Le mystère du Boeing disparu s'épaissit, Malaysia Airlines s'effondre en Bourse

 |   |  222  mots
L'appareil qui transportait à son bord 239 passager dont 12 membres d'équipage n'a laissé aucune trace. (Photo : Reuters)
L'appareil qui transportait à son bord 239 passager dont 12 membres d'équipage n'a laissé aucune trace. (Photo : Reuters) (Crédits : reuters.com)
Aucun débris du Boeing 777 de la Malaysia Airlines disparu le 8 mars n'a été retrouvé au Vietnam, contrairement à ce qu'avaient cru des équipes de recherche.

Aucune trace du vol MH370 pour Pékin. "Mystérieuse et sans précédent", c'est ainsi que la compagnie Malaysia Airlines qualifie la disparition de l'un des Boeing de sa flotte, survenue le 8 mars après son décollage à Kuala Lumpur.

L'appareil qui transportait à son bord 239 passager dont 12 membres d'équipage n'a laissé aucune trace. Les débris retrouvés au Vietnam ne correspondent donc pas à cet avion, contrairement à ce qu'a cru une équipe vietnamienne dimanche. Une trentaine d'avions provenant de huit pays participent actuellement à l'inspection d'une large zone terrestre et maritime. 

Vols de papiers d'identité

Pour l'heure, outre les recherches pour tenter de retrouver des morceaux de l'appareil et éventuellement ses boîtes noires, une enquête sur l'identité réelle de plusieurs passages a été lancée. Deux hommes ont en effet pris place dans l'avion avec les passeports volés d'un Italien et d'un Autrichien.

En outre, des bagages n'appartenant à aucun des passagers avaient été retirés des soutes peu avant le décollage, selon le directeur général de l'Aviation civile de Malaisie. 

Malaysia airlines perd 20% en bourse

En Bourse, l'action de la compagnie, réputée comme l'une des plus sûres au monde, s'est effondrée, perdant plus de 20% par rapport à son cours de mars 2013 en début de séance avant de remonter. 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 13/03/2014 à 12:27 :
Arrêtez vos conneries et voyons ce que dira le fabricant de moteurs qui a reçu des données en direct, il semble après la disparition, sur le fonctionnement des mêmes en vol et indépendamment de l'équipage.
Lamentable les réactions ici.
a écrit le 10/03/2014 à 15:35 :
Quels sont les commentaires chinois sur cette disparition ?
Réponse de le 10/03/2014 à 20:16 :
Une profonde tristesse...
Réponse de le 10/03/2014 à 20:49 :
Nous ressentons de la tristesse , bien sûr .
Réponse de le 10/03/2014 à 22:37 :
Quand vous parlez regardez moi en face SVP.
a écrit le 10/03/2014 à 14:47 :
Bonne nouvelle : c'est le moment d'acheter un paquet d'actions de la compagnie, leur cours remontera rapidement de toute manière Une opération à court terme qui peut s'avérer agréablement lucrative. Plutôt que, comme la masse du populo, perdre sa vie à la gagner de plus en plus misérablement, profitons-en pour faire de l'argent avec de l'argent. Au moins, contrairement aux prolos, l'argent travaille 24h/24 et 365j/an. Courageux, ce petit ! Et productif au moins lui !
Réponse de le 10/03/2014 à 15:00 :
Vous avez raison : ce n'est pas en loupant une occasion que les choses changeront pour toutes les victimes. Il convient donc de profiter sainement et légitimement de l'opportunité. Et, d'ailleurs, c'est déjà chose faite : je viens de consacrer un peu plus de 25.000 euros aux actions d ecette compagnie. Je vous souhaite également plein succès en bourse, "positivons" !
Réponse de le 10/03/2014 à 22:55 :
10 000 Euros en ce qui me concerne. Vive les crashs !
a écrit le 10/03/2014 à 12:51 :
C'est assez surprenant que l'on arrive à localiser tous les portables et que l'on soit incapable de suivre la trace d'un avion! Il suffirait qu'il emette un signal permanent de localisasion qui cesserait d'émettre dés l'impact.(ou pourrait continuer peu importe) Déjà, lors de la catastrophe de RIO ,on a mis des jours à localiser l'épave. Quelqu'un peut il nous dire la faisabilitéet le cout éventuel?
Réponse de le 10/03/2014 à 13:13 :
Vous avez parfaitement raison. Je m'étais posé la même question. Etant ingénieur dans les Telecoms je peux vous assurer que c'est parfaitement faisable et de manière économique. Quant on sait dialoguer avec un avion, on sait capter un signal de position émis régulièrement et automatiquement et enregistrer ces informations quelque part à terre. C'est le même principe utilisé pour retrouver le parcours d'un mobile. Il y a certainement des raisons qui nous échappent pour que rien de ce genre de chose n'ait été fait.
Réponse de le 10/03/2014 à 14:10 :
Des dispositifs existent. Par contre il faut savoir qu'un un crash sur la terre ferme est plus simple à analyser. Dès qu'on a un accident au dessus de l'océan et quand s'ajoute une désintégration en vol, là les choses se corsent.
Réponse de le 10/03/2014 à 16:22 :
Cela s'appellerait une balise argos a l'envers.
a écrit le 10/03/2014 à 10:39 :
"Le mystère du Boeing disparu s'épaissit, Malaysia Airlines s'effondre en Bourse" D'abord le fric !!!! Les victimes on s’en fou !!!!!!!!!!!! c'est déplorable !!!!!!!!!!!!!!!!!
Réponse de le 10/03/2014 à 12:41 :
venant de la part d un magazine d economie cela me parait plus que justifié ... son objectif n est pas de faire pleurer dans les chaumieres mais de donner des informations sur l actualité et ses consequences economiques. La reaction "toujours le fric" est totalement stérile et ne fait absolument pas avancer quoi que ce soit
Réponse de le 10/03/2014 à 14:51 :
Déplorable, oui ! Vous avez raison ! Votre com est déplorable puisqu'il ne s'agit pas ici de faire du sensationnalisme à bon marché, ni du voyeurisme abject (il y a assez de tv et de magazines pour combler le désir du populo dans ce créneau), mais bien de développer l'aspect économique de la chose. Ce qui est le but (nfin... en principe) d'un media qui se dit financier et économique. Si cette vision complémentaire des choses ne vous séduit pas, vous pouvez toujours aller acheter un quelconque torchon voyeur en kiosque.
Réponse de le 10/03/2014 à 14:57 :
Déplorable, vous avez raison ! Il est en effet déplorable de se lancer dans un com' tel que le vôtre qui n'a aucun sens. Si vous voulez du sensationnalisme à bon marché et du voyeurisme abject, il y a déjà assez de tv et de magazines pour s'en occuper. De tels reportages, à la limite (et même de l'autre côté de la limiote) de l'indécence et du voyeurisme sont des insultes aux victimes et à leurs familles. Mais cela semble mieux corrspondre, sans doute, à votre bsoin de sensationnalisme de bas étage. Mais il est normal qu'un media qui se vveut financier et économique dattache, lui, à une autre facette de cet incident. En outre, il y a chaque jour des millions de personnes qui meurent de faim, de soif et de froid, parfois sous vos fenêtres, sans qu'on en parle (l'autruche qui se fout la tête dans le sable et l'hypocrisie traditionnelle judéo-chrétienne avant tout !) et sans que vous ne fassiez rien. Et surtout pas le moindre commentaire. Il est bien plus hypocrite et indécent de votre part de vous lancer dans de grandes envolées totalement vaines à propos d'un incident à l'autre bout du monde. Cela vous permet, sans doute, de soulager votre mauvaise conscience à très peu de frais et de rester vautré devant votre télé.
Réponse de le 10/03/2014 à 20:16 :
Qu'il n'y ait pas eu de manifestation de regret ne signifie aucunement que le journaliste n'a pas ressenti de regrets. Admettez que les hommes sont souvent sensibles à travers l'expression d'un silence...
Réponse de le 10/03/2014 à 22:59 :
Donc personne n'est choqué par le commentaire posté le 10/03/2014 à 14:47 qui commence par "Bonne nouvelles" ?

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :