Bientôt New York-Washington en 29 minutes de train ?

En attendant une hypothétique liaison San Francisco-Los Angeles par Hyperloop, le milliardaire Elon Musk affirme avoir obtenu l'accord "verbal" du gouvernement américain pour construire un train à grande vitesse en construisant un tunnel reliant New York Philadephie Baltimore et Washington en moins de 30 minutes.

2 mn

(Crédits : Reuters/Patrick Fallon)

L'entrepreneur Elon Musk a annoncé jeudi que le projet de train à très grande vitesse qui relierait New York à Washington en 29 minutes seulement a reçu l'accord verbal du gouvernement, se disant "optimiste" quant à un accord formel qui pourrait intervenir "rapidement".

L'homme d'affaires, fondateur du groupe automobile Tesla et de la société aéronautique SpaceX, a indiqué, dans un tweet, que l'accord avait été donné à la Boring Company, entreprise spécialisée dans le creusement de tunnel, qu'il a également créée.

"Viens de recevoir l'assentiment verbal du gouvernement pour la Boring Company afin de construire un Hyperloop souterrain NY-Phil-Balt-DC. NY-DC en 29 minutes", a tweeté le milliardaire sur son compte Twitter, utilisant les abréviations pour New York, Philadelphie, Baltimore et Washington, la capitale fédérale. Environ 330 kilomètres séparent New York de Washington.

Sollicité, le ministère américain des Transports a renvoyé vers un porte-parole de la Maison-Blanche, qui n'a pas confirmé cet accord.

"Nous avons eu des discussions prometteuses jusqu'ici", a indiqué le porte-parole, "et sommes résolus à mener des projets d'infrastructures transformants et nous croyons que les meilleures solutions sont souvent venues de l'ingéniosité et de l'énergie du secteur privé."

Contactée par l'AFP, la société The Boring Company n'a pas immédiatement donné suite. Elon Musk n'est directement impliqué que dans la réalisation des tunnels, par le biais de sa société The Boring Company. Les trains, eux, sont développés par d'autres sociétés, sans lien capitalistique avec lui.

Dans ses tweets, jeudi, Elon Musk n'a pas expliqué quel était le partenaire du projet de train entre New York et Washington.

 Plusieurs sociétés se sont positionnées sur ce marché. En avril, The Northeast Maglev, une société américaine, a présenté un projet similaire à celui évoqué jeudi par Elon Musk. Elle collabore avec la compagnie ferroviaire japonaise JR Central, qui a développé la technologie dite "Scmaglev", pour Superconducting Magnetic Levitation, et teste actuellement un nouveau train à sustentation électromagnétique devant relier Tokyo à Osaka à une vitesse de 500 km/heure.

Contacté par l'AFP, The Northeast Maglev n'a pas immédiatement donné suite.

Cette société n'utilise pas le nom d'Hyperloop, à la différence d'Hyperloop One et Hyperloop Transportation Technologies (HTT), qui développent également leurs propres projets de train à sustentation magnétique.

Dans d'autres tweets postés jeudi, Elon Musk évoque la création d'une liaison à très grande vitesse entre Los Angeles et San Francisco ainsi que d'une ligne reliant plusieurs villes du Texas. Il cite aussi le tunnel actuellement en construction pour désengorger Los Angeles.

(avec l'AFP)

2 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 10
à écrit le 23/07/2017 à 13:05
Signaler
Braves cochons de payants, faites pression sur vos politiciens pour qu'ils augmentent vos impôts à mon profit. Au nom de la libre entreprise, bien entendu.

à écrit le 22/07/2017 à 22:35
Signaler
La vitesse n'est pas un problème, ce sont juste les phases d'accélération que l'on peut adapter. Hyper Chariot est encore moins coûteux et plus rapide. Transit X est une excellente solution en urbain et péri urbain avec de plus fortes capacités que l...

à écrit le 22/07/2017 à 13:53
Signaler
Réponse à matin calme et velkavatar: Oui c'est un record de monde sur la vitesse, et pour les expériences au cosmos il y a des impacts sur les cosmonautes (neurogiques et vue et des modifications au niveau de la conscience) lire les témoignages et ...

à écrit le 22/07/2017 à 9:00
Signaler
Il y a 35 ans, l'Allemagne présentait un "magnétoglisseur", baptisé Transrapid, transportant 200 personnes à 400 km/h. Ça marchait, mais finalement, hors une ligne de 30 km dont on fit plus ou moins cadeau aux Chinois, personne n'en a voulu. Le hype...

le 23/07/2017 à 6:22
Signaler
Ce projet peut être réalisable ... Mais entre le coût du kilomètre de TGV et celui de cette technologie on est entré le prix d'un vélo et d'une voiture haut de gamme . Techniquement c'est possible mais la France n'en aura pas les moyens. On nous ve...

à écrit le 21/07/2017 à 23:14
Signaler
L’aérotrain Français était le précurseur, expérimenté sur un tronçon de mono-voie à côté d’Orléans. Vitesse atteinte : 420 Kmh ... en 1974 !

à écrit le 21/07/2017 à 23:10
Signaler
Est ce qu'il y a eu des tests de hyperloop sur la biologie humaines, 330km en 29 minutes et en électromagnétiques, quel sera l'impact pour l'homme et l'environnement ?

le 22/07/2017 à 13:33
Signaler
Une fusee file dans l'espace a la V de 23000 km/h. Sans degats sur les equipages. Toutes les missions ont vu leurs executants revenir en etat normal depuis Aldreen a nos jours avec la station orbitale. Dans le cas qui nous preoccupe, on reste sur l...

le 22/07/2017 à 15:34
Signaler
Il faut regarder ce que ça donne dans le TGV quand il roule à 330km/h, le temps d'accélération, décélération aussi pour ne pas perturber les passagers pas tous cosmonautes entrainés dans une centrifugeuse (ne pas encaisser trop de 'g'). En régime per...

à écrit le 21/07/2017 à 20:29
Signaler
Nous on avait TAPIE , les ricains l'ont . Condoléances sincères

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.