IAG met 1,36 milliard d'euros sur la table pour racheter Aer Lingus

 |   |  294  mots
Aer Lingus a refusé début janvier une précédente offre de 2,40 euros par action.
Aer Lingus a refusé début janvier une précédente offre de 2,40 euros par action. (Crédits : © Jon Nazca / Reuters)
Après le rejet de deux premières offres, IAG a proposé 2,55 euros par action Aer Lingus, valorisant la compagnie irlandaise à plus de 1,3 milliard d'euros, d'après un communiqué du groupe irlandais, confirmant des informations du Financial Times et de Sky News.

| Article publié le 24 janvier à 17h27, mis à jour le 26 janvier à 11h50.

International Airlines Groupes (IAG) repart à l'offensive. Maison mère de British Airways et Iberia, le groupe aérien a présenté une troisième offre de rachat de la compagnie irlandaise Aer Lingus, d'après un communiqué publié lundi 26 janvier par cette dernière, confirmant ainsi des informations parues samedi 24 janvier dans Sky News et le Financial Times.

Un rachat sous conditions

Après le rejet de deux premières offres, IAG a proposé 2,55 euros par action Aer Lingus, valorisant la compagnie irlandaise 1,36 milliard d'euros (1,46 milliard de dollars). Ce rachat est conditionné à une recommandation favorable du conseil d'administration d'Aer Lingus et à un engagement irrévocable des deux principaux actionnaires du transporteur, Ryanair et l'État irlandais, qui détiennent respectivement 29,9% et 25% de son capital.

De son côté le ministre irlandais des Transport a réaffirmé dimanche que le gouvernement examinerait avec "le plus grand soin" tout nouvelle offre sur Aer Lingus, l'ex-pavillon national fondé il y a 79 ans.

À la Bourse de Dublin, l'action d'Aer Lingus a pris 1,55%, à 2,392 euros vers 11h15 (heure de Paris) et s'affichait à 2,35 euros lors de la clôture vendredi 23 janvier.

Trois essais manqués pour Ryanair

La compagnie irlandaise à bas coûts Ryanair a essayé trois fois en vain, depuis 2007, d'acquérir Aer Lingus, dont elle est la première actionnaire. Sa dernière tentative, en 2013, s'était heurtée à un veto de la Commission européenne.

IAG a déjà réalisé plusieurs acquisitions ces dernières années, avec la compagnie espagnole à bas coûts Vueling et la britannique Bmi. Après la restructuration d'Iberia, le groupe aérien n'avait pas fait mystère de son intention de continuer à jouer un rôle dans la consolidation du secteur.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 26/01/2015 à 12:32 :
Pour un petit milliard de plus, ils s'achètent 100% du groupe Air France-Klm-Hop-Transavia et ses diverses participations.... en plus Transavia Europe existera déjà : on l'appelera Vueling !!!
a écrit le 26/01/2015 à 12:28 :
Et pendant ce temps, Air France se recapitalise pour financer... les grèves des pilotes du SNPL !!

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :