Et si les nouvelles lignes de métro du Grand Paris échappaient à la RATP ? Car Keolis les veut aussi

 |   |  478  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters
Keolis postulera à l'exploitation des nouvelles lignes de métro automatiques 15,16,17 et 18 du Grand Paris sur lesquelles la RATP n'a pas le monopole comme c'est le cas sur les lignes de Paris intra-muros jusqu'en 2039, explique son PDG Jean-Pierre Farandou.

Des lignes de métro exploitées par un opérateur autre que la RATP ? Pour beaucoup, le scénario semble inconcevable, tant la RATP et le métro parisien ne font qu'un depuis la création du gestionnaire de l'ensemble des réseaux de transports parisiens et de banlieue en 1949 ( jusque là le réseau était exploité par des entreprises privés).
Et pourtant, à la fin de la décennie, d'autres opérateurs exploiteront peut-être à nouveau des lignes de métro. Non pas dans Paris intra-muros, où la RATP a vu son monopole d'exploitation confirmé jusqu'en ...2039, mais sur les nouvelles lignes de métro automatiques en banlieue parisienne étiquetées lignes 15, 16, 17 et 18, prévues dans le cadre du Grand Paris à partir de 2020.

L'extension des lignes 1 et 14 à la RATP
Keolis, la filiale de la SNCF et de la Caisse de Dépôts du Québec est sur les rangs. « Il est normal que l'extension des lignes 1 et 14, exploitées par la RAPT, lui revienne, en revanche, pour les créations des nouvelles lignes 15, 16, 17 et 18 c'est ouvert », déclare à La Tribune le PDG de Keolis, Jean-Pierre Farandou. Et de préciser : « Ces lignes seront construites par la société du Grand Paris et le gestionnaire d'infrastructures sera la RATP. En distinguant la gestion de l'infrastructure et de son exploitation, le législateur a l'intention de voir plusieurs entreprises exploiter ces nouvelles lignes. Le STIF (le syndicat des transports d'Île-de-France, en charge de l'organisation des transports, ndlr) sera obligé de lancer un appel d'offres. A ce moment là, Keolis se présentera pour exploiter tout ou partie de ces nouvelles lignes ».

Keolis exploite plus de lignes de métro automatiques

Pour lui, Keolis est largement légitime sur ce métier. « Avec Lille, Lyon, Rennes, Roissy (le métro qui relie les terminaux de l'aéroport), nous exploitons plus de 70 kilomètres de lignes de métro automatiques, davantage que la RATP qui n'exploite que les lignes 1 et 14 du métro parisien. Dans deux ans, ce sera 150 kilomètres avec l'ouverture du métro d'Hyderabad en Inde », fait remarquer Jean-Pierre Farandou. Keolis a en effet remporté l'appel d'offres pour exploiter ces lignes.

Keolis prêt à participer à des PPP

Baptisée ligne 15, la ligne automatique qui encerclera Paris sera d'abord mise en service au sud de Paris entre Pont de Sèvres et Noisy-Champs à partir de 2020.
Les lignes 16, 17 et 18 devraient démarrer à partir de 2025 à l'est de Paris, la ligne 16 sera mise en service sur le tronçon Noisy-Champs et Le Bourget via Clichy-Montfermeil et Aulnay-sous-Bois. La ligne 17 reliera Le Bourget à Gonesse. A l'ouest la ligne 18 reliera Massy au Plateau de Saclay.

Plusieurs observateurs tablent sur un appel d'offres vers 2018. Par ailleurs, si certaines lignes devaient être construites en partenariat public-privé (PPP), Keolis se déclare d'ores et déjà intéressé pour entrer dans un tel schéma.
 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 13/06/2013 à 21:38 :
Aaaah, l'imaginaire collectif : Transports + Paris = RATP + SNCF = grève.

Si on lit l'article, et même s'il est truffé d'erreurs (prolongement de la ligne 1 au lieu de la 11, les lignes 16, 17 et 18 à - l'ouest -), on comprend que le futur metro automatique du Grand Paris sera un metro... automatique....

Ce qui est bien avec les métros automatiques, c'est qu'ils sont... automatiques... Et qu'ils soient confiés à Keolis ou la Ratp ne change rien au nombre de conducteurs en grève...
Après il y'a toujours les PCC ou assimilé avec une intervention humaine (source d'une potentielle grève donc), mais rassurons nous, les centaines de postes de conducteurs potentiellement créés n'existeront pas.
Réponse de le 20/07/2013 à 22:13 :
Hum,
8 ans en PCC et j'ai pas vu l'ombre du moindre début de mouvement de grève...
D'ailleurs on se demande si cela a été bénéfique puisqu'on réduit à peau de chagrin l'effectif des régulateurs (50% de postes supprimés) en 2014... Sachant que depuis 6 ans maintenant, les 2% par an réclamés de productivité sur la masse salariale ont déjà supprimé 25% de l'effectif depuis 2007.
En 2014, un régulateur bus devra avoir l??il sur 6 lignes en même temps (entre 70 à 80 mobiles).
Libre à vous de pensez que la grève n'a que des effets négatifs, mais là pour le coup l'inaction de cette catégorie de personnel (dont j'ai fait partie) sera sûrement à l'origine d'une perte importante de régularité. Je sais, vous allez me dire que c'est déjà nul.
On en reparle en fin d'année prochaine...
Pour finir, l'automatisation totale est en route. Souhaitons que ça rende les utilisateurs heureux. Moi j?attends l'automatisation totale:
Dans l'automobile (pour payer ma voiture moins chère)
Dans l'agro-alimentaire (pour l'hygiène)
Dans la médecine (pour éviter les erreurs médicales)
Dans l'aviation (pour éviter les accidents)
J'ironise je sais bien... Mais des gens qui bossent, même s'ils coutent, ils cotisent,...
On fera quoi quand il y aura vraiment plus de boulot ?
On soigne un mal de tête en coupant la tête... S'il est parfaitement entend-able que certains ont usé et abusé de leur droit de grève, j'aurai préféré plus de fermeté à leur égard au lieu de baisser son froc et d'automatiser pour soigneusement éviter le problème.
Beaucoup de jeunes auraient sans doute mérité d'avoir un boulot de conducteur ou de machiniste ou autre encore... Mais les habitudes ont la vie dure. Le syndicats ont hautement participé a pourrir le système. En "engrainant" les jeunes qui arrivent.
C'est bien dommage, il y a beaucoup de métiers intéressants dans le transport urbain qui vont disparaitre. La faute sans doute aux grévistes compulsifs et aux dirigeants qui n'ont pas de coui....
Si je peux comprendre l'agacement de certains, je me dois de communiquez pour ne pas généraliser. Car j'ai croisé beaucoup de gens honnêtes et droits qui aiment leur boulot et le font bien sans faire grève tous les 4 matins.
a écrit le 13/06/2013 à 17:46 :
ok, mais à condition de leur interdire le droit de grève
a écrit le 13/06/2013 à 16:12 :
Je prends le métro peut-être 1000 fois par an et j'en suis très satisfait. Le taux de pannes, de retard et même de grèves est tout à fait satisfaisant.
Ce sont les lignes d'Ile-de-France exploitées par la SNCF qui posent problème: RER B-Sud, RER C, etc. Pourquoi? C'est normal, la SNCF n'est pas intéressée par ces "petites" lignes. La SNCF trouve sa rentabilité sur les grandes lignes (TGV ou autres). Donc il faudrait étendre la RATP à TOUTE la région Ile-de-France avec une mission de service public claire et en finir avec cette pseudo-concurrence mal ficelée.
Que les militants de la concurrence aillent faire un tour à Londres: ils verront que les retards du RER-C sont gentils à côté !!!
Réponse de le 13/06/2013 à 17:35 :
La comparaison avec Londrs n'est pas fondée. J'ai habité 25 ans en RP et je prenais le métro tous les jours. Entre les grèves et la crasse, merci.
Depuis 3 ans je suis à Lyon géré par KEOLIS et franchement aucune comparaison. En plus, il y à plus de contrôles et moins de fraudeurs. J'ai moins l'impression de payer pour les autres et on se sent plus en sécurité le soir qu'à Paris.
Réponse de le 13/06/2013 à 19:06 :
@Eric

Vous comparez ce qui n'est pas comparable. Lyon est une ville certes plus agréable à vivre que Paris néanmoins ceci est beaucoup plus lié à la densité de population qu'à la bonne gestion de KEOLIS. Ayant utilisé les transports en commun lyonnais pendant plus de 10 ans, la fraude est également non négligeable (supérieure à 10 %) et c'est toujours énervant de se faire gruger le passage aux portiques par des fraudeurs qui vous collent à l'image des péages autoroutiers. Dans 10 ans la Grand Lyon sera comparable au Grand Paris d'aujourd'hui. D'ailleurs si la boite à outils de KEOLIS et de M. Collomb est aussi vide que celle de M. Hollande pour lutter contre la fraude, je leur propose la mise en place de DOUBLE portique à validation du ticket (ou carte d'abonnement) entre les deux portiques pour éviter de se faire coller au train comme une mouche à m*** à défaut de renforcer l'effectif des contrôleurs mobiles ou la mise en place de "douanier" du transport en commun.
Réponse de le 20/07/2013 à 22:19 :
La lutte contre la fraude à Paris se limite aux portes des cités. On envoie le machiniste seul après avoir bien chauffer "la salle"....
Les zones de non droit existent bien...
Réponse de le 20/07/2013 à 22:27 :
La comparaison avec Londres est tout à fait fondée. C'est d'ailleurs la raison principale de leur retour en arrière. Car l'entretien des lignes posaient un vrai problème de sécurité.
Une partie des transport est assurée là bas par.... la RATP....
De même, la RATP assure la conception de l'offre de Manchester pour le TRAM
Si les Anglo-saxons viennent nous chercher c'est pas le fruit du hasard....
a écrit le 13/06/2013 à 15:25 :
de toute facon la ratp les aura.
elle fera comme sur les bus qui seront ouvert a la concurence en 2021 pour paris mais qui le son deja pour les nouvelles ligne crees en banlieu(exactement donc le meme schema que d ecrit ici pour les nouvelles lignes de metro)
elle affichera le prix le moins cher.et comme ca n est pas tenable ben elle presentera au stif la facture au bout d un ou deux ans de la difference du prix pour pouvoir continuer a assurer le meme niveau de service et de frequence des trains par rapport au niveau actuel.
et comme y aura des election au conseil regionale ou des municipal a ce moment la et bien ces messieurs les politique alignerons le pognon que dis je votre pognons (en plus a credit!) pour assurer leur reelection
faut pas ce leurer c est deja comme cela que ca marche .et ce que je vous dit ait la realite!
Réponse de le 20/07/2013 à 21:46 :
Ouverture à la concurrence du BUS pour la RATP 2024
Le STIF est propriété juridique du matériel roulant depuis 2010 et la RATP propriété économique. Donc non vous ne payez par le matériel (la RATP emprunte sur les marchés pour ça) et deux le STIF a un droit de préhension sur l'infrastructure ainsi que sur la conception d'offre.
La RATP est devenue "tractionnaire" comme on le lui a demandé, aucune décision ne lui appartient.
La réponse à appel d'offre (j'en fais quelques unes par mois...) se fait au coût réel de la VK à la RATP et ne nous avantage pas du tout loin de là...


a écrit le 13/06/2013 à 13:50 :
A ceux qui ont des arguments du genre "il y aura moins de grèves" "ça marchera mieux" etc. ils feraient mieux de venir voir à Lyon. Les transports lyonnais on été privatisés et sont exploités par Keolis, et il n'y a jamais eu autant de grèves ! D'ailleurs, ils sont encore en grève demain.

Et Keolis est tellement habitué aux lignes de métro automatiques, qu'hier à Lyon le métro automatique était en rade de 8h55 à 11h ; lundi il est resté bloqué de 5h à 7h30.

Cette semaine, le bilan sera donc : En rade le lundi et le mercredi, en grève le vendredi. Enfin, espérons que ce soir ça fonctionne....

Maintenant, la seule chose qui est fiable et ponctuel dans les TCL, ce sont les hausses de tarif chaque 1er avril !
Réponse de le 13/06/2013 à 17:20 :
" Maintenant, la seule chose qui est fiable et ponctuel dans les TCL, ce sont les hausses de tarif chaque 1er avril !" pas mal :)
a écrit le 13/06/2013 à 13:43 :
pirvatisons tout ca, ca mettra du plomb dans la tete à tout ce petit monde, non content de leur privilège, ils font greve sans arret.
La france le pays ou l'on travaille le moins, meme les fonctionnaires
Réponse de le 13/06/2013 à 14:06 :
A Toulouse ce n'est pas la RATP et pourtant il y a des grèves !!
Réponse de le 13/06/2013 à 14:35 :
Toulouse n'est pas la ville rose pour rien... C'est la capitale d'une région qui est quand même très ancrée à gauche.
Réponse de le 13/06/2013 à 15:52 :
@Ecoline : à gauche et alors ?? abstenez vous de commentaires qui n'apportent aucune valeur et aucune analyse !
Réponse de le 20/07/2013 à 21:52 :
ecoline: la France où l'on travaille le moins ? Sur la base de quelle étude vous fondez cette réflexion ?
@pnv: La RATP est dirigée par Pierre Mongin (UMP et promo voltaire) Ainsi pouvez vous m'éclairer je n'ai sans pas compris la différence entre la "gauche" et la "droite"
a écrit le 13/06/2013 à 13:31 :
Moi je suis d'avis de déjà donner tout de suite à Kéolis la ligne B du RER. Y en a vraiment marre des conducteurs de cette ligne. De vrais privilégiés qui font grève à la moindre occasion.
Réponse de le 13/06/2013 à 14:43 :
sur la ligne B du RER, c'est la SNCF. Mais c'est vrai qu'elle ne fontionne jamais. C'est la raison pour laquelle j'ai rendu ma carte orange et repris ma voiture.
Malheureusement, en voiture je gagne 1 h par jour! tantpis pour l'écologie mais le temps c'est de l'argent
Réponse de le 13/06/2013 à 16:57 :
Le RER B n'appartient pas totalement à la SNCF. Donc les "accords" entre RATP et SNCF empêche tout avancement car personnel n'est d'accord sur le financement.
Réponse de le 20/07/2013 à 21:55 :
C'est bien la concurrence hein ?... C'est que le début...
a écrit le 13/06/2013 à 12:45 :
Il faut arrêter avec cet argument de grève (pas si nombreuses à la RATP) mais insistons plutôt sur les tarifs, croyez-vous que les actionnaires de Keolis vont attendre longtemps leur retour sur investissement (voir ce qui s'est passé avec les autoroutes) ? Je ne le pense pas et là il va falloir casquer.
Il faut un peu d'état et surtout du savoir faire dans un tel projet sinon ça va déraper de partout.
Réponse de le 20/07/2013 à 21:54 :
Enfin un commentaire avisé...
a écrit le 13/06/2013 à 12:02 :
Il suffit d'interdire le droit de grève aux services publics. Juste un brassard noir "je suis en grève" comme au Japon. Et on ne se posera plus la question d'envisager de gérer ou de traiter des extensions de lignes par d'autres que ceux en charge de ce qui existe. Et accessoirement, en profiter pour supprimer la stupide dualité de la SNCF et RATP pour la desserte des lignes de transport de la région parisienne.
Réponse de le 13/06/2013 à 14:10 :
Interdire le droit de grève ? Vous voulez qu'on vous cite les pays où le droit de grève est interdit ? Autres propositions : pas de salaire minimum, pas de sécurité sociale, plus de suffrage universel,...Ou vos doigts ont tapé ce texte plus vite que vous ne réfléchissez ou vous ne réfléchissez pas du tout. Par contre pour la ligne B partagée entre SNCF et RATP nous sommes d'accord d'autant plus que d'un côté comme de l'autre ils ont mis les vieux de la vielle et les syndiqués les plus virulents sur cette ligne. Il faut pas s'étonner que ça parte en sucette 3 fois par semaine.
Réponse de le 13/06/2013 à 14:50 :
et le principe de continuité du service public? Ce grand principe est souvent oublié au nom du sacro saint droit de grêve! Certains services d'état n'ont pas de droit de grêve: gendarmerie par exemple. A la SNCF et à la RATP, y'a vraiment un abus du droit de grêve. Cela devrait être sanctionné, d'autant plus que la sécurité des voyageurs n'est pas toujours respectée (afluence sur les quais et rames surchargées). On attend un drame pour intervenir.
a écrit le 13/06/2013 à 11:45 :
Beaucoup de commentaires parlent de greves, mais en tant qu'usager de la RATP (Metro+RER), il me semble qu'il n'y en a plus tellement. C'est plutot la SNCF (Transilien) qui est en grève (comme aujourd'hui par exemple).

Je ne suis pas contre d'autres sociétés, mais si le STIF agit vraiment pour controler la qualité de service, et si le critères et pénalités sont rigoureusement définies, et pas fantaisistes comme aujourd'hui. Et avec un STIF politique comme aujourd'hui, ça c'est pas gagné.
A mon avis, on risque plus d'avoir des privés low cost mais aussi low quality, rappelés-vous le cas de l'Angleterre, où une société privée française s'était fait jeter au bout de quelques années tant la qualité était mauvaise.
a écrit le 13/06/2013 à 11:13 :
Si une sté autre que la RATP exploitait des lignes de métro, je pense que pour les voyageurs ce serait mieux car il n'y aurait certainement pas des grèves pour un oui pour un non comme avec la RATP, qui elle, est ultra syndiquée et ou les employés sont ultra protégés.
Réponse de le 13/06/2013 à 11:52 :
Keolis est une filiale de la SNCF...
Et de toute façon, ces lignes seront automatiques. Je n'ai pas souvent vu de grèves sur les lignes automatiques de Paris !
a écrit le 13/06/2013 à 11:03 :
Excellente nouvelle.
Lorsque je lis les commentaires de nombreux articles (remercions La tribune de cette liberté d'expression) il semble indispensable que la France prennent conscience de ses chances comparativement à beaucoup de pays dont les problèmes sont autrement plus importants. Cependant, c'est la "loi du bulletin de vote" qui pilote la France, rien d'autre.
Concernant les grèves, tous les pays qui ont le sens du service n'ont jamais mis en danger l'économie de leurs entreprises ou pays et cherchent le dialogue positif pour de réelles avancées sociales.
Donc, une concurrence privée / public ne pourra qu'etre favorable aux "usagers de la RATP" et aux "clients des futurs lignes privées". Là réside LA différence.
A suivre
a écrit le 13/06/2013 à 10:48 :
Tout sauf la RATP pour desservir le Plateau de Saclay ; ca suffit déjà avec la ligne B
Réponse de le 13/06/2013 à 11:15 :
En l'occurence, la ligne B, c'est la SNCF
Réponse de le 13/06/2013 à 11:55 :
Keolis c'est une filiale SNCF mais statut avec des statuts proches du privé....

Ce serai bien une vrai société privé !

Pour les RER (intramuros = ratp) en dehors sncf
Réponse de le 13/06/2013 à 11:59 :
La ligne B, c'est la SNCF au nord de la gare du Nord et la RATP au sud de la gare du Nord...
Réponse de le 13/06/2013 à 12:05 :
@ frmg: ligne B: St Rémy/Robinson <--> Gare du Nord: réseau RATP, Gare du Nord <--> Roissy/Mitry: réseau SNCF. Les rames RER sont interopérables entre les 2 réseaux. Par contre, pour les grèves on cumule celles de la RATP et de la SNCF !
a écrit le 13/06/2013 à 9:16 :
Vu les dates annoncées 2020, 2025, y'a pas le feu aux lacs. Personnelleemt, je choisirai tout sauf la RATP
Réponse de le 13/06/2013 à 12:21 :
Si vous saviez comme on se fiche de votre choix... Prenez une page facebook si vous voulez partager votre triste vie.
Réponse de le 13/06/2013 à 13:08 :
Chich,, le votre m'importe peu également...
Réponse de le 13/06/2013 à 14:04 :
On peut aller loin comme ca...
Réponse de le 13/06/2013 à 16:21 :
Vous sans aucun doute, moi j'en ai fini
a écrit le 13/06/2013 à 8:08 :
il faudrait deux abonnements ?
Réponse de le 13/06/2013 à 10:09 :
un pour les lignes qui fonctionnent (les nouvelles), et l'autre pour les lignes en grève.
C'est comme l'histoire du belge qui pose 2 verres sur sa table de nuit : un verre plein pour quand il a soif, et un verre vide pour quand il a pas soif.
Réponse de le 13/06/2013 à 11:08 :
Il y aura toujours besoin que d'un abonnement, c'est le STIF qui gère l'ensemble du réseau et les abonnements. C'est pour cela qu'on paie qu'un abonnement pour les rer A et B alors qu'ils sont gérés par la RATP et la SNCF.
a écrit le 13/06/2013 à 7:50 :
La gestion du "Grand Paris" doit être confié à une concession privé pour éviter aux usagers la dictature, grèves à répétition et la mauvaise qualité de service de la RATP SNCF. Cela permettra d'alléger la dette de la France qui entretient une caste nababs à la faible productivité et coute cher aux contribuables.
Réponse de le 13/06/2013 à 8:29 :
Comment peut-on écrire des tels âneries quand on sait qu'à chaque privatisation les dirigeants et les actionnaires s'en mettent pleins les poches et les entreprises tombent en ruines. Les transports la santé l'éducation sont des biens publics inaliénables. Je vois que le travail ne vous a jamais fait aux mains ou alors il n'y a que le fric qui vous inspire. Allez donc voir le métro aux Etats-Unis ou il n'y a pas de "dictature" comme vous dites mot que vous employez à la légère.
Réponse de le 13/06/2013 à 8:50 :
il est impératif de mettre fin aux monopoles en France devenu un pays inégalitaire entre le secteur public et secteur marchand et qui ruinent notre pays. les usagers doivent pouvoir aussi avoir le choix et choisir leur prestataire et non être imposé par des services publiques de mauvaises qualités...
Réponse de le 13/06/2013 à 9:20 :
Comment les usagers pourraient-ils avoir le choix je voudrais bien le savoir. J'attends une argumentation détaillée.
Réponse de le 13/06/2013 à 11:00 :
Il est vrai que les jours de grève les usagers - au passage on devrait dire les clients, car on paye - ont le choix avec la RATP. Heureusement, les grèves tombent souvent par beau temps...
Réponse de le 13/06/2013 à 11:13 :
Réponse à "mettre fin au monopole " si vous prenez modèle sur les sociétés privées qui gérent l'eau dans les communres pas sur que cela revienne moins cher pour les usagers !!! certaines municipalités réflechissent à revenir à des régies municipales .
Réponse de le 13/06/2013 à 12:03 :
Êtes vous sûr que ce soit réellement mieux géré et que les dépenses qui n'apparaissent plus sur les factures n'ont pas (tout simplement) été transférées dans les impôts locaux ? Avez vous étudié en détail la question ? La réponse n'est pas simple, ni dans un sens, ni dans l'autre.
Réponse de le 13/06/2013 à 12:19 :
@mettre fin aux monopoles : ce que vou souhaitez ce sont des employés (des esclaves ? vous employé bien le mot dictature...) à la merci d'un grand patron qui les menacera de licenciement dès qu'une menace de grève se profilera. J'irais même plus loin, vous vous en fichez dans quelles conditions ces gens pourraient travailler ce que vous voulez c'est rentrer chez vous à temps le soir pour le JT de TF1. On ferait venir des phillipins que ca ne vous generez pas si votre quotidien n'en était pas chamboulé. Triste sire. Et un peu c o n.
Regardez à quoi resemble le chemin de fer en Angleterre, en Allemagne, etc... Nous sommes qualitativement largement au dessus de ces 2 pays que vous prenez surement régulierement pour models.
Réponse de le 13/06/2013 à 13:48 :
y a pas de probleme vs etes à gauche faut pas toucher aux fonctionnaires, ceux qui travaillemnt moins et qui touchent plus, arretez de dire que les patrons sont des esclavagistes, ca c dans la tete de gens. Qui met son fric dans 'l' entreprise, ce n'est pas pour le perdre, et encore mins que de rigolos se tournent les pouces, pendant que vs psssez des nuits pour leur assurer un avenir correct.Vous n'etes pas capable d'etre patron on n'y est pour rien, et si vous l'etiez à voir vos propos vous seriez une peau de vache

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :