SNCF : Alstom livrera le remplaçant du Corail avec un an de retard

 |   |  638  mots
(Crédits : Reuters)
Appelés à remplacer une partie des vieux Corail, les premiers des 34 Coradia Liner commandés en 2013, entreront dans le parc de la SNCF fin 2016 avec un an de retard en raison des difficultés rencontrées l'an dernier par un équipementier. Des discussions sur des pénalités sont en cours. Pour l'appel d'offres d'une deuxième tranche de commande, prévue en 2015, la SNCF souhaite un train "facilement mobilisable".

Départ à la retraite retardé pour les vieux Corail de la SNCF utilisés sur le réseau Intercités. La livraison des premiers Coradia Liner d'Alstom commandés en 2013 est retardée d'un an. Ils entreront dans le parc de la SNCF non pas fin 2015 comme préfu mais un an plus tard.

«Il y a eu un peu de retard du côté d'Alstom et les premières rames vont arriver fin 2016 au rythme de deux à trois rames par mois», a indiqué ce mardi Jean Ghedira, le directeur d'Intercités lors de la présentation d'une nouvelle offre tarifaire.

Soit un retard d'un an par rapport au calendrier annoncé en décembre 2013 lors de la signature de la convention du financement du renouvellement des trains d'équilibre du territoire (TET) entre le ministère des transports, la SNCF et l'agence de financement des infrastructures de transports (Afit), laquelle apporte un chèque de 510 millions (+100 millions en option) pour l'achat de ces 34 rames, mais aussi pour construire et adapter des centres de maintenance. Les premières livraisons étaient prévues au dernier trimestre 2015.

Pénalités

Interrogé ni la SNCF, ni Alstom n'ont souhaité expliquer les causes de ce retard.

"Nous sommes en discussion pour ajuster le nouveau calendrier de livraison", indique-t-on chez Alstom. Dans les discussions, figurent bien entendu les questions de pénalités à verser à la SNCF, précise-t-on à la SNCF.

Selon des sources industrielles, ce retard serait la conséquence des difficultés financières rencontrées l'an dernier par CEIT l'équipementier en charge de l'aménagement intérieur des trains, repris en septembre par Barat.

"Ils sont aujourd'hui en train d'absorber le retard", explique une source chez Alstom.

C'est donc le même problème que celui qui était intervenu sur les Regiolis (TER). Le Coradia Liner est d'ailleurs un train Regiolis adapté à des distances plus longues avec un confort amélioré.

Ils doivent être positionnés sur des lignes thermiques de «moyenne longue distance», comme Paris-Amiens-Boulogne, Paris-Troyes-Belfort, Bordeaux-Nantes, Nantes-Lyon, ou Bourges-Montluçon.

Deuxième commande en 2015

Cette première commande faisait partie des avancées de la convention actuelle signée entre l'Etat et la SNCF.

Reste la deuxième tranche pour renouveler d'ici à 2025 l'ensemble du parc Corail de la SNCF, annoncée par l'ancien premier ministre, Jean-Marc Ayrault, en juillet 2013. Un an plus tard, en juillet 2014, la SNCF a remis un rapport à la DGITM (direction générale des infrastructures, des transports et de la mer), qui fait office de cahiers des charges pour le futur appel d'offres concernant les trains des grosses lignes Intercités de la SNCF : Bordeaux-Marseille, Paris-Clermont-Derrand, Paris-Limoges, Paris-Caen-Cherbourg.  "On parle d'une commande à hauteur de 1,5-2 milliard d'euros" rappelle Jean Ghedira, précisant que la "SNCF a donné des idées précises sur le confort car, et c'est paradoxal, nos trains sont vieux, mais nos clients plébiscitent le confort". Et d'ajouter :

"L'idée de la SNCF est d'avoir du matériel assez rapidement mobilisable et donc de ne pas créer un train ex-nihilo"

"Cela peut donc être soit du matériel sur étagère qui existe déjà et qui circule ailleurs à l'étranger, soit dans le cadre de Regiolis, d'une adaptation de la plateforme actuelle", explique un expert.

L'industrie ferroviaire pousse pour le Regiolis d'Alstom ou le Regio 2N de Bombardier.

"Cette commande permettra d'éviter une catastrophe pour la filière ferroviaire", explique un observateur, "au moment où les commandes TER sont en panne et celles de TGV incertaines".

 Examiné il y a un an et demi pour la ligne Paris-Clermont le projet d'utiliser de vieux TGV a été abandonné.

 Cet appel d'offres devrait être lancé en 2015, mais précise un industriel, «le volume de rames n'a pas encore été indiqué». Il dépendra de la nouvelle carte des dessertes TET.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 14/02/2015 à 13:15 :
J'ai une très grande expérience de ce milieu industriel. Dans cette histoire on retrouve le résultat de la délirante gestion imposé par le mode de gestion à la française actuel, schéma de gestion assez constant : OUI..MAIS....Le "oui" au moment de la signature, oui tout ira bien ne vous inquiétez pas, on maitrise, nous sommes les meilleurs une grande entreprise (ouais enfin c'est hyper lourd les grandes structures )etc...Et arrive le "mais", et la commence la machine à "excuses" et les expressions qui vont avec, morceaux choisis : "normalement" on aurait du, "en théorie" y avait qu'a, et puis vous avez la tribu des "pas nous, pas nous" , c'est pas moi mais l'autre : le fournisseur (voir ci dessous, les services achats sont souvent absent la pour donner la moindre explications !!!), le client (l'histoire des quais de gare trop large), les spécifications ou réglements (pourtant il fallait les lires !!) . Bref ne cherchez pas pourquoi et comment cela n'existe pas dégagé !!!
Moi qui suis à l'export je le prend de plein fouet, les francais ah oui : les rois du "delivery and f..... " et du "yes ..but"... Cette génération de gestionnaire ne recherchent qu'une position sociale avec gros salaire et le toutim qui va avec, ce ne sont plus des entrepreneurs DU TOUT, juste des rentiers. Qui a mentionné que notre TGV à commencé a être étudié en 1966 il y 49 ans, et l'on présente aujourd'hui cela comme le futur y compris à l'assemblé nationale!!! Est ce quand 1966 on aurait eu l'idée de proposé des locos modèle 19717 !!! C'est gens déraille et ne sont pas comme les trains il continue d'avancé dans leur pitoyable bétise.
a écrit le 08/02/2015 à 11:02 :
ne donnez pas d'avis tranché si vous ne connaissez pas svp...
sur l'aménagement intérieur, les fns chinois tel que KTK Victall sont les plus ponctuels en terme de livraison. Tandis que CEIT, Barat, ....
a écrit le 08/02/2015 à 7:18 :
BT et Alstom assemblent leurs voitures a partir de pieces importees. tous les interieurs sont fabriques par KTK a changzhou en chine
a écrit le 07/02/2015 à 10:33 :
Les retards à livraison de matériels ferroviaires sont devenus une constante. Ils touchent quasiment tous les constructeurs, et l'année de retard des rames Alstom n'est rien à côté des quatre ans d'un Siemens - sans doute atteints voire dépassés pour les ICE3 version internationale, dont on espérait à l'origine qu'ils pourraient desservir Londres pour les JO! - le record étant toutefois détenu et de loin par les Italiens d'Ansaldo, fournisseurs très attardés du Danemark.
Ces retards tiennent lsouvent à des spécifications de détail du donneur d'ordre, prétendument imposées par exemple pour faciliter l'accès aux handicapés ou l'information des voyageurs, mais qui peuvent entrainer des mises au point laborieuses sur des dispositifs compliqués, comme les mécanismes de fermeture des portes ou d'escamotage des emmarchements.. Spécifications souvent modifiées à la dernière minute!
Sinon la base des"Coradia" est saine, en témoigne la rallonge de quelques douzaines de rames Alstom Coradia Nordic commandée ces jours-ci par un opérateur ferroviaire suédois de grande banlieue, manifestement satisfait.
a écrit le 06/02/2015 à 21:55 :
Ah les marchés publics, il n'y a pas à dire, c'est performant !
a écrit le 06/02/2015 à 17:21 :
Le problème c'est que les groupes du genre Alstom/Areva/Dassault ont pris de mauvaises habitudes en vivant douillettement a l'abri de la commande publique Francaise. Les produits sont conçus au départ pour satisfaire EDF, SNCF (ex: TGV ou Rafale) mais , parce que trop compliques, ne sont pas adaptes aux exigences des marches export. Resultat: 2 TGV vendus a l'international en 40 ans. (Coree du Sud, Italie,) et Fiasco d'Areva a Abuh Dhabi
a écrit le 06/02/2015 à 15:57 :
Toujours l'amateurisme français ! Vous imaginez ce que ça peut donner à l'export ?...
a écrit le 06/02/2015 à 14:39 :
Le TGV fut un délire de fonctionnaires. Un gouffre, un désastre. Pas confortable, cher, en retard, invendable, un bon produit SNCF entreprise publique qui exploite le peuple et le gruge. Retour aux vieux trains.... Je
a écrit le 06/02/2015 à 13:58 :
Faisons attention aux mots : vieux corail. Cela reste des voitures confortables (aptes à 200 km/h) même si souvent elles sont mal entretenues par la SNCF. Pas sûr que les nouveaux trains soient plus confortables.
Seconde remarque, il faut arrêter d'utiliser les transports publics pour soutenir artificiellement les industriels. La SNCF a des dizaines de rames TGV en trop, ce qui coûte très cher et renchérit le train.
Faut-il du nouveau matériel ou rénover les voitures corail pour les faire durer une quinzaine d'années en plus ? le choix économique, c'est la rénovation des Corails. C'est le choix des chemins de fer Suisses pour un matériel comparable. Le train doit baiserr ses coûts, c'est urgent.
Réponse de le 07/02/2015 à 21:47 :
Ce que vous dites est faux, les CFF (comme les autres compagnies ferroviaires européennes) commandent du nouveau matériel, dont la livraison est d'ailleurs très en retard (deux ans environ).
a écrit le 06/02/2015 à 11:26 :
Le tgv est en train de pericliter, c est trop cher de toute facon
Réponse de le 19/02/2015 à 9:48 :
Trop cher? Par rapport à quel autre moyen de transport?
Le train est le seul moyen de transport qui paye l'ensemble des ces structures.
Incorporons le coût des infrastructures routières et autoroutières dans le transport routier, la comparaison avec le ferroviaire changera.
Le seul moyen gratuit et écologique pour se déplacer reste la marche à pieds, bon courage.........
Réponse de le 08/05/2015 à 17:48 :
Le train est beaucoup trop cher par rapport à la voiture pour les particuliers à petit budget.
a écrit le 06/02/2015 à 10:51 :
C'est la suite d'une stratégie visant à faire disparaitre les trains de nuit pour ne pas faire d'ombre aux TGV. En effet les trains Corail disposaient de wagons à compartiments transformables en compartiments couchettes et je suppose que ce n'est plus possible pour ces nouvelles rames. C'est vraiment triste :-(
Réponse de le 07/02/2015 à 21:48 :
Les Corail pour les trains de nuit et celles de jour ne sont pas les mêmes. Les compartiments convertibles, ça n'existe plus en France depuis bien longtemps.

Et il y a bien un projet concernant les intercités de nuit, avec du matériel... russe.
a écrit le 06/02/2015 à 8:23 :
Pas un mot sur le renouvellement du matériel de nuit...
Une bien belle façon de les enterrer !
Réponse de le 06/02/2015 à 12:35 :
Mais si, c'est la compagnie ferroviaire de Russie qui va s'en charger.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :