Air France : les hôtesses pourront refuser d'être affectées sur Paris-Téhéran

La direction a présenté aux syndicats un dispositif d'exception qui permettra aux hôtesses affectées sur le vol Paris-Téhéran, et qui refuseraient de porter le foulard à la sortie de l'avion, d'être affectées sur un autre vol.
(Crédits : © Jacky Naegelen / Reuters)

Si la polémique sur le type d'avion à positionner sur la ligne Paris-Téhéran, qu'Air France rouvrira le 17 avril, avait provoqué beaucoup de tensions au sein de la direction d'Air France (le choix de l'A320 du Pdg d'Air France, Frédéric Gagey, désavoué par Air France-KLM, favorable à un A330) mais s'était peu répandue, celle de l'obligation pour les hôtesses affectée sur cette ligne de porter un voile à la descente de l'avion fait grand bruit.

En interne, une polémique est apparue après l'envoi d'un mémo de la direction "où on nous demande de mettre un pantalon, une veste longue et surtout d'utiliser le foulard de notre uniforme en le portant en voile à l'arrivée à Téhéran", a expliqué à l'AFP Caroline Rolland, déléguée CGT (non représentatif chez les navigants).

Rencontre avec les syndicats

La direction d'Air France a rencontré  les syndicats ce lundi après-midi pour "leur présenter le dispositif d'exception que nous allons mettre en place, qui permettra que toute femme qui serait affectée sur le vol Paris-Téhéran et qui, pour des raisons de choix personnel, refuserait de porter le foulard à la sortie de l'avion, serait réaffectée sur un autre vol, sur une autre destination, donc ne serait pas dans l'obligation de faire ce vol sur Téhéran", a déclaré le DRH d'Air France, Gilles Gateau sur Europe1, avant la réunion.

"Ce n'est pas Air France qui décide en cette matière", a-t-il indiqué, rappelant que les "équipages sont évidemment tenus de respecter la loi du pays dans lequel ils se trouvent".
"Le principe, à Air France comme sur toutes les compagnies, c'est que les personnels navigants ne choisissent pas leur destination. Ceci dit, là, on voit bien qu'il y a un problème particulier, une sensibilité particulière", a-t-il reconnu, ajoutant avoir "été à l'écoute de ces femmes et de cette sensibilité".

Volontariat


"La direction a accepté nos demandes", s'est réjouie Flore Arrighi, la présidente de l'Union des navigants de l'aviation civile (Unac) d'Air France, à l'issue de la réunion.

Le syndicat a obtenu que les hôtesses puissent refuser cette mission sans conséquence sur leur planning, leur rémunération ou dans leurs dossiers professionnels", a-t-elle expliqué.

D'après l'Unac, c'est "une procédure que l'entreprise connaît bien" pour l'avoir mise en place à Conakry à l'époque du risque Ebola, ou à Tokyo après l'accident nucléaire de Fukushima.

En revanche, pour les autres destinations desservies par Air France, "ça ne peut pas reposer dans tous les cas sur des volontariats", y compris vers l'Arabie Saoudite où "il n'y a jamais eu une difficulté de (ce) type", a souligné Gilles Gateau.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 9
à écrit le 05/04/2016 à 10:31
Signaler
ancienne navigante je trouve que c'est un faux procès en ARABIE SEHOUDITE nous avions l'obligation de porter l'ABAYA ou de rester confiné à l'hôtel on fait à Rome ce que les romains font basta de plus l'Iran EST un pays touristique de gran...

à écrit le 05/04/2016 à 8:42
Signaler
Franchement , elles font polémique pour rien . Elles ont un contrat de travail , point barre . Personne ne les force ... Elles le font déjà quand elles vont en Arabie saoudite !

à écrit le 05/04/2016 à 7:53
Signaler
Et un foulard où il serait imprimé en persan : "je suis contrainte de porter ce chiffon pour faire mon métier par la dictature théocratique sectaire et moyenâgeuse de l'Iran mais je n'en pense pas moins", ça passerait ?

à écrit le 04/04/2016 à 20:24
Signaler
Si le SNPL continue à bloquer toute évolution chez AirFrance, il va falloir que les hôtesses préparent au port du voile (en prévision du rachat de la compagnie par Etihad !!!)

à écrit le 04/04/2016 à 20:21
Signaler
Il me semble tout à fait logique que le personnel AF ait l'obligation vestimentaire correspondante aux exigences locales. (A Rome, agit comme un romain!)... Et la réciproque doit être appliquée : en France, habille toi comme un Français ! On est da...

à écrit le 04/04/2016 à 17:20
Signaler
Et les hôtesses qui accepteront le diktat de l'Iran , elles vont y aller ? c'est scandaleux qu'Air France accepte cette affaire. Si les iraniens ne sont pas contents, qu'ils prennent une autre compagnie. Avant l'argent, il y a nos principes républ...

à écrit le 04/04/2016 à 16:52
Signaler
et les stewards : il les faut barbus ?

à écrit le 04/04/2016 à 16:52
Signaler
Je soutiens les femmes pilotes et les Hotesses de bord qui refusent de porter le voile dans certains pays puisque nos dirigeants sont dans l'incapacité de faire appliquer nos lois dans notre pays

à écrit le 04/04/2016 à 16:14
Signaler
cela me semble une bonne decision, "fair enough"

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.