Air France dément vouloir supprimer les billets à prix réduits des salariés

 |   |  434  mots
(Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2011. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
La compagnie a démenti une information de presse affirmant que les billets à prix très réduits des salariés allaient être remis en cause. Des syndicats comme la CFDT ont également démenti.

Air France va-t-elle s'attaquer aux avantages de ses salariés ? Ce matin, le Parisien/Aujourd'hui en France affirmait que la compagnie française « avait réuni lundi les partenaires sociaux pour mettre sur le tapis les billets à tarifs très réduits dont bénéficient les salariés ». Un dossier très sensible en interne alors que la direction va annoncer en septembre un durcissement de son plan de restructuration. Interrogée par La Tribune, Air France a démenti. «Il n'existe pas de projet visant à réduire ou à supprimer les facilités de transport », explique un porte-parole, précisant qu'aucune réunion ne s'est tenue lundi. Ce que confirme la CFDT. "Il n'y a pas eu de réunion", explique à La Tribune Béatrice Lestic, secrétaire générale de la CFDT Air France. Une réunion sur la question des billets GP (gratuité partielle) est prévue jeudi. Sous couvert de l'anonymat, un autre syndicaliste précise : « les réunions régulières que nous avons sur ce sujet depuis plusieurs mois ont pour objet de gommer les imperfections de ce système pour qu'il soit notamment plus juste entre tous les salariés mais pas de le supprimer. Ce n'est ni l'intérêt de la direction, ni le nôtre », explique-t-il. 

30% du prix du billet

Créé dans les années 40, le système des billets GP (gratuite partielle) permet à tous les salariés du transport aérien, membres de l'association internationale du transport aérien (Iata) de voyager sur toutes les compagnies. En 2008, la réglementation concernant Air France avait été révisée après un accord passé avec le ministère du Transport sous le gouvernement Fillon. En gros, le prix du billet GP ne peut être inférieur à 30% du prix moyen calculé sur une ligne pour ne pas être considéré par l'Ursaaf comme un avantage en nature.

 Le sujet des GP est très sensible. En janvier 2012, la décision d'Alexandre de Juniac, de supprimer le tarif R1 hight (le plus élevé et qui permettait d'acheter une place jusqu'au dernier moment) avait suscité une vive émotion au sein du personnel. Celle-ci avait pris de l'ampleur quand peu de temps après ils ont découvert que l'ancien directeur général, Pierre-Henri Gourgeon avait payé son voyage avec sa femme pour l'Île Maurice 24 euros en classe affaires (qu'il avait ensuite refusé). 

Aujourd'hui, une pétition circule chez Air France pour ne pas remettre en cause les billets GP. Avec les forts remplissages, les salariés ont beaucoup de mal à trouver des sièges. 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 30/08/2013 à 9:43 :
J'ai juste envie de dire : Arrêtez de regarder dans l'assiette du voisin. Les avantages de ces entreprises, vous seriez bien contents que vous enfants en profitent un jour s'ils y étaient embauchés. Vous-mêmes, si vous en profitiez, trouveriez-vous cela scandaleux ? Je doute que vous vous battiez alors pour qu'on vous les enlève...Et puis qu'est-ce que ça va changer pour vous ? Pensez-vous que vous allez payer vos billets ou votre électricité moins chers parce que les employés n'auront plus d'avantages ? Les vrais privilégiés ne sont pas là, mais ils doivent bien rire en nous voyant nous déchirer comme des chiens voulant piquer l'os dans la gamelle du voisin. Apprenons à nos enfants à se réjouir pour les autres. L'envie est un bien vilain défaut.
a écrit le 29/08/2013 à 21:39 :
Que ceux qui envient les salariés d' Air France essaient d' en faire partie ...
Après , dans cette entreprise maintenant " privée " ( les différents gouvernements y placent leurs pions d' échiquier dans une partie jamais finie mais éternellement recommencée ...) , il sera possible de parler en véritable connaissance de causes ...
Bref , l' envie , la méchanceté n' ont jamais permis d' avancer ..
a écrit le 29/08/2013 à 14:24 :
N'oubliez pas que les avantages d' Air France s'étendent aux ascendants et descendants , même si le salarié d'Air France n'est pas présent durant le col. Tout ce petit monde profite de surclassement en classe affaires ou premiére si disponibilité , mais aussi de trés fortes réductions dans les luxueux hotels qui hebergent le personnel de bord.
Réponse de le 30/08/2013 à 9:31 :
Pour les hôtels c'est totalement faux, et par ailleurs les surclassements en Première sont interdits, même si disponibilité.
a écrit le 28/08/2013 à 12:03 :
Air France est une société privée, les avantages qu'elle accorde à ses salariés ne regardent que ses actionnaires et ses clients.
Réponse de le 29/08/2013 à 0:51 :
Et ses employés itou !
a écrit le 28/08/2013 à 10:37 :
Ah les GP..
L'acronyme, rendu par gratuité partielle, est un doux euphémisme. Comme presque toujours dans le jargon de l'aviation, il vient de l'anglais gratuitous passenger, ce qui est plus clair.
Ce qui fait le plus problème à ce sujet, vu des yeux d'un pax ordinaire, c'est que les employés des compagnies (et parfois leurs proches) bénéficient de cet avantage à vie, et non pas seulement pendant leurs années de service. Même fiscalisé, c'est un bénéfice difficile à justifier.
Réponse de le 29/08/2013 à 21:03 :
Et le plus drôle dans l'histoire, c'est leur défense "si on ne prenait pas ces places elles resteraient vides" ...
Réponse de le 30/08/2013 à 9:35 :
GP ne veut pas dire Gratuité Partielle, c'est un code qui remonte aux débuts de l'aviation ( voir Wikipédia). Il ne faut pas croire tout ce qu'on lit...Pas grave, ça nous fait beaucoup rire de lire ça. Et effectivement, les billets GP R2 ( non réservés) rapportent à la compagnie puisqu'ils permettent de remplir des sièges invendus. AF n'est pas une association philanthrope, si ça ne rapportait pas ça n'existerait plus depuis longtemps.
Réponse de le 30/08/2013 à 15:07 :
Expliquez nous un peu votre théorie de ""les billets GP R2 ( non réservés) rapportent à la compagnie puisqu'ils permettent de remplir des sièges invendus""

Car je fais rapidement un petit raisonnement par l'absurde.

Une place non vendue et donc vide pendant le vol ne coute rien, ne rapporte rien.

Une place vendue avec un billet GP coute (repas, bagages, taxe d'aéroport, carburant, ...) mais semblerait-il ne rapporte rien (pire coute à AF) vu le prix de vente de la place (1000? pour un voyage qui en couterait normalement plus de 4000).
Réponse de le 04/09/2013 à 15:54 :
hum...de votre affirmation "une place non vendue ne coûte rien, ne rapporte rien", on peut déduire qu'un avion vide, ne coûte rien et ne rapporte rien...
Réponse de le 17/11/2013 à 22:16 :
Votre raisonnement est stupide.

Un Airbus A380 coute aux environs de 350 millions de dollars.
Chaque minute au sol se chiffre en milliers d'euros.
Un R2 ne sait qu'au tout dernier moment a l'embarquement si il va pouvoir monter a bord.

La personne voyageant en R2 c'est un peu le colis que vous rentrez si vous trouver un trou dans votre voiture, il voyage et meme si il ne paye pas grand chose, il ne vous coute rien !
a écrit le 28/08/2013 à 10:11 :
Les propos des salariés de la SNCF, Air France, EDF sont simplement stupéfiants. Ces personnes sont totalement déconnectés de toutes réalités économique et sociale. Ils ne se rendent même plus compte de leur ridicule, et des avis des français à leur égards.
Réponse de le 28/08/2013 à 21:23 :
"ghostly" travaille pour la presse people ou low cost ?
restez crédible, évitez les mensonges grossiers
Réponse de le 29/08/2013 à 21:01 :
Ne vous inquiétez pas, le jour ou AF disparaitra, ils vont être reconnecté à vitesse grand V.
Réponse de le 26/10/2013 à 23:30 :
qu'est ce qu'on peut lire comme conneries sur les forum. Je suis employée d'air france depuis près de 20 ans et j'ai pas les moyens d'acheter des billets d'avion , on est 5 à la maison et en vacances on part en voiture en France et non , les salariés ne sont pas déconnectés de la réalité (je galère avec le loyer , les impôts etc avec mon salaire mirobolant de 1400 eur net mensuel) et non les salariés ne séjournent pas dans les hôtels de luxe quand ils vont en vacances (on paye une location avec nos chèques vacances) . Quand on ne sait rien vaut mieux se taire , à bon entendeur, merci
Réponse de le 14/10/2014 à 17:14 :
je me suis retouver dans un centre de vacances ou il y avais plusieurs comites d entreprise ,(moi je payais plein pot)j ai discute avec 2 salaries d air france ,ils n ont pas un salaire mirobolanth bien en m enumerand leurs avantages j ai cru tomber de l armoire ,dailleurs cela ne les choquaispas ,il faut savoir que nous sommes une societe avec la concurence effrenee air france ne peut plus se permettre ce genre de folie ,le ce d air france en tres gros deficit ,detournement par les syndicats ,fausses factures ,allons ,allons du serieux!!!!
a écrit le 28/08/2013 à 0:15 :
La jalousie toujours la jalousie. Le salarié EDF qui paie son élec 10% du tarif normal peste contre le salarié de la SNCF. Le cadre dynamique qui a sa voiture de fonction, essence payée même pour les vacs peste contre les billets salariés air france... Ainsi de suite.mais a qui profite le crime..?. Et bien à l'état et surtout à vos pdg qui sont très contents de ne bientôt plus avoir à financer ces acquis sociaux durement obtenus dans le passé.
Réponse de le 28/08/2013 à 7:17 :
@Bref: tu as tout à fait raison, mais pester contre la petite vieille de l'immeuble est plus facile que d'affronter une compagnie de CRS, parce que la France actuelle, c'est aussi cette lâcheté rampante !!!
a écrit le 27/08/2013 à 21:17 :
Un CE en faillite renfloué par les pax, des avantages en nature non soumis à cotisation, et non déclarés comme tels au fisc qui sont financés par les clients d'une compagnie qui les méprise, rien de plus normal pour un syndicat qui s'attache pourtant à aller dans le sens du pouvoir pour les salariés des TPE qui ne bénéficient d'autre avantage que de minables tickets resto !!
a écrit le 27/08/2013 à 16:19 :
Je ne vois pas ce qu'il a de choquant à ce que les salariés d'Air France aient quelques avantages sur le prix des billets d'avion...
Les salariés de Renault ont des remises sur leurs voitures, les salariés des banques ont des prêts à des taux préférentiels, les salariés de bouygues ont des remises sur les forfaits de téléphone, les salaries de Total ont des avantages sur le carburant ... le liste est longue et ça ne me semble pas anormal.
Par ailleurs ces petits avantages tendent à diminuer au fil des années...
Réponse de le 27/08/2013 à 17:02 :
Evidemment Légitimes tous ces avantages : pour Air France : gratuité oui, mais en classe dite "économique" et non plus en classe grand luxe ou alors à 50% de réduction. Normal aussi pour l'E.D.F : mais avec un plafonnement, selon la taille du foyer, pour qu'ils participent aux économies d'énergie. Pour l'automobile : 20% de réduction, bien normal. Et pour tous les autres, liste interminable, légitime aussi. Ancien salarié de Carrefour, nous n'avions aucune remise : meme pas sur un montant mensuel de caddy plafonné, selon la taille du foyer : rien de rien. Alors nous échangions entre collègues les bons plans relatifs aux meilleurs prix ici ou là, et nous nous croisions poussant notre caddy chez la concurrence : de surcroit cela nous changeait quelque peu d'environnement pour nos achats, puisque nous n'avions aucun prix préférentiel. Et nous devions etre aussi vigilant sur notre pouvoir d'achat que nos clients.
Réponse de le 27/08/2013 à 17:24 :
Sauf que là il s'agit d'entreprises publiques. Le contribuable/consommateur à donc un droit de regard. Et Air France n'est pas le cas le plus choquant. La SNCF et EDF sont davantage pointés du doigts par la Cour des Comptes: ce sont les autres consommateurs qui renflouent la quasi gratuité dont bénéficient les salariés de ces entreprises. Ce sont de fait des avantages en nature qui devraient normalement être soumis à des prélèvements sociaux.
Réponse de le 27/08/2013 à 21:31 :
et les salariés d'un tas de PME n'ont AUCUN avantage.
Réponse de le 27/08/2013 à 21:48 :
Pour Total, c'est 8cts pa litre (soit environ 5%). C'est mieux que rien, mais presque rien. En gros, 8? de reduc pour 100 litres...
Rien a voir avec des billets de train ou d'avion a l'autre bout du monde. Ou avec de l'electricit? a 90% de reduc.
Réponse de le 28/08/2013 à 9:41 :
L'état français ne détient plus que 15,6% des parts d'Air France-KLM, c'est un peu excessif de parler d'entreprise publique
a écrit le 27/08/2013 à 16:08 :
Les marronniers sont de retours ,pourtant l'actualité est plutôt dense non ?
a écrit le 27/08/2013 à 15:49 :
Pas étonnant ! On voit régulièrement beaucoup d'intox sur le sujet, avant des négociations salariales, ou pour éviter de parler de sujets politiques qui fachent...
a écrit le 27/08/2013 à 15:38 :
Comme les fonctionnaires les entreprises publiques sncf ratp edf etc bénéficient des privilèges qui démontrent la république bananière d'une monarchie parlementaire de gauche comme de droite et de ses vassaux alors que la majorité des français du privé n'ont aucun privilèges mais subissent réformes, travaillé plus pour gagner moins, crise économique voir chômage... Une France très inégalitaire !!!
Réponse de le 27/08/2013 à 16:02 :
Ils ne sont pas fonctionnaires...Vous ne savez pas de quoi vous parlez.
Réponse de le 04/09/2013 à 14:16 :
Je suis SNCF et salarié de droit privé comme vous....
a écrit le 27/08/2013 à 15:38 :
Une chose est sûr, en ces temps de crise, les Français ne supportent plus les petits privilèges et autres passes-droits. Ils ont raison!
a écrit le 27/08/2013 à 14:46 :
Avant de vouloir rogner les ( petits) avantages de certaines categories professionnelles , il faudrait commencer par abolir les privileges exhorbitants de nos elus ( deputes , senateurs , presidents de conseil , etc, ...) . L'exemple vient d'en haut . Nous ne pouvons plus nous permettre d'entretenir des regiments d'elus ( 577 deputes !!!! , 348 senateurs !!!!!!, etc ) . Diminuons de moitie leur nombre . Voila une bonne source d'economies . Qui , plus est , notre "democratie" ne s'en porterait que mieux .
Réponse de le 27/08/2013 à 16:00 :
Oui et je rajouterai : avant de rogner les (petits) avantages ... il faudrait s'en prendre aux gros truandages de nombreuses catégories sociaux professionnelles. En vrac : week end de vacances des medecins payés par les labos (sans parler de nombreux petits cadeaux...), facturation de travaux dans des locaux privés sur des comptes professionnels (il suffit de déclarer une autre adresse...), utilisation des factures de restaurant privées pour réduire se impôts, travail au noir des artisans, dessous de table (toute profession libérale...)...
Réponse de le 27/08/2013 à 17:47 :
n'hésitons pas "fauche" dans l'entreprise de diverses pièces par les salariés, déjeuner des représentants entre'amis, etc.....acheteur d'entreprise "acheté" par le fournisseur. Peits cadeaux entre amis.
Réponse de le 29/08/2013 à 14:23 :
Ca peut arriver dans des entreprises mal gérées ! Mais vos exemples ne sont pas généralisés comme les exemples que j'ai donnés qui concernent plutôt professions libérales et petites entreprises....
a écrit le 27/08/2013 à 14:43 :
c'st pourtant une honte comme celle des 1% de notre facture edf au ce et gros syndicats qui en vive et ce sont eux qui commandent mr herault pour la reforme des retraites, quelle democratie bananiére
Réponse de le 27/08/2013 à 15:15 :
En l occurence ce sont 2 choses differentes AF, qui a d autres travers, applique bel et bien la reglementation : Un bien ou un service ne peut etre offert au salarié de l entreprise sans etre considere comme un avantage en nature, pour y echapper la reduction sur le tarif public ne peut exceder 30% de ce prix public. En l occurence AF respecte cette norme; la rumeur est venu du fait que la cours des comptes examines la gratuité totale de l electricite au agent EDF et celle du Rail pour la SNCF. Qui la effectivement ne respectent pas la reglementation, l Etat Francais est d ailleur regulierement rappele a l ordre par l UE a ce sujet./.
Réponse de le 27/08/2013 à 15:54 :
"totale gratuite de l'electricite " : non , c'est faux ! De plus avantages en natures sont taxés à part, comme si l'électricité était payée normalement...
Si vos affirmations sont aussi justes pour la SNCF.....
Réponse de le 27/08/2013 à 16:00 :
@matheo: d'accord sur le principe, mais je crois qu'on cherche à noyer le poisson, car les avantages des employés d'Air France ne sont qu'une goutte d'eau par rapport à ceux des députés et sénateurs par exemple. Lesdits employés paient 10% du prix du billet certes, mais ne voyagent que dans la mesure où il y a de la place. Et la politique d'Air France (du moins je l'espère) est de remplir ses avions avec autre chose que des passagers qui ne paient pas (ou très peu). D'autre part, pour aller à l'étranger, il faut de l'argent pour l'hôtel et le reste, ce qui me fait penser que les salaires ne permettent pas forcément de voyager pour ceux qui ont une famille. Cela dit, les privilèges de toute nature sont en effet anormaux.
Réponse de le 27/08/2013 à 16:25 :
Je vous invite a aller lire le rapport de la court des comptes, il est en totale contradiction avec vos dire sur EDF, la SNCF et d autre.....

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :