Tarifs du TGV : un audit "embarrassant" pour la SNCF

 |  | 294 mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : © 2010 Thomson Reuters)
D'après un rapport d'un cabinet d'audit que s'est procuré Les Echos, le prix moyen par kilomètre et par voyageur du TGV a augmenté deux fois plus vite que l'inflation entre 2002 et 2009. Pour la SNCF, la hausse concerne le produit moyen et non le prix...

Il n'y a pas que les TGV qui sont à grande vitesse. La hausse du prix du billet aussi apparemment. Du moins, c'est ce qui ressort d'un rapport d'audit réalisé par le cabinet Boston Consulting, dont fait état "Les Echos" ce mardi. Le rapport révèle en effet un indicateur-clé pour le secteur, à savoir le produit moyen par voyageur et par kilomètre (le PMvk) en hausse de 3,4% par an en moyenne entre 2002 et 2009, soit pas moins de 26,4% en sept ans. Or, l'inflation a crû annuellement de 1,7% dans la même période, "soit une progression deux fois moins importante que celle suivie par la note du client du TGV" écrit le journal.

Dans un communiqué, la SNCF reconnaît une "consommation moyenne qui augmente deux fois plus vite que l'inflation". Et non un prix moyen. "Le prix moyen reflète l'évolution des tarifs alors que le produit moyen, terme technique, représente la moyenne de ce que les clients ont acheté, c'est leur consommation moyenne. En d'autres termes, cette consommation moyenne reflète leurs envies de voyager en train", argumente le groupe.

Pour la SNCF, la progression sensible du produit moyen résulte de l'augmentation de la fréquentation de la première classe et des trajets internationaux, plus chers. Le groupe public ajoute que le nombre de voyages en première classe a augmenté de 80% quand le nombre de voyages de seconde classe n'a progressé que de 38%.

Le groupe rappelle en outre que le prix moyen du billet de TGV est de 44 euros. Le rapport avance pour sa part le chiffre de 45,2 euros en 2009 contre 38,2 euros en 2002. Des tarifs toutefois nettement inférieurs au prix pratiqué ailleurs en Europe. 30 à 50% moins chers que ses homologues allemands et espagnols, assure la SNCF.

 

 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 29/01/2011 à 13:04 :
La qualité du voyage sur un ICE est incomparable avec celle proposée sur un TGV. L'ICE est bien plus confortable et les services offerts par la DB bien meilleurs... ce n'est pas le transport de masse de la SNCF où l'on paie un prix de plus en plus élevé pour voyager dans des couloirs et parfois sur des strapontins !!
a écrit le 10/12/2010 à 16:06 :
Ah bon - moins chers que les homologues allemands? Mais alors comment ca se fait que systematiquement les billets pour un Paris-Stuttgart achetes sur www.bahn.de sont moins chers que ceux achetes sur voyages.sncf.fr ?
a écrit le 10/12/2010 à 9:47 :
Mis à part les prems ! je trouve les tarifs trop chers et nous continuons à prendre la voiture très rentable à 4 personnes ! pour les jeunes écrasés de crédits ou de loyers chers le tgv est devenu cher : il augmente ( tout comme le chômage) pas les salaires
aussi "on se groupe avec les amis" en covoiturage ....
je voyage aussi hors de l'Europe ( surtout celle du Nord trop chère ) celle du sud devient aussi chère.... avec la bulle immo !!

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :