Accident d'avion mortel à Moscou

 |   |  316  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : Reuters)
Un Tupolev 154 de la compagnie Daghestan Airlines a été contraint d'atterrir en urgence à l'aéroport de Domodevo à la suite d'une panne de moteurs. Son pilote n'a pu éviter une sortie de piste à l'atterrissage. L'accident a fait deux morts et des dizaines de blessés.

Un avion de ligne russe a fait samedi une sortie de piste lors d'un atterrissage d'urgence sur l'aéroport moscovite de Domodedovo. Selon l'agence de presse officielle Interfax, cet accident aurait fait deux morts et des dizaines de blessés. Le Tupolev 154 de la compagnie Daghestan Airlines avait décollé d'un autre aéroport moscovite, Vnoukovo. Mais après une avarie sur ses trois moteurs, il avait été contraint de rebrousser chemin et s'était posé en urgence sur le principal aéroport de la capitale russe.

"Deux personnes ont été tuées", a déclaré Sergueï Izvolvsky. Des agences de presse russes ont rapporté que les deux morts étaient des passagers. "Les trois moteurs de l'avion ont cessé de fonctionner à près de 80 km de Domodedovo et le système de navigation est tombé en panne. Les raisons ne sont pas encore connues", a-t-il ajouté.

87 personnes au moins ont été hospitalisées dans différents établissements proches de l'aéroport, a dit Timur Sikmatov, porte-parole du ministère des Transports.
L'appareil transportait 163 personnes, et neuf membres d'équipage, a indiqué Izvolvsky. Des images montrent l'appareil coupé en trois après être sorti de piste et avoir heurté des arbres.

L'avion devait se rendre à Makhatchkla, capitale de la République russe du Daguestan. Il s'agissait d'un TU-154, du même type que celui dans lequel ont péri en avril le président polonais Lech Kaczynski et quelque 90 autres personnalités près de Smolensk, en Russie.

Une infrastructure vieillissante a causé plusieurs accidents aériens en Russie. En août dernier, 11 personnes ont ainsi été tuées en Sibérie. Selon l'agence RIA, le parquet a ouvert une enquête criminelle pour infraction présumée à la règlementation sur les transports. Des agences ont rapporté que l'électricité était coupée lorsque l'avion a atterri, ce qui a entraîné un dysfonctionnement des freins.

 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :