De l'est de la Chine à Madrid : le voyage en train le plus long de tous les temps

 |   |  244  mots
Le train va d'abord traverser toute la Chine de l'est à l'ouest, puis le Kazakhstan et la partie occidentale de la Russie, avant d'atteindre l'Ukraine, puis la Pologne, l'Allemagne, la France et enfin l'Espagne.
Le train va d'abord traverser toute la Chine de l'est à l'ouest, puis le Kazakhstan et la partie occidentale de la Russie, avant d'atteindre l'Ukraine, puis la Pologne, l'Allemagne, la France et enfin l'Espagne. (Crédits : The Washington Post)
Chargé de 83 containers, le train de fret parcourra plus de 10.000 kilomètres.

Le voyage sur rails le plus long de l'histoire a commencé. Le 18 novembre, un train de fret transportant 82 containers est parti de l'est de la Chine, de la ville industrielle de Yiwu, rapporte The Washington Post. Il arrivera 21 jours plus tard à Madrid, après avoir sillonné plus de 10.000 kilomètres. À titre de comparaison, le célèbre Transsibérien n'en parcourt "qu'un" peu plus de 9.000 kilomètres.

Le train va d'abord traverser toute la Chine de l'est à l'ouest, puis le Kazakhstan et la partie occidentale de la Russie, avant d'atteindre l'Ukraine, puis la Pologne, l'Allemagne, la France et enfin l'Espagne.

 "Nouvelle route de la soie"

La ligne Yiwu-Madrid n'est pas unique dans son genre. Une autre route permettrait d'atteindre l'Europe via la Turquie, affirme The Washington Post. Le quotidien américain rappelle que, afin de "rapprocher" la Chine des marchés européens, le gouvernement chinois a déjà alloué plus de 32 milliards d'euros à une amélioration des infrastructures et de la logistique des transports ferroviaires de fret, Nommé "Nouvelle route de la soie", ce projet vient épauler le transport traditionnel par mer.

Au mois de mai, le Beijing Times, organe de communication officiel du régime chinois, rapportait par ailleurs que la Chine prévoirait la construction de voies ferrées pour quatre lignes de trains passagers à grande vitesse, allant respectivement de la Chine à Singapour, en Allemagne, au Royaume-Uni et jusqu'aux États-Unis.

    Lire aussi >> Un TGV de la Chine aux Etats-Unis ?

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 25/11/2014 à 16:12 :
La France boutique de luxe et entrepôt de misère!!
a écrit le 25/11/2014 à 11:00 :
Je voudrais repondre a "Betise" et a son commentaire sur l'excedent commercial de l'UE.
Je lui suggere de consulter les statistiques de l'UE. En fait notre deficit commercial avec la Chine tourne autour de 170 milliards d'Euros. Ce chiffre colossal cache une realite plus dure encore. En effet si l'Allemagne a plutout une bonne performance dans son commerce avec la Chine la plupart des autres pays europeens enregistrent des deficits abyssaux qui frappent au coeur de leur industries a moyenne valeur ajoutees. C'est la , en partie l'explication de notre desindustrialistaion massive. Trops de charges bien sur mais aussi un terrible naivete face a une Chine tres determinee qui avec ses couts reduits et son taux de change sous evalue nous a completement lamine. Voila la verite. Notre soif de consomation a bon marche et de protection sociale maximale a tue notre production.
a écrit le 25/11/2014 à 10:43 :
Desole . je viens de voir que mon commentaire d'hier avait ete poste. Je retire mon mail envoye a l'instant ou je me plaignais de ce que cela n'avait pas ete fait.
Bien cordialement
a écrit le 25/11/2014 à 10:41 :
je suis tres choque par la censure exercee par la Tribune. J'ai envoye hier un commentaire critique sur ce nouveau train et les effets qu'ont la croissance des exportations chinoises sur l'industrie europeennne. cela n'a pas ete poste.
a écrit le 24/11/2014 à 16:08 :
"la Chine prévoirait la construction de voies ferrées pour quatre lignes de trains passagers à grande vitesse, allant respectivement de la Chine en Allemagne, au Royaume-Uni"
Ah oui au fait pour aller en UK il faudra bien passer la France... mais bon il est vrai que notre pays est un détail dans l'Europe :-)

la phase 2 de l'invasion commence... lorsque l'on voit l’accélération de la colonisation du Tibet qu'a permis la ligne de train (auparavant difficilement accessible via les routes) il y a de quoi être inquiet.
Sur le même sujet les birmans commencent aussi a s’inquiéter de l'axe de communication qui traversera l'Asie pour finir chez eux ;-)
Réponse de le 30/12/2016 à 16:12 :
Bonjour r
Je ne comprends pas , comment peut on utiliser le mot de "colonisation" sachant que le Tibet fait partir de la chine .
Je pense que vous mérité un peu de lecons d'histoire sur la chine.
On n'apprend pas a connaitre la chine en regardant sa TV
a écrit le 24/11/2014 à 15:43 :
je vais vous dire ce qui va se passer. Ce train sera bourre jusqu'a la gueule de produits chinois pour le voyage aller et ....sera vide ou quasiment vide pour le voyage retour. C'est exactement ce qui se passe deja pour le train Chongqing -Lodz (Pologne). Encore un clou dans le cercueil de l'indutrie europeenne.
Réponse de le 24/11/2014 à 16:05 :
comme les bateaux
Réponse de le 25/11/2014 à 9:49 :
C'est fou tout ces gens qui aiment commenter le déclin, même (voire surtout) sur des sujets qu'ils ne connaissent pas. Le cercueil de l'industrie européenne? La Zone euro, comme l'UE 28, est en situation de fort excédent commercial, et celui-ci ne cesse de s'accroître. Pas mal pour une industrie mourante...
a écrit le 24/11/2014 à 14:10 :
Biélorussie, pas Ukraine....
a écrit le 24/11/2014 à 13:57 :
Bon, si le train est bien approvisionné en bouffe, vins et spiritueux, le voyage devrait être intéressant :-)

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :