Centre d'appel du Stif : l'entreprise retenue promet des emplois en France

 |   |  379  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2012. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
L'une des entreprises qui a remporté l'appel d'offre du Stif pour un centre d'appel assure que la majorité des emplois resteront en France. La procédure avait fait polémique le mois dernier en raison de la situation géographique de cette entreprise dont le centre d'appel est situé au Maroc, ce qui faisait craindre une délocalisation.

Le sujet avait créé la polémique le mois dernier. Ce vendredi, le Stif, autorité organisatrice des transports en Ile-de-France, a annoncé avoir obtenu de B2S l'une des entreprises qui a remporté l'appel d'offres pour un centre d'appels que "la majorité des emplois" soient localisés en Ile-de-France. Le centre d'appels géré par cette entreprise est en effet situé au Maroc. L'éventualité d'une délocalisation avait suscité de vives critiques. Le ministre du redressement productif Arnaud Montebourg avait même appelé le président de la région, Jean-Paul Huchon, à modifier le contrat qui prévoyait cette délocalisation. 

Jean-Paul Huchon "a obtenu (...) que la majorité des emplois liés à ce contrat soit localisée sur le site de Gennevilliers, en Ile-de-France", indique un communiqué du Stif publié ce vendredi. Par ailleurs, l'entreprise "s'est proposé de créer, par ailleurs, une trentaine d'emplois supplémentaires sur le territoire national avant le démarrage de son contrat", précise le Syndicat des transports d'Île de France. Ce dernier assure en outre que B2S "s'engage au renforcement de son implantation en Ile-de-France, dans le cadre d'un vaste projet de centre d'appels de dimension européenne regroupant une centaine d'emplois, qui pourrait se concrétiser avant la fin de l'année". 

Une procédure jugée régulière

De son côté, l'entreprise Webhelp, à laquelle le marché va échapper, avait déposé un référé, sur lequel s'est prononcé jeudi soir le tribunal administratif de Paris. "La justice a confirmé la régularité de la procédure de mise en concurrence pour le renouvellement du marché public", s'est réjouit le Syndicat des transports d'Ile-de-France (Stif). 

"Pour ce contrat qui mobilisera au total une soixantaine d'emplois, et conformément à ses engagements, Jean-Paul Huchon a fait étudier toutes les voies légales permettant de tenir compte de la localisation des emplois", poursuit le texte. "A l'issue de ces expertises juridiques, il est confirmé que seule une réforme préalable des règles actuelles du code des marchés publics permettrait de prendre en compte ce critère" de localisation pour le choix du prestataire, souligne le Stif.

Jean-Paul Huchon doit rencontrer "prochainement" Arnaud Montebourg et Pierre Moscovici, ministre de l'Economie, "pour travailler" à cette réforme.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 19/08/2012 à 9:47 :
encore une fois huchon a l'honneur.les fidèles lecteurs du canard enchainé connaissent tout sur la probité de ce monsieur(passé devant la justice).après ne vous attendez a aucun principe de la part de ce genre de politicien,s'il peut faire travailler des biaffrais et s'enrichir un peu plus il le fera(mais discrètement)
Réponse de le 20/08/2012 à 22:23 :
Vous croyez quoi cher monsieur ? La société qui détenait le contrat avait prévue de délocaliser en Roumanie, puis mauvaise perdante, crie au scandale que sa remplaçante délocalise 20% du total au Maroc. Les appels d'offres sont gagnés à la loyale !
a écrit le 18/08/2012 à 20:46 :
l'entreprise retenue promet des emplois en France : BAC +5 payé au SMIC
Réponse de le 21/08/2012 à 7:48 :
Pourquoi Bac+5 ? Pourquoi "le SMIC" comme s'il s'agissait d'une infamie ? D'autres métiers largement plus éprouvants (grande surface, bâtiment, Restauration rapide) ont un modÚle économique sur lequel les employés sont au SMIC. Les Call center permettent de créer un emploi, durable ou de transition... Et non ils ne demandent pas bac+5, j'ai un niveau 3Úme, j'y travaille et je préfÚre ça à mon job de caissiÚre.
Réponse de le 11/10/2012 à 15:08 :
John, vous savez même si on à un DEUG ou un dîplome plus haut, quand on est longtemps au chômage et que cela tiens du miracle pour obtenir un rendez-vous avec un conseiller d'emploi, pour ne plus avoir de problème financier, on n'est bien content de trouver un emploi au SMIC même si ce job n'est pas valorisant, cela payent le loyer et toute les dépenses qu'on est à payer (téléphone, électricité, chauffage essence, assurance auto + logement, loyer, meuble, courses alimentaire) et regarder si on peut se faire un petit extra, car la vie est devenu tellement chère, qu'on ne peut vivre au jour le jour.
a écrit le 18/08/2012 à 12:04 :
Bonjour, encore heureux..... Mais une majorité ne suffit pas, la totalité !!!!! Non contant de nourrir les étrangers en France, maintenant on va les nourrir directement chez eux !! Scandaleux.... Quand est ce que les différents gouvernements prendront conscience que pour recréer de la richesse dans notre pays il faut arrêter de taxer les emplois pour en créer ????? Paradoxal mais réel... Dépenser pour plus gagner : à réfléchir. Bonne journee
Réponse de le 21/08/2012 à 12:11 :
Au moins vous on sait qui vous votez...
a écrit le 18/08/2012 à 9:44 :
arrêtons d'être hypocrite, le canada récemment cité en exemple par dame merkel par exemple n'ouvre pas ses marchés public. d'ailleur pour les marchés publics le coût total doit inclure en cas de délocalisation les frais d'indeminasation chomage revenant à la collectivité pour les emplois perdus.
Réponse de le 18/08/2012 à 10:54 :
@RPR: oui, mais le Canada fait du marketing à grands renforts pour faire croire qu'ils sont "numéro 1" de tout (leur expression favorite) ... ..et surtout pour attirer les immigrants et ça marche :-)
a écrit le 18/08/2012 à 8:19 :
Felicitons nous de creer de l'emploi bas qualifie,sous remunere et ayant des conditions de travail deplorable(ceux et celles ayant travaille ans un call cente me comprendront)
Il vaudrait peut etre mieux creer de l'emploi qualifie et forme les gens,mais bon cocorico malgres tout
Réponse de le 18/08/2012 à 10:56 :
@rb: sauf que les promesses n'engagent que ceux qui y croient. Faut-il rappeler le cas Mittal ???
a écrit le 17/08/2012 à 23:29 :
L essentiel semble préservé B2S garde son marché honnetement acquis et webhelp est dégagé comme ils le méritent en espérant que cette publicité négative leur fasse perdre leurs autres clients car je déteste les mauvais perdants qui critiquent des clauses apres avoir accepté de participer
reste un point a éclaircir comment va faire b2S pour payer des francais sur un business model remporté avec des marocains
soit ils payanet une misere les francais
soit ils virent d'autres francais en compensation pour les remplcer par des marocains sur une autre mission
soit les marges étaient aberrantes et huchon a accepté une baisse de ses rétrocommissions pour éviter qu'elles ne sortent au grand jour
quelqu un a une autre explication rationelle possible??
a écrit le 17/08/2012 à 23:23 :
C 'est pourtant pas compliqué de rajouter une ligne correspondant au coût pour le pays et ses contribuables de ces emplois perdus. Si ça ce termine pas bien Montebourg et sa clique doivent partir. C'est pas la peine d'avoir mis un gouvernement socialiste pour voir un tel échec social.
a écrit le 17/08/2012 à 22:06 :
Montebourg est une fois de plus ridiculisé et en plus par des socialos !!!
Pauvre garçon : que de peaux de bananes ..... mais il le mérite bien !!!!
a écrit le 17/08/2012 à 20:56 :
Tiens, voilà une réforme intelligente en vue! Et pendant qu'on y est, que la gendarmerie arrête d'acheter des Ford ou des Mercedes (Vito), et que l'ONF arrête d'acheter des Dacia Duster... Mais bon, c'est vrai, aucun 4x4 français n'est fabriqué en France... Et l'Europe verra cette réforme d'un mauvais œil.... Alors, on fait quoi? On renégocie comme promis le traité européen pour y inclure une préférence nationale en matière de marché public!

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :