain de voitures Hertz s est arrivé à un accord avec son concurrent Dollar Thrifty ; le rachat se fera sur la base d'une valorisation de 2,3 milliards de dollars. Cela faisait cinq ans qu'il essayait de l'acquérir. Dans un marché qui a connu une rapide consolidation ces dernières années, Hertz renforce sa situation de numéro 2 sur le secteur américain de la location de voitures.

Le loueur américain de voitures Hertz Global Holdings est arrivé à un accord avec son concurrent Dollar Thrifty. Il va le racheter sur la base d'une valorisation de 2,3 milliards de dollars (1,84 milliards d'euros) dette comprise, et créer ainsi un mastodonte de plus de 10 milliards de dollars capable dedégager un excédent brut d'exploitation de 1,8 milliard. Cette nouvelle entité disposera de 10 000 implantations dans le monde. Hertz paiera 87,50 dollars en numéraire par action de Dollar Thrifty. Mark Frissora, le PDG de Hertz, s'est félicité de cette fusion. Elle est selon lui la « meilleure option stratégique » pour les deux compagnies.
 

Un intérêt qui n'est pas nouveau

L'intérêt de Hertz pour Dollar Thrifty n'est pas nouveau. Cela faisait en effet cinq ans que Hertz essayait de conclure un accord avec Dollar Thrifty. Il a offert plus du double de ce qu'il proposait deux ans plus tôt.

Le groupe avait fait connaître ses premières ambitions en avril 2007. Mais sa première offre formelle ne date que de 2010. Il proposait alors de racheter l'entreprise pour 1,2 milliard de dollars (41 dollars l'action).  Son principal rival Avis était venu perturber ses plans en proposant lui aussi de racheter Dollar Thrifty. Avis et Hertz s'étaient pendant de longs mois disputé leur proie à coup de surenchères. Et la valeur de Dollar Thrifty avait alors considérablement augmenté en Bourse. En septembre 2011, Avis avait finalement abandonné la partie. Il rachetait un mois plus tard pour un milliard de dollars Avis Europe.

De son côté, Hertz lâchait temporairement prise après que Dollar Thrifty eut refusé son offre de 72 dollars par action. Selon ce dernier, Hertz ne lui apportait pas les garanties nécessaires sur la position des autorités de la concurrence vis-à-vis de leur mariage.

Trois acteurs se partagent le marché

Pour désamorcer les réserves des autorités de la concurrence, le nouvel accord signé prévoit que Hertz cédera une filiale de Dollar Thrifty, Advantage, au groupe Franchise Services of North America (FSNA), soutenu par la société d'investissement Macquarie. Selon une source proche du dossier citée par Bloomberg, le prix de vente serait de 16 millions de dollars.

Mark Frissora, le PDG de Hertz, espère que cet engagement permettra à l'opération de franchir « rapidement » l'examen des autorités antitrust.

En effet, le marché américain de la location de voitures est contrôlé principalement par Enterprise, Hertz et Avis. Selon un rapport de février d'IBISWorld, à eux trois, ils ont la mainmise sur 75% du marché. Dollar Thrifty possède lui 5% du marché. Et les autres concurrents n'ont pas plus de 1% du marché.
Sur les 30,5 milliards de dollars que représente le marché américain, 38% seraient entre les mains de Enterprise. Hertz aurait lui 18,9% du marché (auquel il faudra ajouter les 5% de Dollar Thrifty). Il est suivi par Avis à 18,5%.

Cela pourrait bien être la dernière fusion des grosses compagnies de location de voitures américaines que les régulateurs autoriseraient.
Selon Fred Lowrance un analyste d'Advondale Partners interrogé par Bloomberg : « Dollar Thrifty est la dernière acquisition d'une grosse entreprise de location de voitures ». Il précise : « Il est possible qu'il y en ait d'autres - de plus petite taille-, mais rien qui ne changera la composition de cette industrie ».

Situation sur le marché

En effet, selon le New York Times, l'accord est le dernier qui concerne l'industrie de la location de voitures, qui a connu une rapide consolidation ces dernières années.
Dollar Thrifty, basé à Tulsa (Oklahoma), était largement perçu comme l'une des dernières cibles d'acquisition attractive.
En 2008, Dollar Thrifty se trouvait proche de la faillite. Depuis, l'entreprise a connu trois années d'augmentation des profits. L'année dernière, ils s'élevaient à 159,6 millions de dollars.

L'entreprise fusionnée devrait quant à elle réaliser un chiffre d'affaires de l'ordre de 10,2 milliards de dollars et dégager un excédent brut d'exploitation de 1,8 milliard. Elle disposera de 10 000 implantations dans le monde.
Mark Frissora, le PDG de Hertz, assure que le rapprochement devrait permettre de réaliser des économies de l'ordre de 160 millions de dollars par an. Et il promet : « Nous serons un acteur plus fort avec un éventail complet de possibilités de locations pas seulement aux Etats-Unis mais aussi en Europe et sur d'autres marchés donnant une forte présence internationale à Dollar Thrifty ».
 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :