Compétitivité : les salariés d'Air France réclament un soutien de l’Etat

Dans un courrier adressé à Jean-Marc Ayrault, les administrateurs salariés d'Air France et d'Air France-KLM demandent des mesures pour réduire l'écart de compétitivité avec les concurrents du groupe français. Sans cela, même le plan de restructuration ne permettra pas d'atteindre le niveau des compagnies les plus performantes.
Fabrice Gliszczynski

6 mn

(Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2011. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)

Les administrateurs d'Air France et d'Air France-KLM poussent un cri d'alarme. Dans un courrier envoyé en juin au premier ministre sur le thème de la compétitivité et rendu public ce mardi, ils demandent un plan de soutien du gouvernement au transport aérien français, lequel traverse une « crise d'une gravité exceptionnelle » et « qui a pour conséquence de plonger Air France dans de graves difficultés économiques, financières et sociales ».

 Interrogé par La Tribune, Bernard Pedamon, administrateur pilote chez Air France-KLM, explique que « le plan de restructuration Transform -même avec une nouvelle couche de mesures qui sera annoncée prochainement pour redresser les activités cargo et moyen-courriers- sera insuffisant pour nous placer au meilleur niveau de compétitivité de nos concurrents, car le coût du travail est plus élevé». Et d'ajouter : « Nous avons bien conscience que l'essentiel des efforts doit être réalisé en interne, nous demandons seulement un coup de pouce du gouvernement ». Rappelant les propos du ministre des transports Frédéric Cuvillier en février sur le thème de la compétitivité du transport aérien français, les administrateurs demandent un plan industriel global pour le secteur. Les augmentations de la taxe Chirac sur les billets d'avions (pour contribuer à l'aide des pays en développement) qu'Air France-KLM est quasiment la seule à payer ou l'hypothèse d'une nouvelle taxe sur les billets pour financer le projet CDG Express ne sont néanmoins pas de bonne augure.

 Plus de droits de trafic pour les compagnies du Golfe

Parmi les différentes recommandations des administrateurs, la première concerne l'attribution des droits de trafic (autorisations de vols) aux compagnies du Golfe, comme Emirates, Etihad Airways ou Qatar Airways. « De 2005 à 2010, les compagnies du Golfe ont gagné cinq points de parts de marché pour les liaisons entre l'Europe et l'Asie, l'Afrique et le Moyen-Orient quand les compagnies européennes en perdaient cinq. Le transfert des unes aux autres est ici manifeste. Chaque fois que des droits de trafic supplémentaires sont accordés à ces compagnies il en résulte une perte d'activité et des emplois correspondants en Europe. Non seulement ces compagnies bénéficient d'un niveau de taxes, d'impôts et de coûts d'exploitation incomparablement plus faibles que les nôtres mais, en outre, elles sont basées dans des pays qui n'ont rien à offrir en échange, faute de marché intérieur comparable au nôtre. De plus les distorsions de concurrence sont flagrantes s'agissant des conditions d'accès au crédit et au mode de financement des avions ». Aussi, comme l'ont déjà indiqué les dirigeants de la compagnie, les administrateurs d'Air France et d'Air France-KLM demandent au gouvernement de « geler toute nouvelle attribution de droits de trafic jusqu'à ce qu'une concurrence plus équitable soit enfin établie ». Avec les discussions pour vendre le Rafale de Dassault au Qatar ou dans les Emirats arabes unis, la demande risque néanmoins d'être vaine.

 Allègement des charges

Par ailleurs, les administrateurs demandent un allègement du coût du travail. « Même en étant aussi productif que les salariés des autres grandes compagnies européennes, « des différences substantielles de coûts salariaux persisteront. Ces différences résultent du poids des charges sociales patronales et des taxes diverses pesant sur le transport aérien », font valoir  les administrateurs. Ces derniers expliquent que « la masse salariale d'Air France (5,3 milliards d'euros) représente 32,4% de son chiffre d'affaires quand celle du Groupe KLM représente environ 28%, celle du Groupe IAG (British Airways-Iberia) 24% et celle du Groupe Lufthansa 23,4% ». Un écart qui s'explique certes, par la différence du coût du travail mais aussi par une productivité d'Air France inférieure à celle de ses concurrentes, précise Bernard Pédamon. Selon lui, « les aides que recevra Air France dans le cadre du crédit d'impôt compétitivité (environ  40 millions d'euros en 2013 et 70 millions d'euros en 2014) constituent certes un premier pas dans la bonne direction mais restent largement insuffisantes ».

La concurrence des low-cost

Le courrier met  également en avant les déséquilibres sur le réseau moyen-courrier, et notamment la concurrence des compagnies à bas coûts « dont les sièges sociaux sont installés dans les pays les plus accommodants d'Europe en matière de fiscalité et de charges sociales et qui pour certaines d'entre elles exploitent sur le territoire français des avions sans acquitter aucune charge (…) Ce n'est d'ailleurs pas une surprise de constater que les compagnies à bas coûts les plus efficaces sont irlandaises ou anglaises mais qu'aucune d'entre elles n'est française ce qui prive notre pays de ces emplois». Sur ce sujet, une personnalité du transport aérien français donne son point de vue sous couvert de l'anonymat : « Il y avait une vraie low-cost en France. C'est Aéris, mais Air France s'est acharnée sur elle avec Easyjet (au lieu de lutter contre celle-ci) il y a une dizaine d'années ». Les administrateurs salariés d'Air France demandent une « réduction du poids des prélèvements de toute nature pesant sur le transport aérien » en recommandant notamment une extension des mesures prises dans la marine marchande.

 Baisser les redevances perçues par Aéroports de Paris

Enfin, le courrier pointe la rentabilité d'Aéroports de Paris et demande une baisse des redevances aéroportuaires. « ADP est en situation de monopole et les compagnies aériennes sont des clients captifs. L'Etat français y trouve son compte puisque d'un côté il valide les schémas d'augmentation des redevances comme régulateur et que de l'autre il encaisse les dividendes versés par ADP qui aura distribué en 2012 60% de son résultat net, un taux de distribution particulièrement élevé. Ainsi, avec 54,5% du capital d'ADP, l'Etat français aura reçu plus de 110 millions d'euros au titre des dividendes de 2012 ; il bénéficie d'une véritable rente de situation. Certes les relations entre le Groupe Air France et Aéroports de Paris se sont améliorées et il faut s'en féliciter ; il n'en est pas moins vrai que ces chiffres traduisent une réalité : le partage de la richesse créé, de la valeur ajoutée n'est pas équitable ; il n'est pas réparti de manière satisfaisante entre les deux sociétés et la seule conclusion est que les redevances aéroportuaires sont trop élevées. Il faut nécessairement aller vers un rééquilibrage des politiques publiques en faveur des compagnies aériennes, par un allègement des redevances aéroportuaires qui ont beaucoup augmenté ces dix dernières années ainsi que des taxes de sûreté et des redevances de navigation aérienne. Cette décision est du ressort exclusif des pouvoirs publics ». Comme pour les droits de trafic, cette demande risque de ne pas avoir beaucoup de portée.

Fabrice Gliszczynski

6 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 74
à écrit le 16/09/2013 à 12:27
Signaler
A ceux qui s inquiètent je peux les rassurer, les salaires a Air France sont bloques, le temps de travail augmenté, des milliers de postes sont supprimés, la maintenance des avions parts dans les pays en voie de développement. Vous pouvez donc voir q...

à écrit le 13/09/2013 à 14:12
Signaler
Quelle distorsion de concurrence ! Incroyable que le gouvernement ne sache pas faire respecter quelques principes essentiels économiques. Les dernières entreprises françaises disparaissent les unes après les autres... Tout va bien ...

à écrit le 11/09/2013 à 18:40
Signaler
personne ne parle des salaires des navigants et leur enorme avantages si ce personnel avait des salaires equivalant au compagnies anglaises par exemple air france n'aurait plus de probleme, mais c'est plus facile de demander au contribuable de les ai...

à écrit le 11/09/2013 à 16:46
Signaler
AF est désormais une compagnie privée même si l'état reste actionnaire minoritaire. Une entreprise privée se doit d'être rentable et adaptable suivant son modèle économique et je ne vois pas pourquoi la compagnie devrait pour pérenniser son devenir r...

à écrit le 04/09/2013 à 17:52
Signaler
Qu on arrête de mettre des ENArques et les potos du gouvernement UMPS?Poste de Secrétaire Général créé récemment pour Le Pape était il nécessaire ???? Malheureusement AF est victime d un management de fonctionnaires totalement depourvus de visions en...

à écrit le 04/09/2013 à 15:12
Signaler
Ces braves gens oublient de dire qu'ils sont les mieux rémunérés au monde

le 23/10/2013 à 9:26
Signaler
Oh le jaloux j'espère que votre patron va baisser votre salaire si toutefois vous travaillez j'en doute car un vrai salarié cherche toujours à améliorer son salaire.

à écrit le 04/09/2013 à 12:19
Signaler
Il me semblait avoir lu , en début de matinée , que ce pilote administrateur indiquait que "........et la concurrence n'a pas les 35H " mais cette phrase ,si j'avais bien lu a l'air d'avoir disparu de l'article ?? De toute façons ,une compétitivité e...

à écrit le 04/09/2013 à 11:13
Signaler
La productivité d'Air France est inférieure à celle de ses concurrentes, précise Bernard Pédamon. Quelles sont alors ses solutions pour améliorer de façon durable cette faible productivité des salariés d'Air France ? That is the question !

le 04/09/2013 à 12:21
Signaler
Macdonaliser les emplois.

le 04/09/2013 à 12:44
Signaler
Je voulais dire "Précariser" les emplois pardon. Comme la France c'est si bien le faire. Fabriquer quelques centaines de milliers de smicard de plus... Qui alors pourront au moins toucher quelques aides sociales... Lol

à écrit le 04/09/2013 à 9:58
Signaler
Il existe un moyen simple pour regagner de la compétitivité : supprimer les 35H et leur cortège de RTT qui augmentent le poids des charges "cachées" ! D'autre part , prenez l'avion pour un vol Toulon -Paris/Orly .On ne peut plus s'enregister au comp...

à écrit le 04/09/2013 à 9:08
Signaler
Agissant comme les cheminots du frêt, courte vue, et incapables de protéger un outil de travail à léguer à leurs enfants, ils n'ont que ce qu'ils méritent. Je n'ai pas oublié les avantages qu'ils ont conquis de force , en prenant les passagers en ota...

à écrit le 04/09/2013 à 8:09
Signaler
........NE M ' APPELEZ PLUS JAMAIS FRANCE ...!!! Arnaud ....Au secours !!!!! Depuis longtemps nous sommes des CIGALES ...On fait comment pour devenir FOURMIS .???...La PRODUCTIVITE ..OH !! et le confort de nos PETITS avantages !!!

à écrit le 04/09/2013 à 8:04
Signaler
dans ce domaine comme dans d autres le budget français ne peut plus subventionner air France . le panier percé doit être refonder en profondeur .l assistanat doit disparaitre .en France a chaque fois qu il y a problème on se tourne sur le contribu...

le 04/09/2013 à 12:25
Signaler
Sauf erreur de ma part Air France est une entreprise privée depuis pas mal d'années maintenant. Je ne vois donc pas ou l'Etat subventionne Air France contrairement aux lowcosts qui elles touchent des subventions des conseils régionaux (vos impôts) po...

à écrit le 04/09/2013 à 6:46
Signaler
Tout cela arrive un peu tard. le personnel a vécu pendant des décennies dans une bulle avec le fameux monopole. AF finira tôt ou tard dans l'escarcelle d'un groupe du Golfe. De toutes façons Bruxelles n'acceptera jamais cette distorsion de concurrenc...

à écrit le 04/09/2013 à 2:13
Signaler
Faire baisser les redevances aeroportuaires pour réduire l'écart de Competitivite est une proposition égoïste et (bête) de la part des administrateurs salaries d'Air France :cela se traduit d'une part par une baisse des dividendes percues par l'éta...

à écrit le 04/09/2013 à 0:55
Signaler
Revoilà la France éternelle... C'est la faute aux autres M'sieu... Bizarre que ses concurrents souffrent aussi des low-costs, des tarifs d'ADP,etc... La différence avec AirFrance c'est que ces compagnies ont des directions capables d'imposer des cod...

à écrit le 03/09/2013 à 23:32
Signaler
Affligeants les commentaires.... - Air France fait vivre a peu pres 400 000 personnes en France. - les pilotes d'Air France ne gagnent pas plus que chez Lufthansa, China Eastern, ou Emirates - ils travaillent moins ques les autres mais les autres n'o...

le 04/09/2013 à 3:10
Signaler
A refuser toute évolution dans 10 ans le résultat sera la même sauf si le contribuable met la main à la poche, c'est ça votre solution. Problème le consommateur français est comme tout autre consommateur: il voit le meilleur rapport qualité prix, tan...

le 04/09/2013 à 12:36
Signaler
Sauf erreur de ma part Air France est une compagnie privée depuis plusieurs années. Je ne vois pas comment elle pourrait donc toucher des subventions... Contrairement aux lowcosts qui elles touchent des subventions directes des conseils régionaux (vo...

à écrit le 03/09/2013 à 22:49
Signaler
encore une fois des non dis ... les personnels d"AF non pas de billets gratuits... et seulement environ 10% en profitent des billets réduits,et vous oubliez qu'il n'y a pas que des navigants à Air France

le 04/09/2013 à 15:15
Signaler
les billets ne sont pas gratuits, mais à 10% du prix

à écrit le 03/09/2013 à 22:30
Signaler
qui a bu boira. l'état a déjà sauvé Air France avec Monsieur Christian blanc et maintenant il veulent remettre cela. ils sont habitues a vivre aux crochets de l'état .

le 03/09/2013 à 23:35
Signaler
Air France a touché 20 milliards de francs en 1993 qu'elle a remboursés, sans oublier tous les impôts qu'elle a payé depuis, et depuis tout le monde se gave sur son dos, sauf qu'à force de charger la barque, elle prend l'eau. Votre haine vous aveugle...

le 07/09/2013 à 14:37
Signaler
@Fred158 : non Air France n'a jamais remboursé l'état car l'état s'est remboursé en vendant le capital au moment de la privatisation. Ces 20 milliards était la dernière subvention accepté par Bruxelles. Un document édifiant du Sénat résume l'ensemb...

à écrit le 03/09/2013 à 22:18
Signaler
cela rappelle les prix prohibitifs pratique par les monopoles. la concurrence fait du bien au porte-monnaie du consommateur. Qu'ils commencent par renoncer a leurs excessifs avantages(billets gratuits pour toute la famille , heures de travail réduit...

le 04/09/2013 à 9:10
Signaler
Pourquoi tout de suite renoncé aux avantages des billets?? quel est le rapport??, on sent bien un jaloux d'avoir raté son concours pour rentré a air france!!!!

le 04/09/2013 à 12:24
Signaler
Non ce n'est pas de la jalousie. J'ai profité des GP (billets à tarifs réduit) en tant que fils de PNT. C'est un avantage d'un autre siècle. Quand ces avantages disparaitrons, ça sera dommage pour les salariés concernés, mais ça ne sera pas une injus...

le 04/09/2013 à 12:38
Signaler
Parce qu'il y a des français qui pensent encore qu'Air France va mal a cause des quelques avantages de ses employés? Ignorance quand tu nous tiens... lol

le 04/09/2013 à 18:27
Signaler
heureusement que tu n'en bénéficie plus, d'ailleurs c'est dommage que tu ais pu en profiter un jour. J'espere que tes parents ne voyagent plus comme ca eux non plus n'en profite plus.Je ne vois pas le rapport avec les billets et la compétitivité, fau...

le 04/09/2013 à 21:11
Signaler
tu n'as rien compris, il faut réduire tous les couts au sein de l'entreprise et faire tous au niveau de l'entreprise renégocier un contrat compétitivité (exemple Renault) avant de demander l'aide des autres vous vous commencez a l'envers demander l'a...

à écrit le 03/09/2013 à 21:29
Signaler
J'approuverais leur démarche, si dans leur courrier, ils remplacent "Air France" par "Les entreprises françaises", car le surcroit de charges qui plombe la compétitivité des entreprises est général, comme le reconnait le gouvernement (même si à coté ...

le 04/09/2013 à 3:12
Signaler
Malheureusement c'est une démarche égoïste car il faut bien que quelqu'un compense le manque à gagner...

à écrit le 03/09/2013 à 21:04
Signaler
voilà pourquoi les billets AF sont plus chers que la concurrence??????

à écrit le 03/09/2013 à 20:33
Signaler
C'est une excellente idée que les contribuables payent pour que les employées de Air France et leurs familles peuvent voyager gratuitement avec Air France.

le 03/09/2013 à 21:19
Signaler
...puissent... merci

le 03/09/2013 à 21:42
Signaler
1) les familles des employés AF ne voyagent pas gratuitement mais avec une ristourne validée par l'URSAF comme tout salarié français peut obtenir par contrat un rabais sur les produits vendus par son entreprise... Les GP: une façon d'avoir des salair...

le 03/09/2013 à 22:26
Signaler
les taxes sont réclamés sur tout billet vendu en France et pas seulement ceux de air France. ADP (ce que vous appelez taxe) est payé par toutes les compagnies qui les répercutent sur le prix de billets .arrêtez de faire croire aux gens que ce n'est q...

le 03/09/2013 à 23:36
Signaler
Et vous aucun avantage dans votre boulot ?

le 04/09/2013 à 0:49
Signaler
Fred 158, il n'a aucun avantage dans son boulot car il est chômeur professionnel, il bénéficie des aides de l'état, s'il travaillait il aurait une autre vision de la réalité.

le 04/09/2013 à 8:13
Signaler
@fechelou : contrairement à EDF qui produit pour vendre à ses salariés à prix réduit (donc cout pour l'entreprise), air France (comme la SNCF d'ailleurs) met à dispo sur des lignes qui partiront de toutes façons, des sièges à disposition à prix rédui...

le 04/09/2013 à 9:05
Signaler
je vous confirme que je bosse a plein et je suis ce qu'on appelle un travailleur pauvre qui bosse très dur pour un salaire de misère cher ami. je bosse chez le privé avec toute la pression et l'obligation de résultat contrairement aux fonctionnaires ...

le 04/09/2013 à 9:16
Signaler
Vous en avez pas marre de parlé d'air france fechelou! aller travailler au lieu de raconté que des conneries, si les gens ont des avantages dans leur entreprise c'est parce que l'entreprise le veut bien,arretez un peu juste parce que vous etes jalou...

à écrit le 03/09/2013 à 19:40
Signaler
Je pense que les gens n'ont pas bien lu les articles de Presse. Si j'ai mieux compris il semblerait que les salaries d'air france ne demandent pas de l'argent public mais plutot le contraire qu'on arrete de taxer l'aerien (taxe chirac, taxe adp, taxe...

le 03/09/2013 à 20:07
Signaler
"Et un allegement des charges sociales" donc plus pour les autres et un allègement des charges sociales ce n'est pas de l'argent public ???????

le 03/09/2013 à 20:42
Signaler
Haaa mais oui bien sur pardonnez moi j'avais oublie ce qu'etait le socialisme un court instant... Je vous écris de Chicago... Soyez indulgent.

le 03/09/2013 à 20:49
Signaler
Apres tout Air France devrait délocaliser son siège a l'étranger pour pouvoir améliorer de façon optimale la productivité de ses navigants et réduire significativement ses charges sociales. Lol

le 03/09/2013 à 21:08
Signaler
Fidèle sans faille d'Air France de Janvier 93 à Décembre 2012 : C'en est fini pour moi, et pour très longtemps, voir pour toujours. Sur ma ligne régulière trans-continentale : A.F 75% plus cher en Mai 2013, quand les tarifs sont au plus bas de l'ann...

le 03/09/2013 à 21:24
Signaler
Pour "socialiste" un allègement de charges, c'est de l'argent publique, c'est vous dire si les socialistes s'approprient l'argent des autres !!! ...à tel point que lorsqu'ils arrêtent de vous taper dessus, ils traduisent: on vous fait du bien puisqu'...

le 03/09/2013 à 23:02
Signaler
Dans la mesure ou ces charges sociales sont un salaire différé ,ou vous baissez les taux de remboursement SS , les prestations chômages,les retraites..... des salarié AF ou alors ce seront les autres salariés Français qui compenseront ces recettes mi...

le 04/09/2013 à 1:07
Signaler
A mon avis vous n'avez jamais pris l'avion, votre compagnie modèle s'appelle certainement Air Bisounours et vous parlez d'un sujet que vous ne connaissez même pas. Le sourire permanent faut m'expliquer, leurs lèvres sont tenues par des pinces à ling...

le 04/09/2013 à 8:38
Signaler
@Pilotin : Vous affirmez que plus les taux de remplissage baissent, plus Air France monte les tarifs... sauf qu' en ce moment, les taux de remplissage n'ont jamais été aussi élevés !!! En ce qui concerne les avantages "insolents" pour le personnel, p...

le 04/09/2013 à 8:54
Signaler
PS. Les réservation en classe affaires pour le personnel sont facturées ( je crois de l'ordre de 30 à 40% du prix public), mais seuls les plus gros salaires font cette réservation, les autres réservant en classe éco, et ils ne bénéficient de la class...

le 04/09/2013 à 12:20
Signaler
C'est incroyable les aneries qu'il faut lire ici a propos d'Air France... Abreuves de fantasmes en tout genre et de jalousie bien typique de la France. Le serpent se mange la queue et bientot il ne restera rien. Et moi je pose une question? A force d...

le 22/10/2013 à 21:58
Signaler
le livret A a donc bien rempli sont rôle de liquidités! reste donc a privilégier les placements à plus long terme.

à écrit le 03/09/2013 à 19:37
Signaler
la masse salariale d'Air France (5,3 milliards d'euros) représente 32,4% de son chiffre d'affaires .... celle du Groupe IAG (British Airways-Iberia) 24% et celle du Groupe Lufthansa 23,4% ... tout est la ! presque 10 points de difference entre AF e...

le 03/09/2013 à 19:58
Signaler
Ne vous inquiétez plus ca dégraisse chez airfrance plus de 10000 emplois directs de qualité de perdus. Et ce n'est pas fini. Autant d'emploi de qualité et bien payes en moins pour les futures générations...

le 04/09/2013 à 3:31
Signaler
@ Xp2f Complètement d'accord mais quand pendant des année on s'aveugle à croire au retour de la CROISSANCE en favorisant la production de masse et en laissant, par exemple l'immigration filer car cela fait un semblant de croissance en augmentant art...

à écrit le 03/09/2013 à 19:04
Signaler
L'Etat doit il promouvoir Airbus qui vend pleins d'Airbus aux compagnies du Golfe ou défendre Air France?

le 07/09/2013 à 14:51
Signaler
@jeff : l'état a déjà fait énormément pour A.F. alors que le taux de remplissage augmente, A.F est toujours en perte opérationnelle. Cela veut dire quoi? Que même à 100% cela ne serait toujours pas possible. Augmenter les billets, cela n'est plus f...

à écrit le 03/09/2013 à 18:37
Signaler
Une bonne nationalisation, y'a que ca de vrai pour manger la laine sur le dos du contribuable

à écrit le 03/09/2013 à 18:36
Signaler
Je ne suis pas sur que la lettre adressée au PM soit d'une quelconque utilité. Tout l'archaïsme de notre économie est résumé dans cet article, et lui et son patron sont les artisans de ce naufrage.

à écrit le 03/09/2013 à 18:35
Signaler
Ils manquent pas d'air si l'on peut dire ! Quel est le salaire moyen chez Air France, combien gagne un pilote, combien de temps travaillent-ils ? Et ce serait à l'état de continuer à financer ce système social d'une autre époque ? Air France a déjà é...

le 03/09/2013 à 19:42
Signaler
Pourquoi ne pas devenir pilote de ligne alors? Les reconversions adultes sont possibles a tout âge. ;-))

le 03/09/2013 à 20:49
Signaler
Ce qu'à fait AF depuis les 3 Milliards de recapitalisation de 1994? Environ 20milliards de chiffre d'affaire par an, 100000 emplois avec les impots qui vont avec, 84% du capital de l'Etat revendu a prix élevé. Pour une fois, l'Etat a fait une bonne a...

le 04/09/2013 à 10:00
Signaler
On en a rien faire que tu ne vends rien tu n'as qu'à mettre la clé sous la porte, c'est que tu es un incompétent. Alors ne critique pas les autres.

à écrit le 03/09/2013 à 18:29
Signaler
Il est pratiquement trop tard mais le personnel navigant et tout particulièrement les pilotes ont tout fait pour conserver leurs privilèges. Ils ont sacrifié l'emploi à long terme des jeunes générations pour leurs conforts. Il est parfaitement compré...

le 03/09/2013 à 19:52
Signaler
L'emploi de "qualité" a long terme des jeunes générations a été surtout sacrifie par la macdonalisation des métiers de l'aérien... Les navigants ne peuvent pas physiquement et psychologiquement faire de longues carrières avec des cadences de vols et ...

à écrit le 03/09/2013 à 18:19
Signaler
et encore une entreprise qui veut les deniers publics !!!! Ils jouent tous les capitalistes, mais en fait ils ne savent rien faire sans l'argent du contribuable !!!!

le 04/09/2013 à 1:09
Signaler
Vous inquiétez pas air France n'a pas besoin de votre argent, d'ailleurs est ce que vous en avez!

le 04/09/2013 à 7:16
Signaler
@@patrikb: j'en ai suffisamment pour moi et je ne partage pas :-)

le 04/09/2013 à 8:48
Signaler
@Patrickb : un bémol a votre affirmation : NON, ce n'est pas ENCORE une entreprise qui veut des deniers publics : et d'un parce qu'ils soulignent ce que le gouvernement socialiste reconnait d'ailleurs, à savoir que trop d'impôt tue l'impôt, et de de ...

le 04/09/2013 à 10:09
Signaler
Vous avez raison cachez votre argent sous le lit vérifiez tous les jours s'il est encore là, attention au porte monnaie en peau d'hérisson, attention ça pique chaque fois que vous le touchez et à la crise cardiaque lorsque un des billets s'en va.

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.