Air France-KLM contre-attaque en Afrique face à Lufthansa

 |   |  486  mots
(Crédits : © 2009 Thomson Reuters)
Pour contrer l'offensive de Lufthansa dans son pré carré, le groupe français va augmenter ses capacités et améliorer son produit à bord.

Attaqué sur son réseau le plus rentable par son rival Lufthansa, Air France riposte avec force. "Nous allons développer de manière significative notre offre de réseau et de produit", explique à La Tribune Bruno Matheu, directeur général adjoint marketing, revenue management et programme Air France-KLM. Le groupe va notamment étoffer son réseau en Afrique déjà riche de 43 destinations. Cinq nouvelles lignes vont être ouvertes au cours des prochains mois. Bata en Guinée Equatoriale, Kigali au Rwanda (par KLM) Freetown en Sierra Leone, Monrovia au Libéria et Tripoli en Libye au départ de Paris. En outre, Air France-KLM pourra également commercialiser cinq nouvelles destinations africaines grâce à un accord de partage de codes avec son allié Kenya Airways (dont KLM est actionnaire) au départ de Nairobi. Enfin Air France-KLM a décidé d'augmenter ses fréquences sur plusieurs destinations existantes cet hiver comme Malabo (Air France), Dar el Salam (KLM), Pointe-noire, Libreville (sous réserve d'obtention des droits de trafic). Pour la prochaine saison d'été prochain, au moment où Air France ouvrira Tripoli au départ de Paris, KLM passera en vol quotidien entre Amsterdam et la capitale libyenne. De quoi augmenter les capacités, alors que "cet été l'offre en sièges était supérieure de plus de 10% par rapport aux niveaux d'avant crise", précise Bruno Matheu.

Par ailleurs, le produit à bord sera amélioré. Après avoir positionné un premier Airbus A340 sur l'Afrique, beaucoup d'A330 équipés du nouveau fauteuil en classe affaires, vont suivre. Par ailleurs, la classe Premium Voyageurs lancée l'an dernier (elle est située entre la classe affaires et la classe économique) sera présente d'ici à quelques semaines sur la quasi-totalité des vols assurés par des gros-porteurs.

Le marché africain est très important pour Air France qui a toujours eu une position dominante. C'est sur cette partie de réseau que se trouvent les lignes les plus rentables de la compagnie en raison de la forte présence de la clientèle professionnelle de l'industrie du pétrole par exemple. Mais aussi d'un très faible niveau de concurrence depuis les disparitions de Sabena en 2001 et Air Afrique en 2002. Aujourd'hui, Lufthansa veut modifier la donne. Depuis deux ans, la compagnie allemande se développe à marche à forcée sur le continent noir. A la fois en moyen propre qu'avec ceux des autres compagnies du groupe (Rachetée en partie, Brussels Airlines a reconstitué une grande partie du réseau africain de Sabena) ou encore en s'appuyant sur ses partenaires dans l'alliance Star Alliance (Egyptair, South African Airways) qui a validé aujourd'hui l'adhésion d'Ethiopian Airlines. Pour autant, au regard des solides positions d'Air France-KLM, la route sera très longue pour Lufthansa. Le groupe français détient 26% des capacités entre la France et l'Afrique, loin le couple British Airways-Iberia (13,5%) et le groupe Lufthansa (10%).
 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :