A quoi ressemble le futur TGV Paris-Bordeaux ?

La SNCF a levé le voile, ce mercredi, sur les nouveaux aménagements intérieurs des TGV Euroduplex Océane qui relieront à partir de juillet 2017 Bordeaux et Paris en 2h05. Visite guidée.
Mounia Van de Casteele

7 mn

On est sur de la très grande vitesse à 320 km/h (entre Tours et Bordeaux), de la haute fréquence et un super confort, selon Guillaume Pépy, le patron de la SNCF, qui ne tarit pas d'éloges, évoquant le meilleur du TGV.
"On est sur de la très grande vitesse à 320 km/h (entre Tours et Bordeaux), de la haute fréquence et un super confort", selon Guillaume Pépy, le patron de la SNCF, qui ne tarit pas d'éloges, évoquant "le meilleur du TGV". (Crédits : SNCF)

Embarquement imminent ! Des sièges entièrement repensés, plus "zen" en seconde classe et plus "cocoon" en 1ère, un espace bar plus aéré et davantage de places pour les personnes à mobilité réduite... :  Guillaume Pepy, le président du directoire SNCF a dévoilé à la presse ce mercredi, en gare de Paris-Montparnasse, les nouveaux aménagements intérieurs des TGV Océane en présence de Florence Parly, directrice générale SNCF Voyageurs et de Rachel Picard, directrice générale de Voyages SNCF:

"C'est un moment assez symbolique, la dernière ligne droite nous séparant de deux lignes nouvelles Sud Ouest Atlantique, qui s'appellera désormais L'Océane. C'est une très grande fierté, car ce nouveau TGV marque un saut qualitatif assez évident et important. La semaine passée, nous étions en train de parler de la cinquième génération de TGV (qui sera un nouveau progrès en 2022).
Nous sommes très fiers et très contents. Je remercie vivement toutes les équipes qui ont travaillé sur ce projet depuis cinq ans. Cela a été le plus gros chantier d'Europe pendant trois ans. Pour un résultat spectaculaire : Bordeaux-Paris en 2h05, soit un tiers de temps de trajet en moins. Tout le sud-ouest est concerné : les gains de temps vont jusqu'à 1h10 en longue distance, ce qui ne s'est jamais vu depuis le Paris-Lyon".

Paris-Bordeaux en 2h05 dès le 2 juillet 2017

Concrètement, le premier TGV circulera en direction de Bordeaux et Toulouse dès le 11 décembre. Les quatre premières rames seront déployées d'ici la fin de l'année. Mais ce n'est que le 2 juillet 2017, que le TGV pourra emprunter les nouvelles voies du tronçon Tours-Bordeaux permettant de relier la capitale aquitaine à Paris en 2h05. A cette date, 17 rames seront mises en service, puis le restant de la commande, progressivement jusqu'en en 2019.

Ce projet titanesque a un coût : 1,3 milliard d'euros investis par la SNCF pour ces 40 rames commandées à Alstom en 2013, et dont la production s'étalera jusqu'à fin 2019. Guillaume Pepy rappelle qu'une rame de TGV coûte environ une trentaine de millions d'euros, et qu'après quatre ou cinq mois de longues négociations, la SNCF a obtenu le prix qu'elle souhaitait.

Les nouveautés sont nombreuses dans ces nouvelles rames. Visite guidée.

Un espace bar plus accueillant, plus aéré

Pour commencer, l'espace bar a été entièrement revisité. "C'était l'un des emplacements les plus critiqués", note Guillaume Pepy. Plus aéré, le bar disposera de banquettes pouvant accueillir quatre personnes. Avec des sièges recouverts de cuir clair et sur les tablettes - en matériau Corian s'il vous plaît - des lampes design rouges.

 Un emplacement pour les vélos

Autre nouveauté : un espace a été spécialement conçu pour entreposer des vélos. Quant à l'espace nursery, il devient indépendant des WC.

Des sièges plus ergonomiques

Concernant les sièges, en première, ils seront plus hauts (et permettront de glisser un bagage cabine), plus larges et plus confortables avec un renfort lombaire ajusté en fonction de l'inclinaison du siège, dans le sens de la marche pour neuf voyageurs sur dix. Les sièges seront en effet modulables.

En outre, la tablette s'apparente à un bureau personnel pour que le temps soit utile, conformément aux attentes des voyageurs.

"Les attributs de la première classe deviennent ceux de toutes les classes", précise Guillaume Pépy. Désormais, chaque siège de seconde classe sera ainsi équipé d'un port USB et il y aura une prise 220 V à partager avec son voisin.

Un accès à Internet

Par ailleurs, la SNCF promet des rames connectées (90% des voyages le seront, précise Guillaume Pepy). Elles seront ainsi équipées de Wifi aussi bien en première qu'en seconde classe dès juillet 2017.

En outre, ce TGV offrira plus d'accessibilité aux voyageurs à mobilité réduite : avec quatre places spécifiques dont deux transférables. Et des boutons permettant d'appeler le contrôleur si besoin.

Concernant le contrôleur, justement, il sera désormais dans un espace "information voyageurs" revisité.

Plus de confort pour plus de voyageurs

Notons enfin que la capacité d'une rame augmente, passant à 556 places assises, soit 20% de plus que le TGV Atlantique aujourd'hui et 10% de plus que les dernières nées des rames à étages.

"Cela correspond à une capacité de 1.112 places pour deux rames, soit l'équivalent de cinq avions Airbus A320 qui rouleront toutes les demi-heures en période de pointe", lance Guillaume Pepy. Le patron de la SNCF précise:

"Chaque jour nous offrons 35.000 places, ce qui représente cinq fois plus que l'ensemble des liaisons aériennes. Entre Paris et Bordeaux il y a 33,5 trains (car il y en a un en plus dans un sens) quotidiens et 18,5 trains directs".

Grâce à cette desserte révolutionnaire, 2,3 millions de voyageurs supplémentaires sont attendus. Avec l'objectif, à l'horizon 2020 de compter quelque 19 millions de voyageurs sur la ligne Océane.

"On est sur de la très grande vitesse à 320 km/h (entre Tours et Bordeaux), de la haute fréquence et un super confort", se réjouit Guillaume Pepy, qui ne tarit pas d'éloges, évoquant "le meilleur du TGV". Et d'insister:

"C'est une révolution que de pouvoir faire l'aller retour entre Paris et Bordeaux sur un large après-midi. Cela va considérablement rapprocher la métropole bordelaise de la capitale".

Guillaume Pepy prévient toutefois :

"Pour ce qui est des tarifs, on en parlera début 2017!"

Mounia Van de Casteele

7 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 9
à écrit le 20/11/2021 à 17:25
Signaler
A quoi servent les 55mn gagnées sur le temps de trajet//au coup de l’investissement ???

à écrit le 20/11/2021 à 17:25
Signaler
A quoi servent les 55mn gagnées sur le temps de trajet//au coup de l’investissement ???

à écrit le 22/06/2017 à 19:08
Signaler
Je suis passionné de train et je voyage beaucoup pour mon travail, je décolle et j atterris environ 4 à 6 fois par mois de Paris à NY Los Angeles Hong Kong etc... et je prend le train pas assez souvent à mon grand désespoir, mais depuis que je suis t...

à écrit le 15/09/2016 à 11:53
Signaler
tout le monde est content, comme d'hab ah!... si seulement l'argent avait été investi autrement... non, je plaisante, les commentaires auraient été du même tonneau: critiques, négatifs, etc réjouissons-nous que la France se modernise d'une façon...

à écrit le 15/09/2016 à 8:06
Signaler
Un super projet, mais malheureusement déficitaire dès le premier jour..ne boudons pas notre plaisir, qu'importe que la dette de la SNCF soit de 50 milliards.. la nécessaire connection avec NDDL en remettra une petite louche, qui espérons-le sera fina...

à écrit le 15/09/2016 à 3:05
Signaler
Aucun intéret : tarifs bien supérieurs à l'avion. Il faut payer la C.G.T et .S.U.D

à écrit le 14/09/2016 à 20:21
Signaler
J'ai surtout hâte que la SNCF dévoile les nouvelles rames du RER D...

le 14/09/2016 à 23:50
Signaler
+100

à écrit le 14/09/2016 à 18:58
Signaler
bien ...super pour les bordelais....mais le président de la SNCF oublie simplement de dire que ces nombreuses liaisons avec bordeaux se font au détriment de la ligne de la rochelle ....là , il n'y a plus de train !!!

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.