Les pilotes français lèvent leur préavis de grève

Le syndicat national des pilotes de lignes (SNPL) assurera finalement les vols du 4 au 7 mars. Les pilotes, qui protestaient contre la lenteur de la réforme de leur caisse de retraite, ont obtenu des engagements de l'Etat.
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : © 2009 Thomson Reuters)

Bonne nouvelle pour les vacanciers de mars. Le syndicat national des pilotes de lignes (SNPL) a finalement levé son préavis de grève, déposé pour la période du 4 au 7 mars, correspondant aux vacances d'hiver des zones A et B. Dans un communiqué, les pilotes indiquent que le gouvernement s'est engagé à appliquer la réforme de leur caisse de retraite complémentaire.

Les pilotes protestaient contre la mise en sommeil depuis trois ans de la réforme de celle-ci, la caisse de retraite des personnels navigants (CRPN). Cette réforme, dont l'objectif est d'assurer la pérennité de la caisse, avait pourtant été votée - certes à une très faible majorité - lors d'un conseil d'administration de la CRPN, en janvier 2008. Elle prévoit d'augmenter la durée de cotisation et de mettre, selon les pilotes, « plus d'équité entre les bas et les hauts salaires ». « Pour les pilotes, les cotisations rapportent moins pour les hauts salaires », expliquait l'un d'eux début février.

Le montant de la pension est déterminé par un coefficient plus favorable pour les bas salaires, dont ne fait pas partie une grande partie des pilotes. 

A l'inverse, revoir ce système fait fulminer certains syndicats de personnels navigants commerciaux (PNL, les hôtesses et stewards). L'Unac, leur principal syndicat, en tête. « La hausse de la durée de cotisation va se solder par une hausse de pensions de 20 % à 25 % pour un certain nombre des pilotes d'Air France », précisait-on dans ce syndicat début février.

Soutenus par une intersyndicale du transport aérien, ces derniers avaient donc à leur tour déposé, en réaction, un préavis de grève du 8 au 14 mars.

Ce jeudi, le SNPL a estimé avoir reçu "des engagements précis quant au calendrier d'application de cette réforme". "Il a par ailleurs été demandé aux partenaires sociaux présents au conseil d'administration de la caisse d'ajuster quelques paramètres du projet pour tenir compte de l'évolution du contexte économique et social depuis trois ans", a indiqué le SNPL.

Initialement, les pilotes demandaient que le gouvernement s'engage à mettre en place la réforme au 1er janvier 2012. Et qu'il achève pour cela la rédaction des décrets avant fin juin. Ce jeudi, ils ont expliqué que les discussions doivent être closes "avant l'été".

 

 

 

 

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.