Le tarif SNCF très réduit des militaires sur la sellette

 |   |  293  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : Reuters)
La Cour des comptes note une explosion de la facture pour l'Etat de cet avantage offert à tous les militaires. Les sages invitent le ministère de la Défense à se montrer au moins plus sélectif dans l'attribution et la restitution de ces cartes qui permettent aux militaires de bénéficier d'une réduction de 75% sur le plein tarif des billets SNCF.

En France, les militaires bénéficient d'un tarif spécial lorsqu'ils voyagent sur le réseau grandes lignes et TGV de la SNCF. Du soldat de base au Général, ils ont tous droit à une réduction de 75% sur le plein tarif des billets de seconde classe, les sous-officiers et les officiers bénéficiant de cette même réduction en première classe. Un avantage historique que la Cour des comptes appelle non pas à supprimer mais à réformer.

"Le ministère de la Défense ne peut éluder plus longtemps la nécessaire réforme de ce régime du "quart de place", qui remonte au XIXe siècle" écrivent les sages de la rue Cambon. Ces derniers chiffrent en effet à 192,4 millions d'euros le coût pour l'Etat de cet avantage. Ils observent surtout que les sommes versées à la SNCF pour compenser cette réduction tarifaire se sont envolées depuis 2002 de 34,5% !

Cartes non restituées

Pour la Cour des comptes, il faudrait notamment que l'institution militaire veille plus scrupuleusement à ce que le militaires restituent leurs cartes lorsque leur contrat prend fin. Sans rentrer dans le détail, le rapport insiste sur le fait qu'il conviendrait de "réexaminer systématiquement le champ des bénéficiaires de la carte". La Cour assure qu'elle profite à une "vaste population" alors qu'il s'agit au départ de compenser une "obligation de disponibilité en tout temps et en tous lieux". Et de souligner que certains militaires ne sont pas concernés par cette obligation. Exemple: la brigade de sapeurs-pompiers de Paris ou le bataillon de marins-pompiers de Marseille.

Selon le ministère de la Défense, "l'exclusion" de certains bénéficiaires ne permettrait pas de réaliser des économies "significatives".
 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 29/12/2017 à 12:01 :
Il serait sans aucun doute préférable, et nul doute que de sérieuses économies seraient réalisées, des économies qui pourraient être affectées à d'autres postes budgétaires pour l'armée, du "statut" des généraux qui sont en nombre impressionnant. Des généraux qui conservent a vie l'intégralité de leur solde , ce que rien ne justifie, contrairement à l'octroie de la réduction dans les trains accordée aux militaires en activité en raison de leur disponibilité en tout temps et tout lieu. S'il peut être admis qu'un Général qui serait rappelé en raison d'une situation de crise pour tenir son poste puisse alors percevoir l'intégralité de sa solde, le maintien de la totalité de sa solde à vie est totalement injustifiée.
a écrit le 20/06/2011 à 8:50 :
De toute manière il faudra bien un jour supprimer toutes ces niches fiscales d'un autre âge et de manière autoritaire si l'on veut que la France rentre dans les clous en 2020 en matière d'équilibre budgétaire, sinon le FMI le fera!
Réponse de le 30/06/2012 à 11:31 :
Pensez aux militaires qui travaillent à plus de 500kms de leur résidence et après critiquez......
Réponse de le 28/01/2015 à 19:32 :
j'habite à 9000 km de la France, et j'aimerai bien avoir deja de l'aide avec les avions, heureusement que le train est reduit
a écrit le 14/06/2011 à 22:17 :
LA SNCF EST DEJA DEFICITAIRE DÛ AUX AVANTAGES DES AGENTS DE LA SNCF.
LE PREMIER COUPABLE CE SONT LES SINDICATS QUI FOMENTENT DES GREVES POUR MAINTENIR LES GAINS ACQUIS .
RETRAITE ANTECIPÉ SUR LES AUTRES TRAVAILLEURS DU A L´OPERATION DES LOCOMOTIVES A VAPEUR QUI MARCHAIT AU CHARBON.
ETC....
a écrit le 14/06/2011 à 17:35 :
si on supprime les réductions sur les billets de train aux militaires , il faut aussi supprimer les billets gratuits AIR FRance, SNCF et taxis gratuits aux Sénateurs ,députés et ompagnie !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!
a écrit le 14/06/2011 à 15:35 :
les avantages faussent les comptes de n´imporque quelle organisation.
aussi bien du recepteur que du debiteur.
Il faut en finir avec ces avantages qui sont contraire a la tranparence des côut reels.
On ne sait pas le cout reel d´un parlementaire avec tous les avantages qu´il recoivent.
de l´autre coté la SNCF a un manque a gagné .
Réponse de le 04/03/2013 à 15:58 :
La SNCF n'a aucun manque à gagner, si vous relisez le texte, c'est le Ministère de la défense qui paie les 75% Le tarif militaire n'est PAS UNE REDUCTION mais un achat partagé (25 pour l'employé et 75 pour l'employeur.)
a écrit le 14/06/2011 à 15:23 :
ET LES FAMILLES DES PARLEMENTAIRES ONT DROIT AU RABAIS??
Tous ces avantages paralleles faussent la contablité d´une entreprise .
Ce serait plus transparent allouer une valeur a l´utilisateur
C´est fini .
a écrit le 10/03/2011 à 6:55 :
c'est du gagne petit.
recupérons plutot de l'argent sur la tva des restaurateurs et sur les TRES TRES grosses fortunes à qui l'on veut diviser le taux d'imposition par 3 en le faisant passer de 1,8 à 0,5%.
ce serait sûrement plus judicieux et plus rentable
a écrit le 26/02/2011 à 18:57 :
Je viens de faire le tour des blog et forum sur le sujet. On est loin de la réalité et dieu merci, le bon sens l'emporte en faveur du maintien de cette procédure (avantage)
Ce rapport est un rapport "bâclé" car contrairement aux apparences ce n'est par la Cour qui s'est saisie du sujet (ainsi que de celui de la fiscalité des soldes des réservistes dont personne ne parle) mais la haute administration du ministère ( contrôle général en tête) de la Défense qui l'en a saisi pour mieux faire passer la réforme.
Il aurait été d'abord utile d''étudier l'actualité ou non des causes de la création de cet "avantage" ( créé par un arrêté de 1860), on en aurait conclu à la grande actualité des motifs ( mobilité, disponibilité, rapidité pour le rapprochement de la famille etc..).
Il aurait fallu sérier clairement les problèmes :
- les 192 ME couvrent en effet les déplacements privés "et professionnels". La part des déplacements privés est très inférieure à cette somme , au maximum le quart, celle des officiers généraux est quasi nulle
- le quart de place (192 M) ne concerne que les militaires , la réduction offerte aux familles est un geste commercial de la SNCF pour inciter la famille à voyager par le train, elle ne coûte rien à l'Etat.
- contrairement à ce qui est écrit la gestion des cartes n'est pas une pétaudière, elles sont contrôlées et rendues avant le départ à la retraite. La fraude existe comme partout mais elle est très marginale.
Tout celà parce que les têtes d'oeuf, qui sont censés défendre les intérêts des militaires, pensent sans trop se cacher que le quart de place encourage le célibat géographique, lequel accroit les besoins en logement célibataire.; notamment dans les grandes villes, là où justement les mêmes veulent vendre à bon prix les casernes (ex Paris) CQFD
C'est un peu gros mais malheureusement vrai. Avec de tels décideurs aux commandes depuis plusieurs lustres, les militaires sont plutôt à plaindre qu'à blâmer
Réponse de le 03/03/2011 à 9:37 :
Votre commenatire est intéressant mais manque d'une logique économique, plus ou maoins de pasasgers dans un train qui doit partir ne change pas la force motrice mais dire que la SNCF fait un geste commercial pour inciter les famuilles à voyager par le train est une erreur économqiue car tout geste commercial a un coût le plus simple par exemple nettoyer la place occupée.
L'économie n'est pas là pour défendre les intérêts particuliers que cekla soit les militiaures les députés qui bénificient d'une carte de réduction aux frais de la socièté et non sur leur indemnité. Pour les militaires soit le ministère paie pour les viayages du à leur métier soit pour les vioayges privé dans le cadre des règles commerciales de la SNCF comme pour les cheminots d'ailleurs.
Etre militaire est honorable mais cela ne permet de déroger aux règles de bonne gestion d'un entreprise de surcroit nationale.
Réponse de le 28/01/2015 à 19:30 :
Oui mais vous oubliez chere madame qu'un soldat est dans l'obligation d'etre parqué à different endroit en France tous les 3 ans. Or les familles peuvent parfois decidé de ce separé 1 fois sur deux, il est normal que les soldats puissent revoir leur famille pendant les trois ans de separation. Je suis donc d'accord avec Plantet
Réponse de le 28/01/2015 à 19:30 :
Oui mais vous oubliez chere madame qu'un soldat est dans l'obligation d'etre parqué à different endroit en France tous les 3 ans. Or les familles peuvent parfois decidé de ce separé 1 fois sur deux, il est normal que les soldats puissent revoir leur famille pendant les trois ans de separation. Je suis donc d'accord avec Plantet
Réponse de le 29/12/2017 à 12:10 :
Monsieur, je partage votre avis sur un point cet "avantage" est la résultante d'une disponibilité sans faille des militaires , un avantage qui ne serait pas de bon ton de remettre en cause celui-ci étant justifié. Par contre il est un réel avantage qui doit être supprimé , un avantage qui n'est justifié en rien, c'est celui accordé aux très très nombreux généraux ( un chiffre qui avoisinerait les 6000) qui perçoivent à vie l'intégralité de leur solde ce qui représente un cout non négligeable. Si l'on peut admettre qu'un Général qu'il puisse s'il devait être rappelé en raison d'une période de crise majeure percevoir l'intégralité de sa solde, il est sans aucun doute injustifié que celui-ci puisse percevoir à vitam æternam l'intégralité de celle-ci. Nul doute que les économies réalisées, pourraient être utiles à d'autres postes budgétaires de l'armée qui en auraient bien besoin.
Réponse de le 29/12/2017 à 12:11 :
Monsieur, je partage votre avis sur un point cet "avantage" est la résultante d'une disponibilité sans faille des militaires , un avantage qui ne serait pas de bon ton de remettre en cause celui-ci étant justifié. Par contre il est un réel avantage qui doit être supprimé , un avantage qui n'est justifié en rien, c'est celui accordé aux très très nombreux généraux ( un chiffre qui avoisinerait les 6000) qui perçoivent à vie l'intégralité de leur solde ce qui représente un cout non négligeable. Si l'on peut admettre qu'un Général qu'il puisse s'il devait être rappelé en raison d'une période de crise majeure percevoir l'intégralité de sa solde, il est sans aucun doute injustifié que celui-ci puisse percevoir à vitam æternam l'intégralité de celle-ci. Nul doute que les économies réalisées, pourraient être utiles à d'autres postes budgétaires de l'armée qui en auraient bien besoin.
a écrit le 24/02/2011 à 14:48 :
Des économies le gouvernement peux en faire ,allez jeter un coup d'?il dans les 28 crous de france , au crous de Marseille , haut lieu de la productivité administrative , des agents dés?uvrés errent dans les couloirs se rendent de bureaux en bureaux 6 heures par jours du lundi au vendredi alors qu'ils disposent de 3 mois de congé annuel .
Logés par nécessité absolue de service du cuisinier à la secrétaire en passant par les fonctionnaires "les représentants de l'administration" se la coule douce et ne risque jamais leur vie alors laisser la carte de réduction aux troufions
a écrit le 20/02/2011 à 18:54 :
Je suis militaire depuis 12 ans, j'ai été muté 5 fois (les 5 fois en changeant de région), ma femme est en Bretagne, et moi je travaille à Paris. Je suis payé - de 1400Euros par mois et je travaille en moyenne 48 Heures par semaines. Mon train me coute en moyenne 300 Euros/ mois. Si on me retire cette carte (qui n'est effective que le temps ou je serais effectivement militaire, et ne le seras plus retraité comme le prétende certains sur ce forum), je paierais 1200 Euros/mois en moyenne de train....chercher l'erreur. A ce moment, je crois que je prefererais être chomeur, et ne plus bénéficier de cette carte...mais encore plus plomber les caisses de l'état.
Réponse de le 12/06/2012 à 12:02 :
pour s'inscrire au chomage il faut avoir travaille
a écrit le 20/02/2011 à 13:02 :
Les militaires du rang et les sous-officiers seront les plus exposés à la fin programmée de cette carte de réduction SNCF.
La concurrence du rail arrive au grand pas. Elle ne permettre pas de sauver ce titre de transport indispensable aux militaires. Cette régression significative va accélérer le déficit déjà criant du recrutement de qualité dans les armées surtout chez les militaires du rang. Le militaire du rang est le personnel dans les armées qui se déplace le plus dans l'hexagone durant toute l'année et le plus mal payé. Le ministère de la défense va devoir s'employer à dépenser de plus en plus d'argent dans ses campagnes publicitaires de recrutement.
Les jeunes vont finir par tourner le dos aux armées.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :