MH370 : la France ouvre une information judiciaire

 |   |  345  mots
Dans un rapport préliminaire, la Malaisie a reconnu la lenteur de la réponse des autorités le 8 mars. (Photo: Reuters)
Dans un rapport préliminaire, la Malaisie a reconnu la lenteur de la réponse des autorités le 8 mars. (Photo: Reuters) (Crédits : reuters.com)
Une enquête préliminaire avait été lancée par le parquet de Paris le 11 mars. Quatre Français figuraient parmi les 239 passagers de l'avion disparu.

Dans le cadre de l'enquête menée en France sur le Boeing 777 de Malaysia Airlines disparu le 8 mars, le parquet de Paris a ouvert mercredi une information judiciaire pour homicide involontaire, a-t-on appris vendredi de source judiciaire.

Une enquête préliminaire, confiée à la gendarmerie du transport aérien, avait déjà été lancé le 11 mars, trois jours après la disparition de l'appareil. Quatre Français figuraient en effet parmi les 239 passagers de l'avion, qui devait relier Kuala Lumpur à Pékin et qui n'a toujours pas été retrouvé malgré de recherches massives. Les Français disparus sont trois élèves du Lycée français international de Pékin et la mère de deux d'entre eux.

Un rapport malaisien reconnaît la lenteur de la réponse des autorités

L'information judiciaire vise à établir la commission d'un "homicide involontaire par manquement délibéré à une obligation particulière de prudence ou de sécurité imposée par la loi ou le règlement", a précisé cette source.

La semaine dernière, la Malaisie a publié un rapport préliminaire qui reconnaît la lenteur de la réponse des autorités le 8 mars dernier à la disparition de l'appareil. Il précise notamment que quatre heures se sont écoulées entre le moment où l'on a constaté la disparition de l'avion, vers 01h38 heure locale, et le moment où l'alerte a été officiellement lancée. Le gouvernement malaisien a d'ailleurs été fortement critiqué pour la manière dont il a communiqué au début de l'affaire.

Les recherches continuent

Lundi, les gouvernements australien, chinois et malaisien, associés dans la recherche du vol MH370 de la Malaysia Airlines, se sont engagés à poursuivre leurs efforts pour tenter de localiser l'avion.

Les experts ont réduit la zone de recherche à un arc d'une superficie de 60.000 km2 situé dans l'océan Indien, à 1.600 km environ au nord-ouest de Perth, sur la côte occidentale de l'Australie. D'après des responsables malaisiens, huit mois seront peut-être nécessaires pour passer cette zone au crible.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :