American Airlines : un juge rejette les 20 millions de dollars d'indemnité de départ du PDG...qui devrait néanmoins les récupérer

 |   |  294  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : American Airlines)
Le juge des faillites en charge de superviser la faillite de la compagnie aérienne américaine a refusé d'approuver une indemnité de départ de près de 20 millions de dollars prévue pour son patron.

En charge du dossier de la faillite d'American Airlines, le juge Sean Lane du tribunal des faillites fédéral de Manhattan a validé en tous points la motion concernant la fusion de la compagnie de Dallas avec US Airways. Ou presque puisqu'il a refusé d'approuver l'indemnité de départ de près de 20 millions de dollars prévue pour le patron de la compagnie Thomas Horton.
Le juge a rappelé que cette indemnité de départ avait été désapprouvée par la liquidatrice en charge de gérer le dépôt de bilan d'American Airlines qui avait estimé que la loi sur les faillites « émet des restrictions sur les rémunérations versées aux membres d'une entreprise pendant une faillite ».

Les créanciers trancheront
Les avocats d'AMR, la maison-mère de la compagnie aérienne, font valoir que le paiement de départ à Thomas Horton, qui serait versé pour moitié en numéraire et pour moitié en actions, proviendrait de la nouvelle entité issue de la fusion et non pas de l'entité qui a fait faillite. Le juge a reconnu cette argumentation et autorise la compagnie de présenter les fameux 20 millions de dollars au vote des créanciers car la compagnie issue de la fusion « ne sera pas soumise à de telles restrictions et ne rendra de comptes qu'à ses actionnaires ». C'est ce que fera donc AMR. Une situation qui peut paraître paradoxale si l'on songe que Thomas Horton s'est montré réticent au rapprochement avec US Airways.
C'est le patron d'US Airways Doug Parker qui en est l'artisan. Il deviendra directeur général du nouveau groupe, qui gardera le nom d'American Airlines, tandis que Tom Horton restera président du conseil d'administration jusqu'en 2014 puis devrait démissionner.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 15/04/2013 à 8:11 :
Faut en parler a Ayrault, il sait faire pour limiter les remunerations indecentes des puissants LoL
a écrit le 13/04/2013 à 11:14 :
j'espère que les créanciers feront leur job........ car de toute manière il vont y laisser des plumes, eux..... ce serait anormal qu'ils versent 20 millions de dollards à celui qui est la cause de leurs "plumes perdues".....

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :