Les trains de la SNCF bientôt équipés de wi-fi ?

 |  | 186 mots
Lecture 1 min.
L'appel d'offres entre dans le cadre de la prochaine stratégie numérique de la SNCF, qu'elle annocera début février.
L'appel d'offres entre dans le cadre de la prochaine stratégie numérique de la SNCF, qu'elle annocera début février. (Crédits : © Michaela Rehle / Reuters)
Axelle Lemaire a indiqué vendredi que la SNCF "lancera un appel d'offres pour proposer un accès internet" dans les trains. Très coûteux pour l'entreprise, le service sera toutefois difficilement "généralisable", selon la secrétaire d'Etat chargée du Numérique.

Axelle Lemaire, secrétaire d'Etat chargée du Numérique, avait lancé indirectement un appel à la SNCF le 17 octobre 2014 sur Twitter, pour que l'entreprise mette en place le wi-fi dans ses trains. Elle a finalement été entendue. La SNCF "lancera un appel d'offres pour proposer un accès internet", a annoncé la secrétaire d'Etat vendredi 2 janvier sur France Inter.

"Très cher en raison de la vitesse des trains"

Le gouvernement souhaite que la SNCF "déploie au cours des prochaines années une solution permettant aux voyageurs de bénéficier sur l'ensemble des liaisons TGV d'un accès à internet à bord des trains." Mais cela coûte "très cher en raison de la vitesse des trains et ce qui est fait sur Thalys (où les TGV sont équipés du wifi) est difficilement généralisable", a précisé la secrétaire d'Etat. Ainsi, selon la SNCF, installer le wi-fi dans les trains coûterait 350.000 euros par rame.

L'appel d'offres entre dans le cadre de la prochaine stratégie numérique de la SNCF, que cette dernière annoncera début février 2015.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 04/01/2015 à 18:02 :
Vous n'avez pas la 4G en France?
a écrit le 04/01/2015 à 11:30 :
Ouah, lancer le wi-fi en 2015, quelle révolution !
Mais attention : 2015 c'est l'appel d'offre, en 2016 ce sera son dépouillement par les génies de la SNCF, en 2017 l'installation, en 2018 les tests puis en 2019 l'échec et l' annonce de l'abandon du projet. Entretemps, le coût aura été répercuté sur le prix des billets qui a progressé de 15% par an et la SNCF aura chuté en bourse après son introduction en 2017 par les nouveaux blaireaux au pouvoir.
a écrit le 03/01/2015 à 14:09 :
WIFI est-il plus important que la ponctualité et l'absence de moyen de transport no mis a la disposition des usagers, la SNCF se dit se soucier des usager mais n'en a que faire....
a écrit le 03/01/2015 à 11:21 :
La SNCF possède un peu plus de 500 rames. 10 wagons par rames -> AP 3G4G/Wifi : 100 euros. Manpower d'installation, une fois le process établi : 200 euros. -> Budget théorique (OK, un peu roulé sous les aisselles) global -> 3000 Euros par rame. Je me suis certainement trompé d'un peu, surtout sur l'installation (essentiellement des premières rames). Mais de là a obtenir 350K par rame, je pense qu'il y a des parasites qui vont vivre gras a nos dépends :-)
Réponse de le 04/01/2015 à 11:33 :
... comme d'habitude avec les projets publics ayant vocation à devenir privés ...
a écrit le 03/01/2015 à 8:49 :
a non le seul endroit ou l'on etait au calme va etre pollué par les malades de la tablettes et autre engins electronique en train meme rapide voir le paysage ou lire un bon livre est beaucoup plus interressant ces exité de la tablette raleront ensuite parce qu'ils sont fatigués et font trop d'heure de travail
a écrit le 03/01/2015 à 6:08 :
Axelle Lemaire devrait faire une cure de désintoxication numérique, particulièrement en se coupant des réseaux (a)sociaux pour aller à la rencontre des français en chair et en os.
a écrit le 02/01/2015 à 20:58 :
On s'en fout du wifi on a la 3G/4G avec nos portables. Que l'on nous mette plutôt des prises électriques en seconde et voir (doux rêve) des prix abordables pour pouvoir voyager en TGV.
a écrit le 02/01/2015 à 20:10 :
On interdit la cigarette dans les trains pour raison de santé, et ils mettent la wi fi dans les trains , le top du top de l ignorance !!! Après les gens vont êtres pollués par les ondes à l' intérieur des wagons, bravo la SNCF !!!!!!!
Réponse de le 03/01/2015 à 11:31 :
Un spot wifi de 100mW dans un wagon sera nettement moins nuisible que tous les téléphones individuels qui crachent a fond pour essayer de désespérément atteindre les bornes 3G ou 4G a l'extérieur...
Une telle démarche serait plutôt une bonne option au plan santé.
Si c'est plutot la santé qui vous préoccupe, alors il faut au contraire transformer les trains en cage de faraday intégrale, et les rendre étanche a tous les rayonnements électromagnétiques... On pourrait même les rendre étanches aux voyageurs, ca simplifierait tous les problèmes d'un coup :-)
Réponse de le 03/01/2015 à 17:51 :
@Cool

Sans maîtrise la puissance n'est rien. Le Wifi c'est certes 100 mW PIRE mais surtout 2,4 GHz pour casser des brins d'ADN et inoculer le cancer.
a écrit le 02/01/2015 à 17:32 :
Vous croyez vraiment que les Chinois, les Japonais et les Allemands ont payé 350 000 euros par rame pour leurs équivalents TGV, équipés de longue date ???



La vérité est que comme d'habitude, la SNCF - avec un appel d'offre bidon rédigé de telle façon que seule une boîte ou deux du CAC40 puisse y répondre - va "passer" par un de nos grands gourmands nationaux, habitués de multiplier par 10 leur PRI dès qu'il s'agit de vendre quoi que ce soit à la collectivité française, qui se fait pomper ainsi depuis fort longtemps...



Personne - et surtout pas les journalistes - n'ont posé la question par exemple de savoir pourquoi les portiques écotaxe coûtaient UN MILLION d'euros pièce... La comparaison avec les solutions adoptées partout ailleurs laisse rêveur... Nos gourmands du CAC40 continuent à se gaver sur la bête... et les bêtes que nous sommes... A qui croyez-vous que reviendront les 800 millions "d'indemnités" versés à la pourtant défunte EcoMouv ??? Allez, faites un peu votre boulot de journaliste, pour une fois, creusez...
a écrit le 02/01/2015 à 17:10 :
C'est pour tromper l'attente ?
Réponse de le 04/01/2015 à 1:00 :
Un petit laxatif pour Axelle Lemaire, cela devrait l'occuper quelques temps dans le TGV...
a écrit le 02/01/2015 à 17:07 :
Ils feraient mieux de baisser le prix des billets et aussi de supprimer la réservation obligatoire des TGV.
Réponse de le 04/01/2015 à 0:46 :
@aaa

Manifestement vous devez faire partie de ces français qui apprécient les services publics uniquement lorsqu'ils sont payés par leurs voisins.
a écrit le 02/01/2015 à 16:07 :
électriques installées dans les TER qui ne fonctionnent pas?
Pourtant l'addition a du être salée, pour le consommateur...........................
a écrit le 02/01/2015 à 14:34 :
Quelle incompétence !! Annoncer que la SNCF va se faire plumer par des sociétés extérieures pour installer le WIFI, c'est déjà rendre service aux sociétés qui vont répondre à l'appel d'offre et en même temps c'est un message pour que les français pleurent sur cette pauvre SNCF qui "a bien du mal". Pour payer le WIFI elle pourrait mettre tous ses salariés au régime de retraite général du privé, arrêter de donner des millions au CE, supprimer tous les "avantages acquis" qui coutent une fortune et qui aliment le déficit récurrent de la SNCF et enfin n'oublions pas que l'état qui surveille les augmentation des prix du privé laisse les entreprises publiques ou para publiques augmenter leurs tarifs sans aucune modération (SNCF, La Poste, EDF, GDF, etc ...)
Réponse de le 02/01/2015 à 17:41 :
Vu l'incompétence des salariés de la SNCF, auquel va s'ajouter tous les futurs licenciés qui étaient compétents pour la gestion des portiques que Mme ROYAL a lâchement abandonnée, cela va en faire du personnel inactif à la SNCF.
D'ailleurs, ayant eu à auditer les centaines de filiales de la SNCF où il y a des centaines de gens qui sont payés à ne rien faire, car se sont des sociétés à coquille vide qui sont là pour loger le personnel incompétent que l'on ne peut pas l licencier, vive la socialo cocos économique!!!!!
D'ailleurs tous ces gens là s'en foutent complètement tant qu'il y a des idiots qui leurs prêtent de l'argent.
Donc le WIFI, c'est comme le site internet horaire et tarif de la SNCF c'est pas demain que cela fonctionnera, c'est un travail trop pénible pour ces gens là et comme ils partent déjà avant tous les autres en retraite, ils ne peuvent plus réclamer une diminution de l'âge pour partir en retraite encore plus tôt, sinon, ils devraient partir en retraite alors qu'ils seraient encore en maternelle!!!
Réponse de le 02/01/2015 à 18:08 :
INCROYABLE. Quels sont tous les ''avantages acquis''' détaillez svp puisque vous semblez posséder la science infuse !
Réponse de le 02/01/2015 à 23:16 :
Je reste toujours étonné de lire des commentaires aussi pathétiques,on touche vraiment le fond avec un esprit comme le tien.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :