Air France, le PDG gagne la bataille du "tee-shirt" face aux syndicalistes PNC

 |   |  265  mots
(Crédits : © Jacky Naegelen / Reuters)
Vendredi 1er juillet, lors d'une réunion de négociation avec le Pdg de la compagnie, Frédéric Gagey, les leaders des syndicats d'hôtesses et stewards SNPNC et UNSA étaient vêtus d'un tee-shirt sur lequel était inscrit "PNC en grève". Ils les ont retirés à la demande du Pdg qui voyait dans cette tenue une démarche contraire au dialogue.

Drôle d'ambiance vendredi 1er juillet à Air France lors d'une réunion de négociation entre la direction et les trois syndicats représentatifs des personnels navigants commerciaux (PNC) sur les conditions du prochain accord collectif des hôtesses et steward qui remplacera l'accord en cours, lequel s'achève fin octobre.

"PNC en grève"

Les représentants de deux des trois organisations syndicales (SNPNC et UNSA) sont arrivés vêtus d'un tee-shirt sur lequel était inscrit "PNC en grève", alors qu'un préavis a été déposé début juin par tous les syndicats du 27 juillet au 2 août.

Le Pdg d'Air France, Frédéric Gagey, a peu apprécié. Considérant cette attitude incompatible avec une démarche de dialogue, il s'est dit "choqué" et a demandé aux syndicalistes de retirer leur tee-shirt. Ce que les syndicalistes, apparemment mal à l'aise, ont fait sans rechigner avant que ne commence la réunion de négociation au cours de laquelle la direction leur a transmis une proposition d'accord soumise à signature jusqu'au 13 juillet.

Réunions jeudi avec le nouveau Pdg

Ce texte reconduit quasiment à l'identique l'accord actuel jusqu'à mars 2018 et ne génère aucun gain de compétitivité pour l'entreprise. Depuis, le SNPNC et l'UNSA ont déclaré qu'ils refusaient ce texte et ont maintenu leur préavis de grève. Des réunions sont prévues ce jeudi entre les syndicats et le nouveau PDG d'Air France-KLM, Jean-Marc Janaillac. Pour certains observateurs, elles s'annoncent décisives pour l'issue du conflit. Reste à savoir si les syndicalistes viendront à nouveau avec les fameux tee-shirts.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 08/07/2016 à 8:44 :
Depuis 1986 j'ai fait environ 60 voyages longues distances.Un Seul m'avait suffi ,personnel désagréable , grêves ,chers.Je voyage à mes frais . Dailleurs beaucoup de Français sans privilège ont un slogan.JAMAIS AirFrance !,,
a écrit le 07/07/2016 à 6:18 :
Compagnie laissée à l'abandon par le gouvernement qui ne la considère que comme une vache à lait, taxes pour la DGAC, taxes pour ADP, taxe Chirac, postes pour les copains des nos dirigeants politiques (LE PAPE, GATEAU....).
Et quand ça va mal, on dit aux salariés que c'est de leur faute. Un peu facile. Les PNC on déjà accepté 20% de productivité, on leur redemande 20% en plus malgré les accords dont l'encre est à peine sèche..Y a t'il une limite ???
a écrit le 06/07/2016 à 19:10 :
La direction et les hommes changent mais l'objectif reste le mêle : baisser les coûts pour survivre dans un univers très concurrentiel. Et des cadavres, il y en a eu et en aura encore beaucoup !!
a écrit le 06/07/2016 à 19:00 :
Attitude irresponsable de la part de ces représentants syndicaux et de ce fait peu crédible face au nouveau PDG qui va devoir s'adapter pour dialoguer avec ces syndicalistes démunis de classe et dire que on retrouve ces PNC lors de nos voyages.
Heureusement ce n'est pas la majorité de ce personnel.
a écrit le 06/07/2016 à 19:00 :
Attitude irresponsable de la part de ces représentants syndicaux et de ce fait peu crédible face au nouveau PDG qui va devoir s'adapter pour dialoguer avec ces syndicalistes démunis de classe et dire que on retrouve ces PNC lors de nos voyages.
Heureusement ce n'est pas la majorité de ce personnel.
a écrit le 06/07/2016 à 18:58 :
Donc si on résume bien, aucune mesure de compétitivité mise en place, un préavis de grève maintenu mais, grande victoire, les délégués syndicaux ont enlevé leur tee-shirt...

Ben moi je dis qu'à force de baisser sa culotte quand c'est pas se faire arracher la chemise, c'est la Direction d'AF et avec elle toute la compagnie qui va finir en lambeaux.

Car pendant ces gamineries, même LH trouve un accord avec ses PNC... D'ici qu'avec le Brexit, on fasse croire aux Français que Ryannair et Easyjet vont déménager leur siège en France....

Bonne nuit les petits...
Réponse de le 07/07/2016 à 6:23 :
Oui mais le Allemagne, ou ailleurs, ils n'ont pas les 35 h. Tous les français sont bien aux 35 h ???? Donc pourquoi voudriez vous que les salariés d'AF travaillent plus que les autres ? Vous voulez augmenter la productivité des PNC d'AF, faites sauter les 35 h, mais c'est bête, vous aurez moins de vacances pour prendre l'avion, dommage...
Réponse de le 07/07/2016 à 8:27 :
@Oli
"Lufthansa a trouvé un accord avec ses PNC."
Pas de problème, je crois que les syndicats français seraient prêts à signer le même ! Prime de 300€, augmentation du salaire de 5,5% !
Mais il est vrai qu'ils n'ont pas affaire à la même direction !

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :