Air France veut faire voler l'A380 au Brésil l'année de la Coupe du Monde de football

 |  | 442 mots
Lecture 2 min.
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : REUTERS)
La compagnie française entend positionner l'A380 sur Sao Paulo en 2014 et ouvrir la même année une liaison entre Paris et Brasilia. En outre pour monter en puissance sur ce marché à très fort potentiel, Air France cherche à développer son accord avec la low-cost brésilienne Gol.

L'A380 au Brésil l'année de la Coupe du Monde de football qui se déroulera dans ce pays en 2014. C'est ce qu'envisage Air France. Jeudi, en visite au Brésil le PDG de la compagnie française, Alexandre de Juniac, a évoqué le projet de mettre en place l'A380 entre Paris et Sao Paulo en 2014. Sous réserve que les infrastructures aéroportuaires soient en mesure de l'accueillir, précise un porte-parole. Cet hiver, Air France exploitera l'A380 vers New-Yotk (JFK), Los Angeles, Washington, Singapour, Johannesburg et Tokyo (Montréal sera arrêté le 27 octobre prochain).

Les vols sont pleins à craquer
« Les vols vers le Brésil sont pleins à craquer tant en classe économique qu'en classe haute contribution », dit-on au sein de la compagnie pour justifier la mise en place de l'A380. Aujourd'hui Air France assure deux vols par jour en B777 entre Paris et Sao Paulo, et deux autres également vers Rio avec un A330 et un B747. KLM, l'autre filiale d'Air France-KLM exploite un vol quotidien entre Amsterdam et Sao Paulo et va passer prochainement de trois à quatre vols hebdomadaires vers Rio.

Ouverture de Brasilia
Mais le développement d'Air France au Brésil, un marché à très fort potentiel, ne passe pas uniquement par l'A380 sur Sao Paulo. Alexandre de Juniac a annoncé l'ouverture, toujours en 2014 d'une nouvelle liaison à destination de Brasilia. Ni la fréquence des vols, ni le type d'avions n'a été précisée, même si les ouvertures de lignes s'opèrent toujours avec des appareils de petite capacité (style A330-200) pour défricher le terrain.

Développer l'alliance avec Gol
La Coupe du Monde de football attire les compagnies françaises. Corsair compte en effet ouvrir la ligne Paris-Rio au cours de l'hiver 2013-2014, comme latribune.fr l'a révélé.
En outre, la compagnie cherche à développer son partenariat avec Gol, la compagnie à bas coûts brésilienne. "On coopère déjà avec Gol et donc je voudrais étendre notre coopération avec eux. Comme on va multiplier nos destinations, on a intérêt à être relayé au Brésil", a-t-il ajouté. Air France avait été en effet contrait de se replier sur Gol en 2009 quand TAM, pourtant courtisée par Air France pendant une dizaine d'années a préféré basculer dans le camp de Lufthansa, Star Alliance, vierge de tout partenaire brésilien après la disparition de Varig. Aujourd'hui, Lufthansa est dans une situation délicate sur ce marché. En étant rachetée par Lan Chile (membre de Oneworld aux côtés de Britiish Airways), TAM risque de quitter Star Alliance, l'alliance de Lufthansa.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 12/01/2014 à 22:13 :
Bonjour,
Je suis franco brésilienne, parfaitement bilingue, PNC, j'aimerai postuler pr les vols Paris/ Brésil... Quelqu'un pourrait m'y aider?
a écrit le 22/10/2012 à 9:01 :
Une superbe photo d'un pilote d'A 380 s'apprêtant à basculer sur l'aile gauche pour éviter un gros oiseau qu'il va percuter au décollage de Roissy-Charles de Gaulle. Si avec ça les Brésiliens ne nous achètent pas de Rafale, c'est à désespérer de leur claivoyance concernant la maniabilité des appareils de technologie française !
a écrit le 20/10/2012 à 12:24 :
Il s'agit d'un retour sur un long investissement sur le marché brésilien. Air France a un marché captif à Rio de Janeiro car elle a été la seule compagnie aérienne européenne à ne pas arrêter ses vols vers cette destination après les attentats du 11 septembre 2001 qui ont plongé l'aviation commerciale dans le chaos et a offert aux cariocas un vrai choix face à Varig qui commençait à péricliter... Un autre facteur qui contribue au bon remplissage des vols Air France de et vers le Brésil est la politique de prix très compétitifs pratiquée par AF sur le marché brésilien et le fait d'avoir recruté de personnel navigant d'origine brésilienne donc parlant portugais, ce qui est largement apprécié par les clients brésiliens en général.
En ce qui concerne Brasilia, Air France aura fort à faire avec TAP déjà bien établie avec ses vols vers Lisbonne mais toute concurrence est la bien venue. A mon avis ce vol ne pourra marcher que si AF le fait à raison de quatre vols hebdomadaires. Salvador de Bahia ou Recife pourraient être des choix tout à fait pertinents. Pour l'A380 vers Sao Paulo, le public sera au rendez-vous mais je reste dubitatif sur la capacité des autorités brésiliennes à livrer les adaptations nécessaires pour l'opération d'un tel appareil dans un aéroport aussi congestionné que celui de Sao Paulo-Guarulhos. Si l'on revient aux alliances, on peut dire que TAM a fait sa plus grosse erreur en intégrant la Star Alliance car en dehors de Frankfurt, les aéroports de Paris CDG, Milan Malpensa, Madrid Barajas, Londres Heathrow, Miami, Orlando et New York JFK sont dominés par des compagnies aériennes des alliances rivales SkyTeam (AF, AZ et DL) ou oneworld (BA, IB, AA)... Avec la fusion TAM-LAN la première sera obligée d'aller vers oneworld. SkyTeam doit mettre le paquet pour avoir GOL ce qui leur permettra une bonne couverture du Brésil et relayer des passagers de et vers Buenos Aires depuis GRU et GIG car Aérolineas Argentinas n'est que l'ombre de ce qu'elle était il y a vingt ans et peut être considérée aujourd'hui comme tout sauf fiable.

Réponse de le 20/10/2012 à 19:50 :
Post trés intéressant. Si je peux rajouter quelque chose c'est que Gol, leader entre l' Argentine et le Brésil, pourrait effectivement servir de feeder a AF vu la malheureuse déconfiture sans fin d'Aerolineas. Aussi, Gol dessert Assunçao au Paraguay et Santa Cruz en Bolivie via GRU, une continuation vers l' Europe sur AF serait cool..... ça pourrait un peu tirer dans les pattes d'Iberia et son monopole Européen sur le Paraguay, Viru-Viru et Montevideo.
Réponse de le 21/10/2012 à 7:24 :
Perso je trouverais cool de voir GOL intégrer la SkyTeam de façon à équilibrer un peu les alliances en Amérique du Sud. En dehors il faudrait ramener Etihad et airberlin dans la foulé et dire bye bye à Saudia...
Réponse de le 21/10/2012 à 10:39 :
Oui, il va falloir se bouger en Am. du Sud parce que Avianca-Oceanair-Taca veut intégrer Star alliance pour remplacer TAM qui part chez Oneworld. Il faut a Skyteam, et notamment AF, absolument GOL pour rester dans la course....parce que TAM allié bientot a IB/BA d'un coté, et Avianca et ses futurs vols Brasil-Europe allié a LH de l' autre, c'est pas bon du tout pour AF. Saudia ne sert pas a grand chose c'est sur qu'il vaudrait mieux Etihad....sachant que là aussi Qatar integre Oneworld....ça sent la poudre
Réponse de le 22/10/2012 à 1:09 :
Espérons, espérons...

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :