Perturbations sur le réseau SNCF Paris-Saint Lazare

Un mouvement spontané de grève a été lancé à la suite de l'agression de cinq contrôleurs samedi. De fait, la circulation des trains banlieue est très perturbée ce dimanche à Paris Saint-Lazare.
(Crédits : © 2009 Thomson Reuters)

La circulation des trains de banlieue au départ de Paris Saint-Lazare est fortement perturbée ce dimanche en raison d'une grève des contrôleurs et conducteurs. Ce mouvement spontané a été décidé en réaction à l'agression de cinq contrôleurs samedi après-midi sur la ligne Paris-Mantes-la-Jolie.

Dans un communiqué, la SNCF indique que "les contrôleurs ont subi des blessures corporelles et trois d'entre eux ont dû être hospitalisés ; ils ont porté plainte. Deux des agresseurs présumés ont été interpellés par la police. La direction de la SNCF s'indigne de cette agression visant des agents dans l'exercice de leurs missions et annonce qu'elle va également porter plainte".

En conséquence du mouvement de grève, aucun train ne circule ce dimanche sur les lignes Paris-Versailles-Rive-Droite, Paris-St-Nom-la-Bretèche, Paris-Mantes-la-Jolie via Conflans-Sainte-Honorine et Paris-Mantes-la-Jolie via Poissy. La circulation a également été "extrêmement réduite" sur le RER A (branches vers Cergy et Poissy) et l'interconnexion avec la RATP a été suspendue. En revanche, les trains au départ de la Normandie fonctionnent normalement.

Pour s'informer sur l'état du trafic : www.infolignes.com et sur www.transilien.com ou par téléphone en appelant le 3635.

Le président du Syndicat des transports d'Ile-de-France (Stif), Jean-Paul Huchon - également président PS de la région IdF et candidat à un troisième mandat à ce poste aux élections régionales- a exprimé dans un communiqué ce dimanche matin "toute sa solidarité" aux cinq contrôleurs SNCF agressés samedi.

Alors qu'une rencontre entre la direction de la SNCF et les syndicats est prévue ce dimanche sur le thème de la sécurité,  "le président du Stif demande à la direction de la SNCF de conduire la négociation avec diligence de manière à ce que le trafic puisse reprendre. Jean-Paul Huchon affirme que le Stif et la région se tiennent à disposition du gouvernement pour apporter leur concours matériel au renforcement de la sécurité des agents et des usagers, dans le respect des compétences de chacun".

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 6
à écrit le 15/04/2010 à 9:08
Signaler
Toujours en mouvement pour faire chier les usagers mais en temps de grêve les faignasses de la CGT et de Sud-rail sont bien planqués dans les gares loin du public.

à écrit le 14/03/2010 à 13:01
Signaler
Faignasses de cheminots

à écrit le 14/03/2010 à 12:11
Signaler
Tous ceux qui sont agressés dans les zônes de non-droit n'osent pas dire qui sont les coupables,pourtant on sait de qui il s'agit.Est-ce de l'auto-censure ou alors ils ont ordre de se taire ?

à écrit le 14/03/2010 à 10:55
Signaler
Si les contrôleurs étaient plus courtois, il y aurait moins de problèmes, une fois j'avais pas eu le temps de prendre mon billet, j'ai eu 64 euros d'amende, il m'a même dit : si vous ne voulez pas payer le train, il faut rentrer à la SNCF, vous ne pa...

à écrit le 14/03/2010 à 10:34
Signaler
Avant je ne comprena

à écrit le 14/03/2010 à 10:19
Signaler
Tout est bon pour Huchon. Honte à Huchon.

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.