Crash évité de justesse entre un avion militaire russe et un avion de ligne

 |   |  750  mots
Un appareil militaire russe provoque un incident dans le ciel de Malmö en Suède
Un appareil militaire russe provoque un incident dans le ciel de Malmö en Suède (Crédits : reuters.com)
Un avion militaire russe a failli percuter un avion de ligne, selon l'armée suédoise. Mais Moscou et la compagnie aérienne scandinave SAS démentent tout incident.

Un avion militaire russe a failli entrer en collision avec un avion de ligne qui venait de décoller de Copenhague, a annoncé samedi l'armée suédoise. Selon les forces militaires suédoises, l'incident a eu lieu vendredi au sud de la ville suédoise de Malmö, peu de temps après que l'avion de ligne ait quitté l'aéroport international de Copenhague, au Danemark. "Nous avons eu la confirmation par le ministère de la Défense suédois qu'il s'agissait d'un avion russe", a indiqué à l'AFP Johannes Hellqvist, porte-parole des forces armées suédoises. Moscou a démenti dimanche, affirmant que l'appareil militaire se trouvait à distance de sécurité de l'avion de ligne.

L'avion de ligne, qui assurait le vol SK1755 entre Copenhague, la capitale danoise, et la ville polonaise de Poznan, a été dérouté par les autorités suédoises pour éviter une collision, assure Stockholm. Le vol commercial était assuré par Cimber, une filiale de SAS. La compagnie aérienne scandinave a démenti elle aussi qu'une collision ait été évitée de justesse entre un avion de ligne et un appareil militaire russe vendredi au sud de la Suède, comme l'affirment les autorités suédoises.

Aucune règle de sécurité violée, selon SAS

"Dans ce cas particulier, aucune règle de sécurité n'a été violée. SAS tient à souligner que personne n'a couru de danger. Le pilote et le contrôle aérien ont toujours eu le contrôle de la situation", a assuré le directeur de la communication de la compagnie Knut Morten Johansen à l'agence de presse suédoise TT. Les deux avions ont toujours été distants de plus de 3.000 pieds (900 mètres), a-t-il ajouté.

"Le vol (de l'avion militaire russe) a strictement respecté les règles internationales (...) et l'appareil est resté à une distance de sécurité des avions civils", a pour sa part assuré le général Igor Konachenko, porte-parole du ministère.

Tensions croissantes dans la Baltique

La menace russe inquiète tous les pays de la Baltique. Ce nouvel incident, s'il a vraiment eu lieu, illustre un contexte de crispation croissante dans cette région face à Moscou qui fait monter la pression. Ses avions longent ou violent l'espace aérien des pays voisins. Ces craintes sont alimentées par le rôle de la Russie dans la crise ukrainienne et notamment l'annexion de la Crimée. Les pilotes militaires suédois et danois ont décollé immédiatement en réponse à l'incident vendredi, a indiqué Johannes Hellqvist.

La poussée de la Russie en Ukraine a déclenché par ricochet une cascade de dépenses militaires dans les pays baltes qui, ayant passé un demi-siècle sous l'occupation soviétique, craignent les ambitions territoriales de Moscou. Les craintes des Lituaniens, Lettons et Estoniens se sont intensifiées avec l'activité russe à leurs frontières. Les avions militaires russes passent à proximité tous les jours. Pendant le week-end des 6 et 7 décembre, les avions de l'Otan ont décollé à plusieurs reprises pour "accompagner" des bombardiers russes volant avec leurs transpondeurs coupés. La Lituanie a augmenté le niveau d'alerte de ses troupes le 8 décembre, après avoir vu passer un groupe de 22 navires de guerre russes dans la Baltique, dont une corvette lourdement armée à 5 km de ses eaux territoriales.

Les avions russes volent sans transpondeurs

L'avion russe n'a en fait pas violé l'espace aérien suédois, selon le ministre de la Défense de Suède, Peter Hultqvist, cité par l'agence suédoise TT. Il a expliqué que l'avion russe volait sans transpondeur, un accessoire qui aurait pu le rendre détectable par le radar de l'avion de ligne. Peter Hultqvist a décrit comme "irresponsable" la pratique des avions russes de voler fréquemment sans transpondeurs. "Il y a un risque que des accidents puissent survenir qui pourraient s'avérer mortels", a-t-il affirmé à TT.

L'avion de ligne n'a pas été immédiatement identifié. Selon le site internet du journal danois Politiken, il était en route pour la Pologne. Un autre accident a été évité de justesse en mars dernier, un avion de la Scandinavian Airlines se trouvant alors à 100 mètres d'un appareil russe. Le ministre de la Défense polonais, Tomasz Siemoniak, a alerté jeudi sur une "activité sans précédent de la flotte russe au-dessus de la mer Baltique" ces derniers jours. Vendredi, son collègue estonien affirmait qu'un avion russe avait violé l'espace aérien de son pays.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 27/01/2015 à 4:19 :
''Il a expliqué que l'avion russe volait sans transpondeur'' C'est quand un avion de combat, furtif ou pas, utilise un transpondeur ?????
a écrit le 16/12/2014 à 18:04 :
poutine a les m^mes méthodes que son prédécesseur, il fait monter la nationalisme, envahit un pays comme le sudètes, attise la hien des étrangers pour faire diversion face à sa déroute interne, finance les extrémes droites européennes pour faire chavirer l'europe...
il est pret à tout et il faut le traiter frontalement, accentuer les mesures, et non comme nos diplomates fabusiens, ne pas parler d'invasion de la crimée pour ne pas le vexer..
message (de faiblesse et de couardise) bien recu, il continue donc d'avancer...
il faut agir de façon démocrate avec les démocrates, mais adapter les postures face aux non démocrates..sinon ça va nous coûter cher...
Réponse de le 29/12/2014 à 9:52 :
Bravo, vous l'aurez votre guerre; je ne doute pas que vous allez vous engager ( et pas seulement à jouer à lever le menton ) .
a écrit le 15/12/2014 à 15:00 :
tout est bon à prendre pour faire du Russie-bashing...

Etrangement tout les avions de l'Otan vole ainsi sans transpondeur dans la Zone, mais on a jamais entendu les Suédois s'en plaindre....

En tout cas ici, le message de l'oncle Sam est clair : achetez nous du matos militaire et ne réduisez pas vos budget défense, l'Ours Russe est très très méchant....
Réponse de le 16/12/2014 à 18:07 :
ah bon ? parce que poutine envoie ses militaires faire du tourisme en Crimée en en Ukraine ?
petite différence de taille : les avions de l'otan ne sont pas là pour envahir des pays d'europe, mais vous pouvez partir renforcer les pro-russes si ça vous dit.
a écrit le 15/12/2014 à 15:00 :
tout est bon à prendre pour faire du Russie-bashing...

Etrangement tout les avions de l'Otan vole ainsi sans transpondeur dans la Zone, mais on a jamais entendu les Suédois s'en plaindre....

En tout cas ici, le message de l'oncle Sam est clair : achetez nous du matos militaire et ne réduisez pas vos budget défense, l'Ours Russe est très très méchant....
a écrit le 15/12/2014 à 14:26 :
Après le sous-marin fantôme, voici nos amis suédois à la recherche de la collision imaginaire...
Réponse de le 15/12/2014 à 15:15 :
C'est bizarre la Suède, les patrons seraient à la rue à percher les buses et les clochards qui les regardent passer, les français seraient des poules mouillées sans dents voire sans allocations et ils auraient encore un président sans dents?
a écrit le 15/12/2014 à 13:40 :
Dans le monde entier des situations semblables se produisent quelques fois par an mais on n'en apprend que des mois après. Des histoires où des avions militaires frôlent parfois des avions civils se passent en Suisse, en France, aux Etats-Unis, au Japon, en Allemagne etc etc etc. Il suffit que soit un avion russe (soi-disant) pour que l'histoire prenne une ampleur internationale, médiatique, hystérique ! cherchez l'erreur (si vous en avez les moyens).
a écrit le 15/12/2014 à 12:34 :
Vous voulez encore un peu de salade suedoise ?
a écrit le 15/12/2014 à 8:21 :
Encore du sensationnalisme et de la désinformation. L'avion civile avait son transpondeur allumé, donc l'avion militaire russe pouvait le voir et l'éviter. Aucun risque de collision. Les drones américains font la même chose et personne n'en parles car il n'y a aucun risque. Les pilotes civile savent pertinemment que des avions militaires volent autour d'eux, même en France. Le Rafale est d'ailleurs étudié pour être furtif...
Réponse de le 15/12/2014 à 9:52 :
Euh.... votre message est bourré d'erreurs... Pseudo expert va !
Réponse de le 15/12/2014 à 12:24 :
C'est l'histoire du gars qui roule tous feux éteints. Il n'est pas dangereux puisqu'il voit les autres et peut les éviter. On voit surtout les limites de votre raisonnement.
Réponse de le 15/12/2014 à 13:43 :
Mais les avions de l'Otan en font de même, c'est une pratique assez connue entre avions militaires qui évoluent en zones de manoeuvres. Pourquoi qu'on ne parle que quand il s'agit d'un avion russe ? de la intox ou de la mauvaise foi ? hein ?...
a écrit le 14/12/2014 à 23:01 :
Contrairement à d'autres, au moins, les chasseurs russes ne tirent pas sur les avions de ligne….
Réponse de le 15/12/2014 à 1:42 :
demandez aux coréens ce qu'ils en pensent.
Réponse de le 15/12/2014 à 9:46 :
Hi ! ce sont les américains et les ukraniens qui tirent sur des avions de passagers, demandez aux Iraniens et aux Néerlandais ce qu'ils en pensent. :-)
a écrit le 14/12/2014 à 21:18 :
Un rapide coup d'oeil nous suffit pour révéler le nombre "d'experts militaires" dans ce salon : mon Dieu, c'est énorme ! le nombre de généraux de fauteuil en pantoufles qui tapotent leurs théories les plus invraisemblables, en sirotant leur tisanes avant d'aller faire dodo. Ce serait même pittoresque si n'était pas pathétique. Que savent-ils, ces grands "experts" en matière militaire pour venir à ce forum débiter des points de vue sur les probabilités d'une troisième guerre en Europe, cette fois thermonucléaire ? est-ce qu'ils savent, nos chers "experts" des enjeux actuels d'une confrontation entre les armée américaine et russe, c-à-d, entre les deux plus grandes puissances de la guerre atomique de la planète ? vous en avez une idée au moins de que cela signifie ?

Il n’y a pas si longtemps, juste après la fin de la Seconde Guerre mondiale, les puissances anglophones disposaient d’au moins TROIS plans pour faire la guerre à l’URSS : Operation Dropshot, Plan Totality et Operation Unthinkable. Je n’invente rien, vous pouvez le lire dans les articles de Wikipédia indiqués sous ces noms, et ailleurs. C’était la manière des anglos-saxonx de traiter avec les alliés russes : on les poignarde dans le dos, avec une attaque nucléaire surprise, on anéantit la plupart de leurs villes et on lance la Wehrmacht nazie contre eux. Avec de tels alliés, qui a besoin d’ennemis ?!

Rien de tout cela n’est pourtant arrivé. Non pas parce que ces flambeaux de la démocratie avaient quelque scrupule, mais pour des raisons plus terre à terre. C’est que, dans les trois cas, les risques étaient considérés comme beaucoup trop élevés et les chances de succès trop faibles. La bonne nouvelle, c’est que 70 ans plus tard, les chances de victoire contre la Russie sont encore plus minces et les risques infiniment plus grands.

En 1945, une attaque surprise était théoriquement possible. Aujourd’hui, c’est catégoriquement impossible. En 1945, les Anglos disposaient d’un monopole sur les armes nucléaires. Aujourd’hui, la Russie possède une supériorité aux chapitres de la quantité et de la qualité des armes nucléaires. En 1945, les Soviétiques n’étaient pas en mesure de frapper au cœur des USA. Aujourd’hui, les Russes peuvent détruire chacune des grandes villes américaines. La seule chose qui n’a pas changé, c’est ceci : en 1945, l’armée soviétique aurait réduit en bouillie les soldats anglos, et les militaires russes sont aujourd’hui bien plus puissants que les forces de l’Otan en Europe.

De plus, dans la guerre moderne, les USA n’ont pas besoin de l’Ukraine (ou même de l’Europe) pour affirmer leur puissance. Se rapprocher de la Russie est en fait dangereux pour les forces armées et les systèmes des USA, car ils ont la capacité de frapper les Russes à distance. À moins, bien sûr, qu’une offensive terrestre de l’armée des USA en Ukraine ne soit envisagée sérieusement, ce que les USA et l’Otan sont actuellement incapables d’exécuter, parce qu’ils sont loin d’avoir l’effectif militaire qu’il faut pour se lancer dans une opération d’une telle envergure.

Rappelez-vous aussi que les armées de l’Otan ne sont pas vraiment à prendre au sérieux. Si vous voulez sérieusement menacer la Russie, seuls les USA ont les moyens de le faire. Le reste de l’alliance que forme l’Otan constitue principalement une force politique. Les Polonais et les Estoniens ont beau brandir la carte de l’Otan tant qu’ils le souhaitent, ils ne pèsent pas plus que les Pays-Bas ou l’Italie (moins en fait).

En vérité, l’Ukraine et l’Union européenne ont le plus à perdre de la façon dont les choses évoluent. Ce sont les agneaux du sacrifice de l’Empire anglo-sioniste, qui ne contient plus son arrogance et son hypocrisie. Si les anglo-sionistes réussissent à déclencher une guerre entre les Russes et les Ukrainiens, ces derniers vont évidemment subir une défaite, tandis que l’Europe occidentale deviendra complètement subjuguée par les USA pour de nombreuses années à venir, sous prétexte de protéger l’Europe contre une menace russe complètement fictive. Étant donné la soumission totale des politiciens de l’Union européenne à Washington et le contrôle total qu’exercent les USA sur la junte nazie, le seul espoir qui reste est un réveil tardif et miraculeux des Européens et des Ukrainiens. Je ne retiens pas mon souffle, même si l’espoir dépérit rapidement.

Allez au cinéma, au sauna, au restaurant…. c'est de loin plus relax que de tisser des théories absurdes devant un ordinateur et ensuite perdre le sommeil. Reposez-vous !
Réponse de le 14/12/2014 à 23:04 :
Très bonne analyse à laquelle j’adhère totalement. Bravo.
Réponse de le 15/12/2014 à 10:20 :
Votre analyse jète une lumière nouvelle sur un sujet souvent mal compris ou déformé par la propagande otaniste des ziomédias. L'opinion publique occidentale ignore (sciemment ou pas) les grandes trahisons historique des anglo-saxons par rapport à plusieurs nations y compris la Russie. Avec la disparition de l'Empire du Chaos certainement que la lumière va se faire là-dessus, vivement. Merci beaucoup, Blofeld.
a écrit le 14/12/2014 à 20:54 :
L’Ukraine est en train de devenir une base des USA et de l’Otan, sans économie viable, sous la gouverne d’une junte criminelle corrompue. Elle a perdu la plupart des caractéristiques propres à un État. Nous savons que son économie n’est plus fonctionnelle, qu’elle est sous perfusion, et que Kiev ne fera jamais partie de l'Union Européenne.

Alors vous croyez même que les Etats européens vont-ils envoyer leurs soldats vers une mort certaine pour se battre pour une junte criminelle corrompue d'un pays en totale banqueroute ? allez, parlons de choses plus sérieuses, je vous prie.
a écrit le 14/12/2014 à 20:45 :
Bonsoir à tous!

voilà je me présente, je m'appelle Raymond V. (pseudo Rv2013) et j'ai des questions qui me tracassent au fil des jours, des questions qui trottinent dans ma tête et qui rendent la sombre réalité de mes jours de contribuable encore plus amère :

Répondez-moi, svp, puisque vous êtes de loin plus compétents que moi dans la matière: 1. si Barack Obama veut ardemment faire la guerre à la Russie alors pourquoi ne la fait-il pas tout de suite ?
2. pourquoi les Etats-Unis de l'Amérique ont-ils besoin de l'aide de petits pays européens pour faire la guerre sainte à la Russie ?
3. est-ce qu'ils ont peu de Poutine ou parce qu'ils sont la partie la plus faible ?

Merci d'avance pour toute réponse. Bonne semaine.
Réponse de le 14/12/2014 à 21:58 :
BBonsoir. Il me paraît que l'analyse de Blofeld ci-dessus pourrait bien répondre à vos questions.
Réponse de le 15/12/2014 à 0:19 :
Analyse complétement bidon et orientée pro russe.
Réponse de le 15/12/2014 à 9:51 :
Mais vous aussi vous faites des analyses encore plus bidonnées anti Poutine, anti FN et honteusement pro l'OTAN. La France est un pays libre, on n'est pas en Ukraine ni aux USA sous surveillance absolue, en France nous avons tous le droit à la parole pour exprimer nos opinions en totale liberté. Gardez cela à l'esprit.
a écrit le 14/12/2014 à 20:22 :
SAS n'est pas crédible si l'avion russe était sans transpondeur ni les contrôleurs ni l'avion ne l'ont vu sur leur écrans, pas vu pas pris. Mais les militaires suédois ont de vrais radars, qui n'ont pas besoin d'un transpondeur.
Réponse de le 14/12/2014 à 20:46 :
comment tu sais que les "militaires suédois ont de vrais radars qui n'ont pas besoin d'un transpondeur" ? n'importe quoi
a écrit le 14/12/2014 à 20:12 :
ça sent la guerre europe russie, et les usa vont regarder tranquillement le spectacle ? ...
Réponse de le 14/12/2014 à 20:20 :
tu parles, les usa seront attaqués les tous premiers, d'abord par les icbm russes et après par les missiles hypersoniques chinois, assuré sur facture.
a écrit le 14/12/2014 à 20:03 :
Les suédois sont en campagne électorale et tout est bon pour faire peur, et donner l'impression que le gouvernement actuel obligé de démissionner surveille bien. Arretez donc de prendre des vessies pour des lanternes.
Réponse de le 15/12/2014 à 11:51 :
Ah il s'agit plutôt de manoeuvres électorales… d'accord, j'ai tout compris, merci.
a écrit le 14/12/2014 à 20:00 :
Après le sous-marin fantôme, les avions tamponneurs, les convois pleins d'armes.... Toujours pas de nouvelles à propos du MH17 ?...
Réponse de le 14/12/2014 à 20:09 :
Si, en voici quelques liens :

www.lefigaro.fr/flash-actu/2014/11/15/97001-20141115FILWWW00206-mh17-la-these-du-tir-d-un-chasseur-ukrainien.php

ttp://reseauinternational.net/vol-mh-17-abattu-avion-chasse-ukrainien/

www.mondialisation.ca/le-vol-mh-17-abattu-par-un-avion-de-chasse-ukrainien/5395582

A l'exception de celui du Figaro les autres possèdent des liens qui mènent à d'autres sites d'investigation. Salutations.
Réponse de le 14/12/2014 à 20:29 :
si, c'était un chasseur ukrainien qui a abattu le boeing 777…. le pilote l'a confondu avec l'avion où voyageait poutine en venant de l'amérique du sud. mais chut ! le sujet est tabou dans nos médias….
Réponse de le 14/12/2014 à 20:34 :
J'aime
Réponse de le 14/12/2014 à 23:02 :
CHUT !
a écrit le 14/12/2014 à 19:59 :
Il est étonnant que l'avion Russe est éteint son transpondeur , L'avion Suédois je suppose avait son système anti-collision en service , donc pas de crainte .
En fait toutes les "infos" sont dirigées contre les Russes en ce moment , la presse y va à fond ! je ne suis pas ni pour l'une ni pour l'autre j'essaie d'être lucide
Réponse de le 14/12/2014 à 20:12 :
Sans parlez des radars qui doivent l'avoir vu...
Réponse de le 14/12/2014 à 20:51 :
Euh.... votre message est bourré d'erreurs... Pseudo expert va!
a écrit le 14/12/2014 à 19:35 :
Les Russes vont réussir à faire rentrer l'Ukraine et la Suède dans l'OTAN...
Réponse de le 14/12/2014 à 19:44 :
Si cela s'avère ce sera donc grâce aux laquais de Washington, les Etats européens, les mêmes qui iront subir le sort des missiles russes sur leurs capitales.
Réponse de le 14/12/2014 à 19:55 :
Parce-que vous croyez que la Russie laissera l'Otan s’installer à sa porte ?
Avez-vous oublié la promesse de Bush senior que l'Otan ne s'élargira pas après la fin de "Pacte de Varsovie" ?
a écrit le 14/12/2014 à 19:09 :
Il y a une erreur dans le titre de l'article puisque l'auteur confond les termes "crash" et "collision".
Un crash est un avion qui s'écrase ou qui atterri de manière brutale le train rentré. On ne peut donc pas dire "crash entre deux avions". Il s'agit en revanche d'une "collision".
Réponse de le 14/12/2014 à 20:50 :
Que tu est intelligent .......
Réponse de le 14/12/2014 à 23:06 :
En bon français on dit : Que tu ES intelligent.

Je vous en prie. :-)
a écrit le 14/12/2014 à 19:05 :
Comme nous disait cette semaine la belle-mère de mon cousin fromager Darius, le moustachu, nous sommes déjà entrés en 3ème guerre mondiale !! et elle nous pointait du doigt, un peu irritée. Bien sûr, elle nous disait, cette guerre ne ressemble plus à la 2ème, elle est plus insidieuse, mais aussi beaucoup plus destructrice car cette fois-ci, c’est la survie même de l’espèce humaine qui est en jeu, et tout porte à croire que ce mouvement est irréversible…
allez, bonne semaine à tous !!
a écrit le 14/12/2014 à 18:57 :
Attention, les actions agressives des russes, en aviation par exemple existent surement. Ce que l’on ne dit pas est que les occidentaux et surtout les américains font bien pire. Les avions espions américains servent tous les jours. des photos volés ont montré que les américains ont des drones furtifs inconnus à grand rayon d’action. ils ne les laissent probablement pas à dormir dans des hangars après les avoir payés des milliards de dollars pièce …
Réponse de le 14/12/2014 à 19:02 :
"des milliards de dollars pièce …"

Sur les bénéfices de la marmotte et son chocolat?
Réponse de le 14/12/2014 à 19:46 :
non, sur les bénéfices de papy et sa tisane à la verveine…. et hop ! ;-)
Réponse de le 14/12/2014 à 20:33 :
"Sur les bénéfices de la marmotte et son chocolat?"

Et alors, il fait froid à la rédaction ?
a écrit le 14/12/2014 à 18:47 :
+10% pour le budget militaire US. L'OTAN téléguidée par kes US fait monter la pression pour des intérêts très privés Souvenez vous de l'Irak 2. Une seule option la désescalade et tendre une main à nos voisins russes. Sinon accepter que le pire puisse se produie en Europe.
Réponse de le 14/12/2014 à 18:52 :
Est-elle donc, elle aussi, dépendante de ceux qui se croient les maîtres du monde, ceux qui font de la torture, sèment les guerres partout et prêchent encore la démocratie? Il est grand temps que les USA et leurs "amis" soient remis à niveau.
Réponse de le 14/12/2014 à 18:59 :
Le seul problème de taille qui s'oppose à la mise en oeuvre de votre raisonnement c'est l'appartenance de l 'Europe via ses leaders vassalisés à l'idéologie us, voir "qui gouverne réellement la France et l' Europe" de François ASSELINEAU, perspicace, clairvoyant, à la tête du parti UPR et qui fait partager dans ses vidéos didactiques ses remarquables analyses en explicitant les enjeux et le pourquoi du bégaiement européen, intentionnel ; un parti donc qui fait appel à votre intelligence, c'est si rare.. C'est sur UPR.fr.
Réponse de le 14/12/2014 à 19:01 :
les russes ne sont pas nos voisins mais des agresseurs!
Réponse de le 14/12/2014 à 19:07 :
je suis convaincu que les USA sont en train de comploter pour engager un conflit qui leur servirait pour faire oublier la crise. Les pays membres de l’OTAN se retrouveront piègés. 
Le sondage en court donnent 85% de oui à la sortie de l’OTAN, il faut faire pression pour que la France en montre la voie.
Réponse de le 14/12/2014 à 19:28 :
Sub, ne rêvez pas : vous êtes et resterez toujours minoritaires :
moi-même après avoir longtemps prêché la fin de l'OTAN après la fin (apparente) du danger soviétique, je me suis rendu compte de mes erreurs :
on ne quitte pas l'OTAN pour ne la compenser par rien surtout lorsque nos libertés européennes sont menacées par un potentat criminel et mafieux doté de la puissance nucléaire
Réponse de le 14/12/2014 à 19:41 :
Très bonne analyse à laquelle j’adhère totalement. (P.L.)
Réponse de le 14/12/2014 à 19:50 :
hmmmm…. d'après le style reconnais sans faute celui qui se trouve sur la liste de paiement de Stoltenberg et de Komoloïsky…….
a écrit le 14/12/2014 à 18:46 :
Après les méga-contrats signés par Poutine avec la Chine, cette semaine le monde a eu droit à voir encore une fois le Prés. russe signer des contrats d'ordre de 70 milliards de dollars avec l'Inde. Voilà "l'isolement" de Poutine promis par les néocons de Washington. La jalousie américaine, dit-on, n'a pas d'égale dans le monde. Cela se voit : l'OTAN ( avec un "T" comme torture?) a déjà fait circuler l'intox du chasseur russe en volant de justesse à un avion de ligne. Ah la jalousie des "oxydentaux"…. et alors, des nouvelles sanctions contre Poutine ? :-))

Les sanctions contre la Russie finiront tôt ou tard par impacter les intérêts de l'Occident, et alors à ce moment-là ils auront bonne mine dans les chancelleries. Mais peut-être que le rôle du politique en Occident ne se résume plus qu'à cela, on fonce d'abord tête baissée dans le mur. Vous voulez parier ? moi je parie.
Réponse de le 14/12/2014 à 18:57 :
En ce qui concerne le "méga-contrat", c'est surtout l'affaire du siècle pour la Chine, pas vraiment pour la Russie ...
Sinon, ben oui, la Russie vend du gaz et du pétole à des pays qui se déverloppent.
Et alors ?

faudrait peut-être arrêter de lire les medias de désinformation russe et multiplier les sources, bonhomme !
Réponse de le 14/12/2014 à 19:21 :
Sinon, il semble qu'il y a du "mieux" chez les néo-soviétiques :
Il y a six mois, ils prétendaient que les "sanctions" (en réalité, ça n'en est pas vraiment : les états démocratiques refusent simplement de financer le bellicisme poutinien) n'auraient aucun impact, pui troism mois plus tard ils exultaient an affirmant sque seuls l'Europe dont la France (leur pays ?) allaient être touchés.
Aujourd'hui, ils pleurnichent en espérant que l'effondrement de la Russie peut aussi toucher l'Europe.
Ils ont commencé à intégrer l'idée que le fameux "joueur d'échec" Poutine maîtrisait surtout l'art du pipeau ...

désolé pour eux mais ce sont surtout les affairistes (Mariani, par exemple) qui ont continué à miser sur Poutine qui vont souffrir
Réponse de le 14/12/2014 à 19:54 :
Mon premier message n'est pas passé :
Concernant le "méga-contrat, c'est une blague : les analystes les plus sérieux ont tout de suite compris que c'était surtout la Chine qui faisait une affaire et beaucoup moins la Russie qui va quasiment vendre à prix coutant. Et ça, c'était quand on croyait à ce chiffre de 400 milliards.
Or, il semble que ce sera plutôt de l'ordre de 329 milliards.
Concernant les ventes de matière première à l'Inde. ben oui, un pays comme la Russie vend des matières premières à des pays émergents, et alors ?
Nous sommes censés croire que c'est une preuve de la "grandeur" du petit Poutine.
Désolé pour vous mais des gens plus informés, qui ne lisent pas la propagande poutinienne, savent que l'amour n'est pas au beau fixe entre la Russie et l'Inde et qu'ils ont surtout perdu quelques beaux contrats depuis qu'ils ont fourni de l'armement au Pakistan et à la Chine.
Réponse de le 14/12/2014 à 20:34 :
ah oui ... intéressant ... quel rapport avec l'article ?
a écrit le 14/12/2014 à 18:42 :
.... volontaire ?
a écrit le 14/12/2014 à 18:10 :
Faire monter la tension dans les zones frontalieres de la Russie fait partie de la strategie
americaine d'endiguement de la Russie.Tout comme la degringolade du petrole, esperant ainsi affaiblir l'economie russe et provoquer un "Maidan" a Moscou.Mais les russes ne sont pas les Ukrainiens, si le pays est gravement menace ,il utilisera tout les moyens dont il dispose pour se defendre et ne comptonspas trop sur les US pour nous venir en aide.
Réponse de le 14/12/2014 à 18:25 :
La vache !!! Vous vous êtes bien amusé à nous concocter tout ça mais ton discours, zozo, tu sais ça me fait une belle jambe…. bon dimanche!
Réponse de le 14/12/2014 à 18:44 :
@michel : L'équipe des Avengers va intervenir en cas d'évolution des provocations russes...Dites le bien à votre ami Poutine.
Réponse de le 14/12/2014 à 19:06 :
Toujours le discours victimaire de la propagande néo-soviétique ....
Effectivement, les Ukrainiens ne sont pas apparemment pas de la même trempe que les Russes : les premiers se lèvent contre les tyrans et affrontent des hommes armés à main nue, les autres plient le genoux et obéissent.
Réponse de le 14/12/2014 à 23:08 :
Point de vue qui n'engage que vous uniquement. Donc = non recevable !
a écrit le 14/12/2014 à 17:56 :
C'est drôle de voir autant des commentaires réjouissants. Il est intéressant de savoir si quelqu'un est capable de répondre à une question simple:
1. qu'est-ce que la France et/ou l'UE ont à gagner avec cela?
Il est assez évident que la baisse de rouble casse les exportations françaises/européennes. Le montant est quand même assez élevé (vers 130-140 mlrd euros). Cet effet sera bien plus considérable que les sanctions contre produits agricoles. De plus il faut rajouter la baisse des bénéfices des filiales des boites européennes en Russie.
2. Indépendamment des raisons de cette baisse, objectivement le rouble était surestimé. 3. Le vrai risque pour la Russie, ce sont les problèmes de nombreuses grandes entreprises ayant beaucoup des crédits en dollars et euros.
Selon quelques analystes, l'UE pourrait fléchir bien avant la Russie.
Réponse de le 14/12/2014 à 19:41 :
le néo-soviétique se reconnait à ce qu'il vit d'espoir bien au delà des compétences de ses maîtres !
Ah, et aussi à ses piètres capacité à comprendre les rouages économiques les plus simples ...
Réponse de le 14/12/2014 à 19:57 :
Ce n'est là qu'une gesticulation de propagande de la part de la Suède, qui une fois de plus ne se comporte pas en pays neutre, mais en supplétif de l'immonde O.T.A.N. ! point à la ligne.
a écrit le 14/12/2014 à 17:56 :
décidément, la canaille néo-soviétique et autre engeance de collabos ne se lasse jamais de baver sa haine des démocraties et de prendre partie pour les pires potentats orientaux
Et en plus, cette valetaille empoutinée ose parler de propagande en ce qui concerne ces informations qui se confirment partout !
On devrait obliger ces minables à publier sous leur nom, histoire de remettre leurs allocations COTOREP en cause ...
Réponse de le 14/12/2014 à 18:28 :
La canaille néo-conservative américaine vous voulez certainement dire. Non, il n'y a plus de soviets en Russie, renseignez-vous. Par contre, si vous cherchez des anciens copains alors je vous suggère d'aller faire un petit séjour à Kiev, en Ukraine. Vous allez vous sentir comme chez vous. Bon voyage ! :-)
Réponse de le 14/12/2014 à 18:54 :
Qui se sent morveux, se mouche !
En ce qui concerne les nostalgiques du soviétisme en Russie, ils n'y a pourtant pas loin à chercher.
En ce qui concerne leurs simples collabos locaux, votre négationnisme du réel parle pour vous.
a écrit le 14/12/2014 à 17:41 :
Encore un peu de patience, les popovs n'auront bientôt plus un kopeck pour faire voler leurs vieux coucous. Encore 2 ans de crise économique, de magasins vides et d'inflation à 2 chiffres et le camarade Poutine se fera buter par les siens jusque dans ses chiottes.
Désolé pour le vocabulaire mais c'est le seul qu'il comprenne le poutine et ses sbires.
Réponse de le 14/12/2014 à 17:59 :
Et vous pensez qu'ils vont tranquillement accepter la situation ?
Je ne suis pas sûr qu'une Russie aux aboies soit ce qu'il y'a de mieux pour l'Occident...
a écrit le 14/12/2014 à 17:09 :
Des bobards par ci, des bobards par là, des démentis qui ne verront jamais le jour dans les mêmes médias qui les ont colporté…. Par contre, nos braves journalistes aux ordres sont interdits de parler de la réalité à Kiev, par exemple, le prix de l’européanisation forcée d'un pays aux abois économiquement et sans plus d'avenir.

C’était connu et couru d’avance que ce serait plutôt l’enfer que le paradis, avant même que les putschistes de Kiev aient réussi à convaincre du contraire les manifestants qui les ont soutenus. Il était évident que le « paradis » européen était un leurre, les Ukrainiens en paient le prix et le paieront longtemps encore, même après que les « révolutionnaires » auront quitté le pouvoir.

L’aventure anti-russe vire au cauchemar. Elle pousse à la fuite en avant, vers l’endettement massif, dans le fol objectif de redresser une économie en plein naufrage dont les putschistes ont exacerbé la crise, étant donné, ne serait-ce que les 32 milliards de dollars de dette extérieure, dont 6,5 milliards doivent être remboursés en 2015.

En plus de ce qu’ils vivent comme dénuement, ils vont goûter ce que signifient les règles du pouvoir financier. Pour ne rien gâcher, en termes de difficultés financières, l’armée a demandé de doubler son budget pour l’année prochaine. Elle veut s’acheter des armes pour tenter de récupérer le Donbass. Ce qui est loin d'être assuré.

À quand verrons-nous un papier sur cette réalité en Ukraine ?
Réponse de le 14/12/2014 à 18:44 :
je pense que les menteurs et désinformateurs néo-soviétiques devraient au moins avoir la décence de ne pas utiliser des mots comme réalité ou vérité (Pravda)
Réponse de le 14/12/2014 à 23:16 :
Vous savez, Richard, le succès de la visite du chef de la Crimée en Inde a mis hors de lui le président ukrainien. Porochenko a frappé la table à plusieurs reprises et a même accusé l’Inde d’être trop portée sur l’argent, parmi d'autres propos nettement racistes. De toute évidence la coopération entre la Russie et l’Inde et plus particulièrement entre la Crimée et l’Inde serait tellement prometteuse pour les deux parties que le milliardaire, « roi du chocolat », magnat des médias et accessoirement président du pays en faillite, la plus nouvelle colonie néonazie des EUA, n’a pas pu garder son sang-froid à l’annonce de cette nouvelle. Pathétique.
a écrit le 14/12/2014 à 16:32 :
De la propagande de guerre occidentale et rien d'autre. Préparez-vous pour des prétendues "infos" du genre d'ici jusqu'au déclenchent de la 3ème guerre en Europe. Dans quelques semaines il aura un démenti officiel de la Suède comme c'était le cas pour un "sous-marin russe" et qui est devenu un "mystérieux" sou-marin avant que Stockholm ne le dément. Les russes accusent l'OTAN dont les avions ont l'habitude de débrancher leurs transponders sur la mer Baltique.

Nous pouvons bien imaginer que l'OTAN est loin d'être une alliance aussi homogène qu'elle le veut, il y a des pilotes et des soldats de toutes les formations, des Américains, des Portugais, des Canadiens et même des Espagnols !! c'est la foire à Babel quoi !
Quelque chose me disait que La Tribune n'allait pas rater une occasion comme celle-ci pour faire encore du Russia bashing.... et ben voilà, c'était bien vu ! continuez donc, Messieurs, même la désinformation a son coté amusant.
Réponse de le 14/12/2014 à 16:39 :
Bonjour,
La Suède ne fait pas parti de l'OTAN ... .
Sinon je vous rappelle que nous sommes dans un contexte de guerre froide et de ce fait il y a de l'US bashing à l'Est et du Russe Bashing à l'ouest. On appelle cela de la propagande.
Pour ce qui est de la 3ème guerre mondiale. Je pense sincèrement que personne n'y a intérêt. Mais si cela arrivait il faudrait rapidement quitter le continent ... .
Réponse de le 14/12/2014 à 17:02 :
Mais Holyfield n'a pas dit que la Suède fait partie de l'OTAN. C'est vous qui l'avancez. Relisez son commentaire vec des lunettes cette fois.

Mais si, si, tout le monde (en Europe) a intérêt à suivre de près les évenements qui mèneront à une 3ème guerre en Europe – de plus en plus probable – l'escalade militaire américaine en Lituanie et en Ukraine.

Si cela ne vous intéresse guère c'est qu'il y a deux cas de figure:
1. vous êtes un militaire, donc la guerre pour un soldat c'est la fête ;
2. vous n'habitez pas en Europe et donc peu vous chante si des ICBMs russe nous tomberont sur la tête.

Voilà.
Réponse de le 14/12/2014 à 17:29 :
Vous parlez de presse et propagande mais il ne faut pas mettre les presses du monde dans le même panier. Par exemple, le journal japonais Yomiuri – le Japon n'est pas un allié de la Chine, juste pour le rappel ! – a annoncé que le ministère chinois de la Défense a confirmé avoir testé avec succès un missile hypersonique WU14. Ce même journal dit que – est c'est cela qui fait toute la différence avec notre presse de propagande occidentale – "la tenue d'essais scientifiques et techniques sur le territoire chinois est un phénomène courant, ces essais ne visant aucun pays et aucun site concret".

Or quel journal français garderait une telle déontologie, dites moi ? aucun que je sache. On ne sait pas exactement ce qui est arrivé en Suède, un pays devenu anti-russe ces derniers temps, et nos braves journalistes parisiens font les grands titres déjà : "Un appareil militaire russe provoque un incident dans le ciel de Malmö en Suède" (!!!) En avez-vous les preuves ? bien sûr que non ! mais on avance déjà parce qu'on aime bien les ragots à la sauce mauvaise foi...

Imaginez vous si la Russie était pour la France ce qui est la Chine pour le Japon, que n'en allaient pas nous dire nos "braves journalistes" !!!
Réponse de le 14/12/2014 à 17:51 :
Les trolls pro Otan d'origine étrangère sont de plus en plus nombreux dans nos forums, mon ami…..
Réponse de le 14/12/2014 à 18:31 :
Il n'a pas de raison valable pour que les journalistes français (et je ne parle pas ici seulement de ceux de La Tribune mais surtout de ceux des médias publiques et privés) prennent parti contre la Russie. D'accord, la mauvaise foi est de rigueur dans les rédactions quand il s'agit de faire du bashing envers d'autres pays plus compétitifs – hormis les USA parce qu'on a peur d'eux – que le notre, tout un chacun l'a déjà compris.

Cependant c'est insensé et surtout anti-européen de s'attaquer en croisade contre la Russie, un pays européen, quand on sait que les rédactions regorgent des partis pris de l'UE et d'autres "bruxelloiseries" ! mais il est vrai, ces mêmes rédactions et maisons de radio regorgent aussi de partisans de la politique des néocons de Washinton et des banksters de Wall Street. Restons attentifs.
Réponse de le 14/12/2014 à 19:01 :
Oh le discours con-venu
Du Soral dans le texte !
Réponse de le 15/12/2014 à 10:15 :
Vous avez tout à fait raison. D'ailleurs d'après les horaires de leurs posts on pourrait dire qu'ils se trouvent en Amérique, au Canada ou en Australie.
a écrit le 14/12/2014 à 16:28 :
Poutine cherche a se faire abattre un avion par l'Otan pour ensuite pouvoir jouer les victimes de l'impérialisme. Que la Russie cherche à défendre ses intérêts, OK, mais là ça devient irresponsable.
Réponse de le 14/12/2014 à 16:34 :
hmmmmm, irresponsable.... comme votre commentaire, par exemple ?
a écrit le 14/12/2014 à 16:27 :
La question c'est plutôt pourquoi la Russie montre les dents?
a écrit le 14/12/2014 à 16:21 :
De l'absence de transpondeur au risque de collision, vous allez vite en besogne. Prendre des affirmations anti russe à froid me paraît un peu facile et dangereux.
Réponse de le 14/12/2014 à 16:29 :
Sans transpondeur actif, le système d'anti-collision embarqué ne va pas bien fonctionner.
Réponse de le 14/12/2014 à 16:35 :
Bonjour,
Je pense que vous vouliez dire "à chaud". Car au contraire prendre une affirmation à froid c'est justement avoir pris le temps d'y réfléchir.
Sinon je suis assez d'accord il faut faire attention à la propagande de part et d'autre.
Ruses comme occidentaux y vont de leur pamphlets assassins et nous citoyens sommes au milieu de ces invectives suralimentées par les médis. Espérons que nous ne soyons pas à terme un dommage collatéral de cette ambiance irresponsable de va-t-en-guerre.
a écrit le 14/12/2014 à 16:13 :
Depuis l'été, les F-18 de l'armée de l'air Finlandaise ont intercepté des appareils militaires russes
une demi-douzaine de fois; ceux-ci également sans transpondeurs. Les ruskis ont dit avoir fait des
erreurs de navigation. Curieux, alors que Poutine déclarait que le système Gonass russe était
cent fois plus précis que le GPS !
Réponse de le 14/12/2014 à 16:31 :
Transpondeur déconnecté on est pas signalisé , les russes font comme d'autres en volant "cachés".
Une bonne chose qu'ils se montrent ainsi et qu'ils ne se laissent pas intimider par ceux qui essaient de semer le trouble dans leur région .
a écrit le 14/12/2014 à 16:13 :
Poutine joue de plus en plus avec le feu, jusqu'où? Là est la question?
Réponse de le 14/12/2014 à 16:33 :
Poutine ne joue pas avec le feu , c'est plutôt les autres , mais chut ! dormez !
Réponse de le 15/12/2014 à 19:17 :
Vraiment on ne s'ennuie pas à lire tous ces commentaires sur les rapports USA/Russie! Voici le mien: Poutine est un parachutiste, un judoka, un joueur d'échecs et...un nationaliste. Il entend donner une bonne leçon à cet Occident arrogant et décadent. C'est le moment où jamais! Et chaque fois qu'il pousse un pion sur l'échiquier, c'est la panique en face car personne ne connaît les règles de son jeu. Du grand art ! A suivre...

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :