L'accident du vol AF447 ne se reproduira plus ?

 |   |  367  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2011. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
Pour le directeur général d'Air France-KLM Pierre-Henri Gourgeon, "la probabilité que le même accident puisse se reproduire a été réduite à une valeur infinitésimale"

Une catastrophe similaire à celle du vol AF 447 Rio-Paris, qui avait causé la mort de 228 personnes dans la nuit du 1er juin 2009, ne se reproduira plus ? C?est le sentiment de Pierre-Henri Gourgeon, le directeur d?Air France et d?Air France-KLM. "La probabilité que le même accident puisse se reproduire a été réduite à une valeur infinitésimale", a-t-il déclaré ce vendredi devant les journalistes de l?AJPAE (association des journalistes professionnels de l?aéronautique et de l?espace). Et d?ajouter : "nous (le secteur aéronautique, ndlr) avons fait reculer considérablement, peut être totalement, la reproduction de cet accident".

Pour argumenter son point de vue, il a rappelé qu?à l?origine de l?accident, se trouve la panne des indications de vitesse à haute altitude et le désengagement du pilotage automatique. "Le système a dit à l?équipage de reprendre les commandes sans l?indication de vitesse", a résumé Pierre-Henri Gourgeon, en pointant les sondes Pitot Thales. Avant l?accident de l?AF 447, le secteur avait connu une trentaine d?incidents, dont "neuf ou dix assez significatifs" chez Air France. Depuis l?accident et la mise en place de nouvelles sondes Goodrich, il n?y a pas eu de nouvel incident à Air France et un ou deux pour l?ensemble du secteur.

Second point de l?argumentaire. Au cours des deux dernières années, les autorités et les avionneurs ont défini une méthode de rattrapage du décrochage. "Aujourd?hui, il existe une procédure et les pilotes sont formés", a expliqué Pierre?Henri Gourgeon. "Avant, la procédure était appliquée pour éviter le décrochage". Or l?Airbus A330-200 a décroché. "Avec la procédure d?aujourd?hui, le décrochage se terminerait par une récupération de l?avion", a déclaré Pierre-Henri Gourgeon.

Interrogé sur la suppression d?une recommandation du Bureau Enquêtes Analyses à propos d?une modification de l?alarme de décrochage, le directeur général d?Air France-KLM a rappelé qu?il pensait que cet élément a une importance. "Parce que l?alarme a retenti quand la situation s?améliorait" et inversement.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 11/09/2011 à 12:52 :
dit il assis tranquillement dans son siege!!! faut il signaler que cela fait plus de trois mois que la maintenance des avions d air france est en greve et que la compagnie envoie ses passagers sur des avions poubelle affretes !! il aura bon dos si un nouvel accident se produit et pourra evoquer d autres excuses bidons!
Réponse de le 12/09/2011 à 19:47 :
A Albatore: J'aimerais bien savoir quelle est la source de vos informations...
Réponse de le 13/09/2011 à 7:25 :
Moi je suis une source pour être employé a CDG et albatore a raison: AF loue régulierement des carcasses en ce moment a cause d'indisponiblité de certains avions du a la maintenance en retard chez AF
a écrit le 10/09/2011 à 20:21 :
Comment un tel vol a-t-il pu avoir lieu ? Aucun des deux pilotes n'étaient formés au décrochage en haute altitude, et le commandant de bord les a envoyé dans les turbulences. On peut imaginer que le CdB a supposé qu'il était évident que les pilotes étaiens formés. Dans tous les cas doit-on confier un tel vol à des pilotes non formés à ces conditions ? Etait-il de la responsabilité du CdB de sen assurer ?
a écrit le 10/09/2011 à 18:05 :
PHG est un très mauvais président et depuis le départ de Spineta AF se délite. Plusieurs incidents et pas de changements de sonde jusqu'a l'accident alors que toutes les autres compagnies françaises l'avaient fait (Air Caraibes, Corsair) <ph<g se sent superieur n' pas l'adhésion du personnel c'est un bureaucrate : il doit partir !
Réponse de le 10/09/2011 à 21:34 :
Spinetta s'est tiré quand il a vu les vents contraires arriver
a écrit le 10/09/2011 à 13:02 :
http://status07.blog.com/
a écrit le 09/09/2011 à 18:06 :
"Depuis l?accident et la mise en place de nouvelles sondes Goodrich, il n?y a pas eu de nouvel incident à Air France et un ou deux pour l?ensemble du secteur."
Alors pourquoi n' avoir pas changé la daube de Thales contre du Goodrich dés les premiers incidents (une dizaine "significatifs chez AF, donc c'était pas inconnu....)
D'autres compagnies l' avaient fait!!!! PHG= loser
a écrit le 09/09/2011 à 17:51 :
Et le vol Caracas-Paris qui est passé à 5 km/h du décrochage il y a une semaine ?
Réponse de le 09/09/2011 à 21:39 :
chers amis, je suis loin d'être l'avocat du colérique mais pourquoi changer de sondes quand les autorités ET Airbus disent que cela ne serviraient à rien. Quant au Caracas, pas tout à fait pareil, Les indications de vitesse n'ont jamais été perdues. L'avion est resté protégé par le système. Et pourtant il es monté tout seul...

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :