Malaysia Airlines va "devenir une compagnie régionale" (actionnaire majoritaire)

Le fonds d'investissement public Khazanah Nasional, l'actionnaire de référence a annoncé plan de restructuration sévère de la compagnie avec 6.000 supressions de postes et la fermeture des lignes déficitaires.

2 mn

(Crédits : Reuters)

Le sauvetage de Malaysia Airlines est lancé. Après deux accidents consécutifs en 5 mois, dont l'impact négatif sur les ventes accentue les difficultés rencontrées depuis trois ans, la compagnie aérienne malaisienne va faire l'objet d'une sévère restructuration de la part de fonds d'investissement public Khazanah Nasional, son principal actionnaire avec 70% du capital.

1 poste sur 3 supprimé

Ce dernier compte injecter 6 milliards de ringgits (1,44 milliard d'euros) en contrepartie d'une douloureuse cure d'amaigrissement qui se soldera par une forte réduction de la taille du réseau de destinations avec la fermeture des lignes déficitaires, de la flotte et des effectifs. Malaysia va ainsi devenir une compagnie "principalement régionale" a déclaré le patron du fonds, Azman Mokhtar. Ce dernier prévoit la suppression de 6.000 postes, soit un tiers des 20.000 employés de la compagnie.

Impact sur les ventes

L'objectif est de revenir à l'équilibre d'ici à trois ans. On en est loin aujourd'hui. A raison de 1 à 2 millions de dollars pertes quotidiennes, la trésorerie serait tendue selon l'AFP. Durant les trois mois qui ont suivi la disparition du MH370 le 8 mars, entre avril et juin, la compagnie a creusé sa perte nette à 307 millions de ringgits contre 176 millions un an auparavant. Au cours du trimestre précédent (janvier-mars), Malaysia Airlines avait déjà enregistré sa plus mauvaise performance trimestrielle en deux ans, son activité ayant reculé après la disparition du MH370.

Et le pire est à venir, l'impact financier complet de la double tragédie du MH370 et MH17 (abattu au dessus de l'Ukraine le 17 juillet) ne devant se faire sentir qu'au second semestre prévient la compagnie, "avec une chute moyenne de 33% des réservations hebdomadaires observée immédiatement après le (second) accident, et l'annulation de nombreux vols".

Concurrence d'Air Asia

Ces deux catastrophes ont accentué les difficultés de la compagnie. Depuis 2011, Malaysia Airlines a perdu 1,3 milliard de dollars (plus de 900 millions d'euros). La compagnie a souffert des effectifs jugés trop élevés pour sa taille, d'une gestion médiocre, mais aussi de la montée en puissance de la compagnie à bas coûts Air Asia, basée également à Kuala Lumpur, et de la concurrence féroce de Singapore Airlines et Thai Airways. Alors que ces dernières ont très vite rejoint des alliances mondiales (Star Alliance au début des années 2000), Malaysia a tardé dans ce domaine. Elle n'a rejoint Oneworld qu'en 2013.

Redressement difficile

Certains doutent du sauvetage de la compagnie. "Il sera immensément difficile pour MAS de se redresser", selon Shukor Yusof du cabinet de conseil aéronautique Endau Analytics, estimant que l'image de marque de la compagnie est durablement ternie depuis la disparition du MH370. Un constat sans pitié alors que les causes de la disparition de l'avion restent inconnues aujourd'hui.

Quant à un changement de nom, il n'est pas d'actualité, a assuré son actionnaire de référence. Un nouveau PDG sera nommé avant la fin de l'année. Le patron en exercice, Ahmad Jauhari Yahya, restera à son poste jusqu'en juillet 2015 pour assurer une transition en douceur.

2 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 2
à écrit le 29/08/2014 à 21:50
Signaler
En novembre 2013, le tribunal des crimes de guerre de Kuala Lumpur a jugé Israël coupable de crimes contre l'humanité et de génocide. Le tribunal avait déjà reconnu coupable les ex-présidents George W. Bush et Tony Blair de crimes contre l'humanité p...

le 31/08/2014 à 21:51
Signaler
Oui je suis d'accord avec toi, c'est la créature de Roswell qui est derrière tout ça.

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.