Michael O'Leary, le patron de Ryanair, voit des communistes partout

 |   |  399  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2010. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
Michael O'Leary, le directeur général de la compagnie irlandaise à bas coûts, juge la régulation nationale et européenne du marché aérien beaucoup trop contraignante. Et il considère qu'Air France ne sera jamais capable de le concurrencer dans le « low-cost ».

« Tout le monde sait que la baisse des taxes génère une augmentation du trafic », a déclaré Michael O'Leary, directeur général de Ryanair, en visite ce mercredi à Strasbourg pour le lancement de deux nouvelles lignes aériennes vers Londres et Porto. « Il y a une espèce de modèle communiste, que Bruxelles voudrait nous imposer pour unifier les taxes dans tous les aéroports. Cela ne fonctionne pas », a-t-il déclaré à La Tribune, au sujet du durcissement prévu en matière d'aides publiques à l'exploitation des plates-formes régionales (lire ici : Ne plus pouvoir aider Ryanair : cette menace qui plane sur les aéroports français). « Les prochaines règles européennes seront aussi nulles et inefficaces que toutes les autres règles européennes. Ces bureaucrates ont tout faux. Comme les politiques, ils ne comprennent rien à la concurrence. Ils essaient de nous expliquer que les aéroports doivent couvrir l'ensemble de leurs frais. D'accord, mais seulement si l'aéroport s'appelle Heathrow, Charles-de-Gaulle ou Francfort. Pourquoi n'imposerait-on pas l'équilibre à toutes les compagnies aériennes ? Dans ce cas, vous fermez tout de suite Air France, SAS et Iberia, qui perdent de l'argent ».
« High Ordinary Prices »
« Le problème de la plupart des aéroports français, c'est qu'ils restent coincés dans un modèle d'actionnariat public, communiste, avec des chambres de commerce et des collectivités locales. Ce modèle n'a rien de moderne, car il restreint les possibilités contractuelles avec les compagnies », poursuit Michael O'Leary. « Le modèle français d'exploitation aéroportuaire permet à des compagnies chères comme Air France de payer des taxes élevées et de les répercuter à ses clients. Mais il empêche les low-cost de se développer. Cela ne pourra pas continuer ! Dans cinq ans, je pense que tout aura changé. Mais Air France ne sera jamais une compagnie low-cost. C'est un concept qui leur est totalement étranger. Je n'ose pas imaginer les sommes qu'ils ont dépensées pour développer et lancer la marque Hop ! Voilà la démonstration parfaite de leur ignorance totale en matière de prix bas. Ils viennent de reconnaître la perte de 700 millions d'euros sur leurs vols courts et moyens courriers. Pour moi, Hop signifie « High Ordinary Prices ». Air France n'y connaît rien en prix bas. Ils n'ont aucune perspective de succès à long terme ».


 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 12/04/2013 à 10:04 :
Je crois que tout est dit, c'estJohn Galt qu'il nous faut a la tete d'Air France. Un pragmatique de haut rang mais je crains qu'une telle personne de qualite comme lui n'existe en France.
Réponse de le 04/08/2013 à 11:16 :
Mieux vaut lire ça qu'être aveugle....
a écrit le 11/04/2013 à 14:59 :
John Galt doit être en congé je ne le vois pas réagir alors qu'il s'agit surement d'i=un ami, lui qui voit des coco partout également
a écrit le 11/04/2013 à 14:29 :
C'est pas un blague c'est la vérité de dire que les communistes sont des gens de peu de valeurs parceque ce sont eux qui nous ont faits le plus de mal depuis des lustres avec des grèves a tir larigot aussi on peut dire que sont des empecheurs de tourner en rond et qu ils nous ont faits que de vouloir nous etre les fossoyeurs de ce pays;;
a écrit le 11/04/2013 à 11:48 :
Pour un esclavagiste, accuser les Etats de communisme est inévitable. S'il trouve les règles des états gênantes, qu'il arrête de demander des subventions à tout va et qu'il se barre.
a écrit le 11/04/2013 à 10:50 :
Pour déstresser ce patron pris à la gorge semble-t-il par au choix un communiste qui a vu rouge, un actionnaire mécontent, un pilote mal payé... je vais lui faire LA proposition low cost ultime: parachuter les passagers avec leur bagage au-dessus de leur point de destination ! Ainsi l'avion peut continuer sa route , plus de perte de temps ,c'est tout bénef pour la compagnie qui peut ainsi doubler voire tripler ses rotations journalières !
a écrit le 11/04/2013 à 9:55 :
je crois que le premier communiste leniniste c'est lui
il profite voir oblige les collectivités à lui donner de l'argent de personnes qui ne prendront peut être jamais l'avion pour se le reditribuer à lui même .
il profite également du personnel qui a plus l'impression de travailler dans un goulag qu'au club med (à savoir temps de travail emplifié mais salaire à la baisse surveillance accrue de gardes chiourmes qui portent le nom de chefs d'escale )
ALORS SUPPRIMONS LUI LES SUBSIDES MEME SI IL MENACE ET VOYONS SI LA DESTINATIONS FRANCE SERA SUPPRIMEE DE SES CATALOGUES
a écrit le 11/04/2013 à 8:11 :
la suisse vit trés bien ( mais chèrement) avec ses cartels . Le problème est de savoir si on a besoin des vols low cost en France .Si oui, le modèle Ryanair est imbattable et doit remplacer les systèmes existants , mais peut être graduellement, là où on a besoin .
a écrit le 11/04/2013 à 3:04 :
Pour quelqu'un dont la compagnie perçoit en France des subventions déguisées supérieures à son bénéfice, c'est un peu fort!
a écrit le 10/04/2013 à 23:14 :
Il a raison dans ses propos, Michael O'Leary, en disant qu'il faut arrêter tous ces systèmes de subventions publiques non justifiés...Bon c'est vrai, il scie la branche sur laquelle il est assis (ou il mord la main qui le nourrit, vous choisissez la parabole de votre choix ) mais son discours est on ne peut plus vrai : puissent les élus le lire et l'écouter !!!!!
a écrit le 10/04/2013 à 22:26 :
Ryanair réussit, en ayant une stratégie très proche des croisiéristes (qui utilisent aussi du personnel international encore moins bien payé). Cela ne gène personne. De plus, il a mis le personnel navigant au niveau des chauffeurs de bus, étant donnée la technologie des avions, qui ne nécessite plus une qualification aussi grande qu'aux temps héroïques. Contrairement à la SNCF, ce n'est pas un monopole qui coûte cher à tous : contribuables et clients. Strasbourg avait viré Ryanair (après une décision de justice favorable à Air France) et l'aéroport a failli disparaître au profit des aéroports suisse et allemands, tout en coûtant énormément à la région. Parallèlement, on peut aussi discuter de la dilapidation de l'argent pas nos élus de la région et des CCI. Il faut bien donner à manger à notre dette ! L'Alsace vient justement voter en référendum contre une baisse du nombre de nos fonctionnaires locaux. Le blocage de la société ne vient pas que du haut.
Réponse de le 11/04/2013 à 11:55 :
En fait il était pas trop prévu de baisser le nombre de fonctionnaires locaux. Juste d'en déplacer certains en supprimant des postes doublons et en créer de nouveaux pour que la nouvelle entité couvre mieux la région ...
a écrit le 10/04/2013 à 21:18 :
"communiste" a souvent été utilisé comme une insulte pour critiquer ce que l'on n'aime pas quand on est capitaliste, cf les propos des USA, ou des nazis. Bien pratique de faire des insultes quand on ne sait pas argumenter.
Réponse de le 10/04/2013 à 22:05 :
@classique: sauf qu'il a un tour de retard, parce que maintenant ceux qui ne sont pas d'accord sont qualifiés de terroristes :-) et le terme terroriste est justement le terme employés par les nazis vis-à-vis des résistants. Donc en effet, rien de nouveau :-)
a écrit le 10/04/2013 à 19:26 :
Bref... le prix de base est de 20 euro... les mardis jours de pleine lune années bissextiles ...en voyageant éventuellement debout (pour la pub gratuite) 150 euros pour le bagage ben si..... ça prend de la place (ça pèse ) ... une petite aide des régions communistes .... c'est toujours bon à prendre ! N'est ce pas ! What else ! ... et je n'ai rien d'un coco !
Réponse de le 10/04/2013 à 20:10 :
c'est pas Ryanair qui voulait rendre l'accès aux toilettes payant ?
Réponse de le 10/04/2013 à 22:11 :
@ e-momo

Oui c'est lui, d'ailleurs ce n'est pas la seule "brillante" idée qu'il a eu .... Comme celle par exemple de se lancer dans le long courrier où les hommes voyageant en première classe à bord de ses avions, se seraient vu offrir une gâterie par les hôtesses comme prestation du 7ème ciel !
a écrit le 10/04/2013 à 19:24 :
Ryanair ? Cette compagnie semi-public vivant de subventions ?
Il a raison pardi, mettons fin à ce système communiste ! Interdisons toute subvention des contribuables aux compagnies aériennes, dans toute l'europe ! Ainsi, Ryanair pourra enfin goûter au libre échange, et rentrer dans le rang ou disparaître.
a écrit le 10/04/2013 à 19:16 :
Ce type recoit de l'argent public sans vergogne et vient nous donner des lecon de liberalism. Ca en dit long sur notre incapacite et donc il n'est peut etre pas anormal de devoir supporter ce genre de type.
a écrit le 10/04/2013 à 19:12 :
Au fait, c'est souvent les regions qui supplient ryanair de deservir leur aeroports: en payant 5 a 10 euros par passager, ces regions eloignees recoivent des touristes anglais qui vont depenser minimum 400 a 600 euros (dont minimum 100 euro de TVA)! Dans l'industrie du tourisme les rabbateurs prennent beaucoup plus que cela d'habitude !
Réponse de le 10/04/2013 à 19:39 :
Merci de cette très bonne remarque sur le désenclavement des régions européennes. Les mêmes communistes subventionnent pour la même raison les chemins de fer et personne ne rale. Parce que la SNCF est un monopole et fait des pertes? Pourtant un billet Ryannair n'est pas plus cher qu'un billet SNCF.
Réponse de le 10/04/2013 à 19:40 :
Ouvrez les yeux et soyez plus réaliste ! Les touristes anglais qui vont à Bergerac (par exemple) s'achètent des maisons, les retapent (là, oui ils dépensent un peu en faisant marcher l'artisanat local) et en font des chambres d'hôte pour accueillir (entre autres) de nouveaux touristes anglais voulant acheter des maisons. Conclusion : bon pour l'artisanat local mais pas toujours bon pour le tourisme.
a écrit le 10/04/2013 à 19:11 :
C'est drôle de critiquer le système français alors qu'on est celui qui en profite le plus... Ryanair se goinfre de subventions payées rubis sur l'ongle par le contribuable, et en plus il se permet de critiquer le système qui le nourrit.
a écrit le 10/04/2013 à 19:05 :
Il est toujours intéressant de voir des personnes qui passent leur temps a demander moins d'intervention de l'Etat dans l'economie etre les premiers à hurler quand les aides publiques qu'ils recoivent sont réduites ou supprimées. De ce point de vue là, O'Leary a certainement du sang francais, tendance retraité qui commente sur le site du Figaro.
Réponse de le 10/04/2013 à 19:17 :
+1 !
Réponse de le 11/04/2013 à 3:14 :
Privatiser les gains et socialiser les pertes, c'est un sport mondialisé. Banques renflouées, agriculture ultra subventionnée, les USA sont bien le premier pays communiste du monde.
a écrit le 10/04/2013 à 19:04 :
Lorsqu'il s'agit de se goinfrer de subventions, O'Leary semble moins gêné par le communisme. En gros, il ne veut pas que l'UE limite les juteuses aides publiques pour l'exploitation des aéroports régionaux... Au nom du libéralisme économique !!! Plus c'est gros, plus ça passe.
a écrit le 10/04/2013 à 18:54 :
Evidemment ! Ryanair touche des subventions par les chambres de commerce pour ouvrir et gérer des lignes sur un aéroport particulier, donc non seulement il ne paye pas l'aéroport pour chaque passager mais en plus il touche des euros en plus de ce que verse le passager.
et les chambres de commerce trouvent l'argent où ? et bien chez tous les contribuables du coin, même chez ceux qui ne voyagent pas, c'est du socialisme à l'envers et au profit des irlandais, Bravo la France....
Réponse de le 10/04/2013 à 19:14 :
Vous pensez que les autres compagnies aériennes ne touchent pas de subventions ? Vous vous moquez de qui ? Dites nous ce que touchent les autres, après on verra.
Réponse de le 10/04/2013 à 22:08 :
@lol: toutes les subventions sont anormales parce qu'une entreprise, c'est fait pour gagner de l'argent, pas pour pomper l'argent du contribuable, mais qu'un Irlandais viennent pomper l'argent du contribuable français et se permette en plus de l'insulter, y a quand même des limites à la décence, non ?
a écrit le 10/04/2013 à 18:51 :
Je ne suis ni de droite ni de gauche ... le communisme est tombé ... le capitalisme fera de même ! Je ne connais pas de système idéal !
a écrit le 10/04/2013 à 18:41 :
Il a malheureusement raison
a écrit le 10/04/2013 à 18:18 :
Et commet appelle-t-il un patron de société qui ne peut fonctionner qu'avec les subsides diverses payées par les contribuables ? Ils sont tous capitalistes avec le pognon des autres, mais en plus ils se permettent de traiter les autres de communistes. Drôle, non :-)
a écrit le 10/04/2013 à 18:15 :
A travers ces propos, c est toute la lourdeur et la betise technocrate europeenne qui est brillament demontree.

Tout d un coup, il m est tres sympathique ce Monsieur. Bravo.
a écrit le 10/04/2013 à 18:03 :
Un peu parano, non ?
a écrit le 10/04/2013 à 17:54 :
je vois un nouvel esclavagiste...! lol
Réponse de le 10/04/2013 à 18:29 :
l esclavgisme les client en demendent ....il suffit de voir le succes de cette compagnie au depend de celle qui payent bien leurs employes ....

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :