La SNCF en perte de près d'un milliard d'euros

 |   |  159  mots
(Crédits : © 2009 Thomson Reuters)
Ses résultats sont notamment plombés par des dépréciations ainsi que par la chute de ses activités de fret et logistique et la moins bonne forme de l'activité TGV.

La SNCF a dévoilé ce mercredi une perte nette de 980 millions d'euros en 2009, après un bénéfice de 575 millions d'euros l'année précédente, déjà divisé par deux sous le coup de la crise.

Ses résultats sont notamment plombés par des dépréciations sans lesquelles elle aurait affiché un tout petit bénéfice de 3 millions.

Ils subissent aussi la chute de ses activités de fret et logistique mais aussi par la moins bonne forme de l'activité TGV.

La SNCF ne devrait du coup pas verser de dividende à l'Etat (contre 138 millions en 2008), ni de "dividende salarial" aux cheminots.

Le chiffre d'affaires, publié en janvier, a baissé l'an passé de 1,2%, à 24,9 milliards d'euros.

Face aux problèmes récurrents du fret, la direction a annoncé fin septembre une réforme qui prévoit l'abandon de 50 à 60% du trafic de "wagon isolé". Les syndicats craignent du coup la suppression d'une dizaine de milliers d'emplois.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 03/04/2010 à 18:00 :
G Pepy a essayé mollement au dé"but de son mandat de faire sans les syndicats. Il devrait leur botter le cul. La direction en n'ouvrant pas le dialogue est responsable.

Elle ne fait rien. Elle n'ouvre pas le dialogue et elle ne les combat pas non plus.
Elle doit agir. C'est urgent
a écrit le 03/04/2010 à 12:54 :
Comment font les français pour accepter que des syndicalistes perturbent leurs activités professionnelles en permanence...c'est là que foutlecamp le pouvoir d'achat/ quand il faut payer le taxi ou rester à la maison !!!!!!!
a écrit le 03/04/2010 à 12:47 :
Les syndicats de cheminots ne sont que des pisse froid...eux seuls sont responsables des DEFICITS de la SNCF combien coûte une journée de grève à l'entreprise ???????
IL faut privatiser et n'engager que des gens qui en ont envie de travailler et sans ces syndicalistes grévistes !!!!!!
a écrit le 02/04/2010 à 12:17 :
C'est un énorme coup dur. Les cheminots se donnent tous les jours pour faire des trains en sécurité et à l'heure.
En plus des railleries de nos clients et des futurs concurrents, on ne gagne même pas d'argent.
Ce ne sont pas les cheminots qui sont responsables mais la direction et les syndicats. Que chacun prenne ses responsabilités. Qu'un dialogue s'ouvre plutôt que la course aux sièges prud'hommaux ...
De toute façon, si çà continue, c'est la mort de la SNCF et une grande perte pour le pays (même si certains seront contents, ils ne savent pas encore ce qui remplacera la SNCF).
a écrit le 26/03/2010 à 11:41 :
Depuis que la SNCF a été privatisée, le coût d'un voyage TGV a explosé. Ainsi je possède un billet 2e classe édité en 2003 plein tarif échangeable 30? et sans obligation d'achat 3 mois avant. Le même billet aujourd'hui pour celui qui s'y retrouve dans la jungle des tarifs est en moyenne d'une centaine d'euros un mois avant le voyage, (et selon les aléas des périodes scolaires). Une semaine avant cela peut aller jusqu'à 200? selon horaires. Je précise que durant mes voyages j'ai constaté des wagons rarement pleins et souvent remplis à 1/3 de leur capacité. (j'ai déjà dû prendre des billets sur le net soit disant "dernières places" alors que les wagons étaient 2/3 vides.
Il est clair que cette politique aveugle d'augmentation des tarifs dans un unique esprit de voracité financière se heurte tout simplement aux possibilités financières des voyageurs (quoiqu'en prétende la sncf). C'est une politique contreproductive puisqu'il serait plus judicieux d'être moins gourmand et de plus remplir les wagonnets.
Pour ma part je monte 2 fois par mois à Paris depuis le sud. Désormais je prends soit IDTGV, soit l'avion, soit la voiture... la SNCF je ne la prends qu'en dernier choix!!!
a écrit le 24/03/2010 à 18:11 :
Que la SNCF commence par aire arriver les TGV à l'heure, et qu'en cas de problème elle informe correctement les passagers.....
En référence aux problèmes suite à la tempête ou le train n'est pas parti de Bordeaux et se trouve affiché a l'heure en gare de Poitiers!
Ou bien le week-end dernier ou le train Bordeaux-Strasbourg était en panne, et la on a pu admirer l'efficacité de la SNCF ou une fois le train de remplacement part à 20h00, et puis finalement ensuite on entasse tout le monde dans un train direction Paris et on se retrouve pour certain assis sur les strapontins et pour d'autres carrément debout.puis transfert sur gare de l'est et la pagaille à nouveaux pour avoir une correspondance bref, devant la nullité de la SNCF on ne s'étonne pas du résultat....
a écrit le 24/03/2010 à 18:01 :
Avec le fret qui est un veritable gouffre où se planque les barons du syndicalisme tentant pathétiquement de sauver leur acquis obsolètes et la prochaine ouverture à la concirrence il ne reste plus qu'a choisir une épithaphe pour la tombe de la sncf
a écrit le 24/03/2010 à 16:13 :
Effectivement, quand un billet TGV Marseille Lyon co6ute plus cher que de prendre sa voiture .... on peut se demander pourquoi l'activité TGV est en baisse !

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :