Horaire des trains : la SNCF va remettre ses pendules à l'heure

 |   |  413  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : REUTERS)
Afin d'adapter son trafic au chantier de la rénovation de ses lignes, la société nationale va procéder au bouleversement de 85 % de ses horaires.

Un événement majeur », explique Jacques Damas, directeur général sécurité et qualité du service. La SNCF s'apprête en effet à bouleverser quelque 30.000 horaires de trains à compter du 11 décembre prochain. Ce vaste chantier qui affectera « quelque 85 % des horaires » actuels va se traduire par des modulations d'horaires de départ et d'arrivée qui « pourront entraîner des changements de deux minutes jusqu'à une, voire deux ou trois heures », explique Jacques Damas, qui mène ce chantier en cogestion avec Réseau Ferré de France (RFF), la société propriétaire des 30.000 kilomètres du réseau ferroviaire français. « Certains trains pourront même être supprimés comme d'autres pourront être créés », précise-t-il encore.

Améliorer le service

Parallèlement à ce grand bouleversement, la SNCF procédera à un doublement de ses horaires cadencés, ces horaires « qui font que les trains partent à des heures régulières tout au long de la journée comme par exemple tous les quarts d'heure, toutes les vingt minutes, toutes les heures etc. », explique-t-on à la SNCF. Actuellement environ 8 % des horaires des trains SNCF sont sous ce régime et l'entreprise publique a pour objectif de doubler ce taux dès l'année prochaine. « Ce cadencement a pour avantage d'être très lisible pour les usagers », argue Jacques Damas et « il permet notamment d'améliorer le service ainsi que le respect des correspondances et, in fine, la satisfaction des usagers », affirme-t-il.

Mais ce n'est pas simplement pour les beaux yeux de sa clientèle que la SNCF procède au toilettage de ses grilles horaires. En réalité, elle y est contrainte. Car celle-ci fait face à deux grandes échéances : d'une part, l'ouverture dès 2012 de la nouvelle ligne de TGV Rhin-Rhône et, d'autre part, un large programme de rénovation du réseau ferroviaire national lancé par Guillaume Pepy qui, affirme-t-il, permettra de « stabiliser le vieillissement du réseau à partir de 2016 ».

Or, qui dit nouvelle ligne dit adaptation du trafic et, par conséquent, adaptation des horaires. Et qui dit travaux sur les voies dit également révisions des grilles horaires dans la mesure où, pour la plupart d'entre elles, les interventions sur les voies ont pour corollaire une perturbation du trafic ferroviaire, voire un blocage total de la circulation des trains. Autrement dit, les grilles horaires changent afin d'adapter le trafic aux nouvelles contigences et éviter ainsi de s'exposer à la grogne des usagers prompts à critiquer l'entreprise à la moindre occasion.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 29/09/2011 à 11:03 :
Ce serait plus intelligent d'avancer les horaires des trains le matin au lieu de les reculer, vous faite tout à l'envers, par exemple le 07h04 à PSM, le 11 décembre il serait à 7h16, alors 10 mn de retard tous les jours à Paris, vous pensez qu'à vous. ON VOUS PAYE POUR AVOIR DES EMMERDES, et ça continue, et ça continuerai encore et encore. Vivement la retraite....

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :