TGV Paris-Barcelone : "ce sera très dur face à Easyjet" (SNCF)

 |   |  482  mots
(Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2012. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
Alors que le premier TGV Paris-Barcelone est prévu le 15 décembre, la SNCF admet que sur les routes longues, les low-cost aériennes sont redoutables et mettent la pression sur les prix. C'est le cas d'Easyjet sur Paris-Genève.

Les premiers TGV de la SNCF entre Paris et Barcelone devraient commencer leur carrière commerciale le 15 décembre prochain, à raison de deux fréquences quotidiennes. Selon Renfe qui assurera, avec la SNCF, la commercialisation des rames, le temps de parcours sera de 6h20, contre 6h40 aujourd'hui (avec un changement de trains à Figueras) avant de tomber à 5h35 une fois le tronçon entre Nîmes et Perpignan passé en grande vitesse ...en 2021. Bref, avec des temps de parcours aussi longs, le TGV perd sa puissance de feu face aux compagnies aériennes. Et en particulier les low-cost. 

Les low-cost fixent les prix

"Sur Paris-Barcelone ce sera très difficile face à Easyjet.", indiquait Pierre Messulam, directeur de la stratégie et de la régulation à la SNCF, lors d'un colloque sur l'ouverture à la concurrence organisé le 5 novembre par l'institut national de la consommation (INC). Et d'ajouter : "nous sommes extrêmement préoccupés par la concurrence des low-cost aériennes sur certaines routes (…). Sur certaines lignes longues, elles sont redoutables, même si les volumes sont faibles. Ce sont elles qui fixent les prix. Sur Paris-Genève, Easyjet nous met sous pression en termes de prix". Cet exemple doit marquer Pierre Messulman car sur Barcelone, ce n'est pas tant Easyjet qui sera le concurrent le plus féroce mais Vueling, la filiale à bas coûts d'Iberia, elle-même filiale avec British Airways du groupe IAG. Sur cette route en effet, la compagnie assure 10 vols par jour au départ d'Orly et compte ouvrir deux autres vols quotidiens au départ de Roissy l'été prochain. De son côté Easyjet assure entre deux et trois vols par jour. A cela s'ajoutent les 8 vols par jour d'Air France. "En raison du temps de parcours du TGV, on aura du mal à convaincre sur Paris-Barcelone", explique un cadre de la SNCF.

L'avion gagne du terrain en France

Les craintes de la SNCF sur ces lignes longues concernent également certaines lignes intérieures entre les villes régionales. "L'avion progresse plus vite que le train en France en voyages-kilomètres", expliquait mi-octobre Sophie Boissard, la directrice générale déléguée en charge de la stratégie et du développement de la SNCF. L'offensive des compagnies à bas coûts étrangères comme Easyjet ou Volotea, mais aussi du groupe Air France (Hop inclus), se situe essentiellement sur les lignes entre les villes de province. Et fragilise les TGV intercités. Même si les volumes de trafic aérien sont sans commune mesure avec ceux des TGV, "il n'en faut pas beaucoup pour faire plonger certaines lignes dans le rouge", faisait remarquer Sophie Boissard, "car notre modèle repose sur des trains pleins ». En effet, pour rentabiliser un parc de TGV très important (400 rames), les taux de remplissage doivent être élevés. Aujourd'hui sur les 180 lignes TGV « origine-destination", entre 80 et 100 sont déficitaires.

 

 

 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 24/10/2014 à 17:23 :
La ligne LGV Perpignan/Montpellier n'est pas prévu en 2021... mais en 2030 ...!!!
a écrit le 26/03/2014 à 11:03 :
ban ouais un paris/bordeaux a/r coute plus cher qu'un paris beyrouth (oui oui), pas la meme epoque etc mais tous critères confondus 6000 km a/r ne devraient jamais couter moins cher que 400 un point c'est tout
a écrit le 27/11/2013 à 21:31 :
OK pour quelqu'un qui voyage sans bagages mais avec le TGV on peut prendre bien plus de bagages qu'en avion gratuitement. Quand on voit le prix du transport d'un bagage sur les low cost, les gabarits plus étroits que sur Air France pour les bagages cabine qui imposent régulièrement la mise en soute pour un prix révoltant sans parler des accès aux aéroports pas toujours aisés je pense que le train a une bonne chance face à l'avion . Et puis écologiquement y a pas photo . Le TGV pollue bien moins que l'avion. Moi je m'en soucie.
a écrit le 26/11/2013 à 14:53 :
La Rochelle Paris en train maintenant c'est 90€ sans réduction alors qu'avant c'etait 70-80€. L'avion lui est passé de 240€ en 2008 a 160€ en 2013.

Le train en France est devenu du luxe...Qui a dit que aller plus vite était un objectif du 21eme siecle?Je préfere payer 40 avant avec les train corail avant l'arrivé du TGC que 90 pour une différence de 2 heure de trajet!
a écrit le 25/11/2013 à 13:32 :
Surtout si on attends que la France se bouge et qu'elle promet la ligne a grande vitesse entre Montpellier et Pepignan depuis les années 80 et que maintenant on nous parle de 2021 ,on met 2 heures pour faire Montpellier Perpignan ,au mois grace aux Espagnols on ira plus vite pour aller vers le Sud a Barcelone chez nos frères Catalans ,qui eux ont fait la ligne au lieu de faire du bla bla et de nous mener en bateau
a écrit le 22/11/2013 à 21:54 :
Chaque mode de transports on un coût différent , il existe trois mode de transports ; le mode de transport terrestre ( ferroviaire , voiture , bus , camions ..) ; le mode de transport aérien , et le maritime . Pour les modes de transports terrestre il faut entretenir l'infrastructure sur lequel le moyen de transport évolue ( rails ou routes ) hors dans l’aérien et le maritime il n'y a pas ces couts ( on entretient pas le ciel et la mer ) bien qu'il y a des taxes d’aéroports , ou de gestionnaires du trafic aérien ou maritime .
a écrit le 21/11/2013 à 20:40 :
Ce qui est extraordinaire, c'est que le TGV n'a l'air de relier que 2 villes : Paris et Barcelone. Alors c'est sûr, les low cost font de la concurrence ! En revanche aujourd'hui, au quotidien les relations ferroviaires de Barcelone avec Perpignan (un département de 400 000 habitants situé à 170 km de la métropole catalane), et un peu plus loin, avec Montpeller, Toulouse, Marseille, n'existent tout simplement pas... Mais ça c'est un marché qui n'intéresse pas la SNCF.
Réponse de le 22/11/2013 à 17:52 :
Bien vu, dommage que l'on ne s'interroge pas plus sur les dessertes ou les aberrations des LGV.
CF gare de Louvigny à l'Estet la cour des comptes.
Ne nous étonnons donc pas de la concurrence.
a écrit le 21/11/2013 à 19:14 :
La SNCF - Cgt va se tuer elle même laissez la se gérer et s adapter comme une administration qu elle est. Elle y arrivera très bien sans aide Il faut bien payer les voyages gratuits des familles de ses salaries (pas fonctionnaires et oui ils touchent des primes de resultat et la sncf paye des dividendes a l etat)...Utilisateur tous les jours des ter la semaine dernière 3h de retard cumules des trains supprimes sans raison ni excuse un mépris des clients .... Pas usagers messieurs de la SNCF car on paye... Faites comme moi des que je le peux je covoiture et prends l avion .... Je veux que la SNCF puisse laisser la place a de vraie société privée car le train n a rien a faire dans la sphère publique c est un service pas une fonction régalienne de l état.
Réponse de le 22/11/2013 à 7:07 :
La privatisation du rail à été un échec en Angleterre qui est en train de faire machine arrière. Les privés ne s'intéresseront qu'aux lignes rentables qui ne représentent que la moitié des dessertes. Si la SNCF explosait au profit d'autres compagnies (ce que souhaitent certains), nombre de lignes dites secondaires ou de voie unique seraient tout simplement abandonnées. Resterait comme vous l'expliquez le covoiturage, ou le vélo pour tous ces bourgs et villages. Quant à la gratuité pour les familles, pour un ou deux voyages par an en moyenne pendant les vacances, cela ne représente pas un avantage en nature substantiel (moins qu'une voiture de fonction ou des tickets restau auxquels on a pas droit). Les mythes (comme la prime de charbon) ont la vie dure...
Réponse de le 02/12/2013 à 17:25 :
La prime des roulants acquise au bout de six mois,la retraite, etc...Prenons les statistiques il n'y a quasiment pas de démissions a la SNCF,pourtant il sont recordman de France des gréves.Les syndicats vont tuer la SNCF comme ils ont tué le FRET.
Marre de renflouer par nos impôts les privilèges.
a écrit le 21/11/2013 à 18:24 :
Pas qu'Easyjet, meme Air France est moins Cher que la sncf!
Réponse de le 21/11/2013 à 18:39 :
Il faut être fou pour payer un billet de trains plus cher qu'un billet d'avion. Ils sont aussi nuls que notre gouvernement que des bons à rien.
Réponse de le 27/11/2013 à 21:43 :
bah continuez de prendre l'avion ils ne vous en voudront pas je pense... Heureusement que vous avez le choix.
Réponse de le 27/11/2013 à 21:44 :
bah continuez de prendre l'avion ils ne vous en voudront pas je pense... Heureusement que vous avez le choix.
Réponse de le 27/11/2013 à 21:44 :
bah continuez de prendre l'avion ils ne vous en voudront pas je pense... Heureusement que vous avez le choix.
a écrit le 21/11/2013 à 16:42 :
Comme pour toute clientèle, il faut fidéliser.
Mais la Sncf et les gouvernements ont abandonné trop de lignes et laissé s'installer les autres modes de transport à outrance.
Le TGV est'il vraiment la panacée? N'y a t-il pas d'autres solutions pour voyager sur le rail, quitte à perdre quelques heures?,.

Ces pauvres parisiens et autres grands citadins râleurs, combien de temps perdent-ils chaque jour dans leur bagnole pour aller au boulot?
La politique tarifaire de la Sncf est souvent injustifiée pour le grand public et n'encourage pas à fréquenter certaines gares à certaines périodes.

Maintenant c'est l'avion, les camions sur les autoroutes avec la pollution et autres risques sanitaires et environnementaux.
Il ne faut donc pas s'étonner.
L'avion pourrait bien être un peu plus taxé pour améliorer le réseau ferré et redonner l'envie à faire (re)prendre le train ...sans tarifs de fous ou impôts supplémentaires.
Une écotaxe pour éviter de prendre la voiture.
Terrain écomouvant....
Réponse de le 21/11/2013 à 20:27 :
Vous voyez c'est toujours la même chose avec les écolos : comme ils sont incapables de comprendre l'économie de marché et la loi des entreprises, ils ne savent qu'inventer des taxes pour avantager un mode de transport (soi-disant plus "vert") sur un autre ! La réalité, cher ami, c'est que notre chère SNCF a vécu sur son monopole et même très bien vécu pendant de longues années... mais ce temps béni est révolu et nos amis cheminots vont devoir apprendre à se battre... avec la concurrence ! L'Etat devenu pauvre ne pourra plus subventionner comme avant notre SNCF et c'est donc la loi du marché qui va logiquement reprendre ses droits. L'avion devient logiquement plus compétitif sur les trajets de 4h et plus. Mais de toute façon les écolos ne savent qu'inventer des taxes sur le mode répressif. Le malus écologique pour les voitures est un échec cuisant comme l'est votre hypothétique taxe sur le transport aérien. Que la SNCF apprenne à se battre et adapte ses coûts et ses frais de structure, ce sera déjà un bon début. Si elle ne s'y met pas maintenant, elle va se faire bouffer tout cru par les low cost dans l'aérien sur les liaisons transversales (déjà bien entamé) et demain par la concurrence étrangère sur ses liaisons star (Paris-Nantes, Paris-Lyon, Paris-Lille, etc).
Réponse de le 22/11/2013 à 8:03 :
Ne vous inquiétez pas, la SNCF sait particulièrement bien s'adapter. L'ouverture du fret à la concurrence et la disparition voulue et programmée de celui-ci à permis à Geodis, leader européen du transport routier de prospérer. Geodis qui n'est autre... Qu'une filiale du groupe SNCF. De toute façon, comme expliqué à de nombreuses reprises sur ce forum, quand tout sera privatisé tout ira mieux: lignes non rentables abandonnées (soit la moitié), TER achetés au concurrent canadien bombardier (histoire de faire travailler les ouvriers de l'autre côté de l'Atlantique)... Personnellement, travaillant à l'Infra circu, au même titre que les aiguilleurs du ciel on aura toujours besoin de nous (air France ou air asia, SNCF, ECR ou DB, il faudra toujours que les trains roulent), et je ne serais pas au contact des clients qui grogneront comme en Angleterre où la privatisation à créé plus de problèmes qu'elle n'en a résolu! Une fois que la belle machine SNCF sera cassée, il sera difficile de revenir en arrière!
Réponse de le 22/11/2013 à 9:39 :
Les TER sont fabriqués dans le Valenciennois. L'usine Bombardier est à Crespin
Réponse de le 25/11/2013 à 13:03 :
Je suis parisien raleur qui a abandonné sa voiture pour le RER B en zone SNCF (paris nord-CDG): c'est un calvaire et chaque jour à son retard et/ou incident. C'est d'ailleurs encore pire depuis la fin des 2 ans de travaux qui devaient TOUT changer pour le mieux et qui n'ont fait que nous supprimer les directs et semi-directs. Je ne vais pas plus vite qu' en voiture et pense m' en racheter une tellement les conditions de transport sont atroces (pour 107€ par mois en plus, la pomponnade!). Les ecolos et pro-sncf ne vivent pas dans la vraie vie!
a écrit le 21/11/2013 à 15:54 :
C'est une danseuse qui va nous coûter les yeux de la tête!!!
a écrit le 21/11/2013 à 15:12 :
TGV Paris - Annecy, je preférre Easy jet Paris Geneve, beaucoup moins cher. Car en France si l'on n'est pas famille nb, jeunes, étudiants, senior, bonjour les tarifs.
La SNCF surtaxe les uns pour avantager les autres.... et bien les dindons préferrent l'avion car 300 € un week end (non pas pour aller faire du ski mais voir ses parents agés) en hiver et bien c'est du racket.
a écrit le 21/11/2013 à 15:02 :
Ca devrait plutôt les inciter à baisser les prix qui sont très élevés! Les "premiers prix" à réserver plusieurs mois à l'avance sont souvent intéressant pour les TGV mais quand on regarde quelques semaines avant, c'est parfois plus du double de l'avion! Alors j'imagine que si les prix ne baissent pas c'est que le train est bientôt complet donc pas de raison de se plaindre. Sinon, proposez des prix intéressant en dernière minute!
a écrit le 21/11/2013 à 15:01 :
Petit test Paris - Barcelone (aller/retour le 20/12/13) :

SNCF : 225 euros / 21 h de trajet / 2 escales (aller uniquement / aucun retour proposé ....)
Easyjet : 147 euros / 3h50 de vol / direct ....
Vueling : 155 euros / 3h20 de vol / direct ....
Hop ! : Pas de vol Paris - Barcelone proposé ....
Air France (sous sa marque) : 244 euros / 3h35 de vol / direct ....
Ryanair : 68 euros / 1h45 de vol / direct (aller uniquement / aucun retour proposé ....)

A cela s'ajoute le fait que la SNCF fait exploser ses prix lors de la mise en service de rames TGV sur une liaison .... Faut pas sortir d'une grande école pour comprendre que la SNCF et la RENFE vont se planter !
Réponse de le 27/11/2013 à 21:57 :
Comme elle s'est plantée avec Eurostar, Thalys, Lyria ??? moi je trouve des paris Barcelone en 6h33 avec 1 changement à Figuéres Villafant pour des tarifs les plus bas commençant à 49 euros. Pour easy jet j'ai aussi des tarifs a 299 euros le trajet 1h45 de vol mais sans transferts aéroports centre ville. 3h50 paris Barcelone pour 1000 Km sans escale c'est un avion à hélices ???
Réponse de le 27/11/2013 à 21:58 :
Comme elle s'est plantée avec Eurostar, Thalys, Lyria ??? moi je trouve des paris Barcelone en 6h33 avec 1 changement à Figuéres Villafant pour des tarifs les plus bas commençant à 49 euros. Pour easy jet j'ai aussi des tarifs a 299 euros le trajet 1h45 de vol mais sans transferts aéroports centre ville. 3h50 paris Barcelone pour 1000 Km sans escale c'est un avion à hélices ???
a écrit le 21/11/2013 à 14:56 :
en pratique, je préfère le TGV sur Paris/Genève à easyjet.
- prix similaires
- temps porte à porte similaire (comptabiliser tous les temps d'attentes à l'aéroport...)
- beaucoup plus confortable. On a le temps de se poser et lire, se reposer, travailler, etc
Par contre pour les horaires easyjet est parfois plus souple. Notamment pour arriver tôt sur Paris le matin.
a écrit le 21/11/2013 à 14:52 :
en pratique, je préfère le TGV sur Paris/Genève à easyjet.
- prix similaires
- temps porte à porte similaire (comptabiliser tous les temps d'attentes à l'aéroport...)
- beaucoup plus confortable. On a le temps de se poser et lire, se reposer, travailler, etc
Par contre pour les horaires easyjet est parfois plus souple. Notamment pour arriver tôt sur Paris le matin.
a écrit le 21/11/2013 à 14:49 :
Si il dure moins de 3-4h.
Au delà, tous les professionnels prennent l'avion.
a écrit le 21/11/2013 à 13:32 :
Si le kérozène des avions était taxé comme il devrait l'être, la question ne se poserait pas...
Bien sur, partir en vacances a l'autre bout du monde serait réservé a ceux qui en ont les moyens... et Airbus verrais son carnet de commande fondre comme neige au soleil... mais bon, faut savoir ce que l'on veut...
a écrit le 21/11/2013 à 13:17 :
Tout a été fait pour dégouter les usagers de prendre le TGV. Des trains "origine-destination" qui ne s’arrêtent nulle part ou alors dans des stations en rase campagne, et qui sont très chers n'ont aucune raison d'être pleins. Quitte à devoir faire 30 km avant de pouvoir embarquer, autant que ce soit pour un avion qui ne sera pas plus cher, et qui sera plus rapide.
a écrit le 21/11/2013 à 12:11 :
De toutes façons, la SNCF ne sait gagner de l'argent qu'en situation de total monopole et APRÈS subvention du contribuable. Et encore !!!
a écrit le 21/11/2013 à 12:08 :
Encore une fois la bêtise revient à ceux qui viennent voilà quelques semaines de ralentir quand ce n'est pas stopper le plan TGV en France et en Europe.
Comment un ministre des transports et son Premier Ministre peuvent-ils avoir des vues à aussi court terme?
Quelle irresponsabilité!
a écrit le 21/11/2013 à 10:47 :
normal, les prix des trains sncf sont fous , ils sont trop chers !!
a écrit le 21/11/2013 à 10:19 :
quant un aller retour en tgv entre tours et Lyon coute.... 251 euros...... c'est à dire plus que si on fait le trajet en voiture, seul........ on est amené à se poser des questions....... les tarfications de la SNCF sont devenues illisibles et hors d'accès........ dans un certain nombre de cas.......
a écrit le 21/11/2013 à 9:26 :
qui va payer le deficit de la ligne ? Pas d'inquiétude, le contribuable ne laissera pas tomber la SCNF. Blague à part, voilà encore un plan TGV sacrément bien pensé. Et cela fait combien d'années qu'Easyjet existe ?
a écrit le 21/11/2013 à 9:00 :
Pas la peine de palabrer longtemps sur le train, il existait AVANT l'avion, il existera encore APRES quand le prix des énergies fossiles aura explosé et que l'avion sera réservé aux riches, aux militaires
a écrit le 21/11/2013 à 8:33 :
Question de base: y a t il un marché pour un tgv qui met 6.30 pour faire une distance qu on parcourt en une heure et moins cher sur Vueling et Easyjet? Fallait peut etre commencer par la au lieu de couiner contre les mechantes low cost!
a écrit le 21/11/2013 à 8:25 :
6h20 de trajet contre 1h30 d'avion le choix est vite fait. Même en incluant le temps de transport, les contrôles de sécurité à l'aéroport (sachant qu'il y en a aussi pour les TGV en Espagne), l'avion est très largement avantageux en temps. Je ne vois pas l'intérêt de se projet.
Il aurait sans doute mieux fallu essayer de relier des métropoles régionales à Barcelone (Toulouse, Marseille, Montpellier) plutôt que de toujours cibler la capitale....
Réponse de le 21/11/2013 à 16:37 :
Le TGV ne fait pas Paris-Barcelone sans s'arrêter. La SNCF vise aussi les personnes voyageant d'une gare à l'autre sur tout le trajet.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :