Crash A320 : des compagnies obligent "2 navigants dans le cockpit"

Le Canada, Norwegian, Easyjet....ont décidé d'imposer la présence permanente de deux membres de l'équipage dans le cockpit. Quand un pilote quittera le poste de pilotage, il faudra qu'une hôtesse ou un steward s'installe dans le cockpit avec le pilote restant.
(Crédits : Reuters)

Les révélations du procureur de la République française sur les circonstances de la catastrophe aérienne qui a coûté la vie à 150 personnes, ont poussé plusieurs pays et plusieurs compagnies aériennes à imposer la règle de deux personnes présent en permanence dans le cockpit. Le Canada et, pour les transporteurs, Norwegian Air Shuttle, Icelandair, Air Transat et EasyJet ont tiré les premiers. L'Allemagne entend suivre le mouvement.

 "Quand un occupant quittera le cockpit, il faudra désormais que deux personnes s'y trouvent", une hôtesse ou un steward s'installant dans le cockpit avec le pilote restant, a déclaré Thomas Hesthammer, le responsable des opérations de vol de Norwegian, la troisième low cost européenne.

 "On discute de cela depuis longtemps mais cet épisode a accéléré les choses", a-t-il expliqué, en ajoutant s'attendre à une mise en place de la mesure à partir de vendredi, après le feu vert de l'Administration norvégienne de l'aviation civile.

 Icelandair a adopté les mêmes mesures: "C'est dû aux informations que nous avons reçues au sujet de l'accident en France", a indiqué un porte-parole, Gudjon Arngrimsson.

Quant à la low cost britannique EasyJet, elle a indiqué que cette décision serait applicable dès vendredi.

 La règlementation européenne ne l'impose pas

Pour l'heure, "la règlementation de l'Autorité européenne de sécurité aérienne (EASA) n'impose pas que le pilote soit remplacé par un membre d'équipage lorsqu'il quitte le cockpit", selon un porte-parole de l'agence.

 "Elle prévoit que les pilotes sont tenus de demeurer dans le cockpit tout au long du vol sauf en cas de besoin physiologique", a-t-il ajouté, en précisant que cela doit leur permettre d'aller aux toilettes ou de se reposer sur les longs courrier, vols sur lesquels l'équipage est composé de trois pilotes.

 Aux Etats-Unis, le régulateur, la Federal Aviation Authority (FAA) stipule que pilote et copilote doivent demeurer dans le cockpit du décollage à l'atterrissage et durant le vol, sauf si l'un d'eux doit en sortir "pour réaliser des tâches en liaison avec les opérations de l'appareil (ou) pour des besoins physiologiques".

 Dans ce cas, la FAA impose la présence d'un membre de l'équipage dans le cockpit lorsque l'un des pilotes en sort, avec porte verrouillée, jusqu'à son retour.

 Finnair, Ryanair, Iberia...le faisaient déjà

 En Europe, rares étaient les compagnies qui le faisaient jusqu'ici. Parmi elles, la finlandaise Finnair, Ryanair et Iberia,

Pour autant, une telle mesure ne serait pas suffisante pour se prémunir totalement, a estimé Ilja Schulz, le président du syndicat allemand des pilotes Cockpit, à l'agence DPA.

"C'est une idée qui est évoquée par beaucoup. Mais cela ne garantirait pas non plus 100% de sécurité, parce qu'un collègue pourrait alors en terrasser un autre dans le cockpit", a-t-il déclaré.

 Et si de nouvelles procédures devaient être adoptées, il faudrait qu'elle le soient "pas juste par la compagnie (aérienne), mais de manière obligatoire par les autorités" de régulation, a-t-il estimé. En Europe, seule l'EASA est habilitée à rendre cette pratique obligatoire sur le continent.

Interrogée après l'annonce de Norwegian Air Shuttle, un responsable de l'Administration norvégienne de l'aviation civile, Frode Lenning, a estimé que "rien n'empêche une compagnie de mettre en place une procédure propre qui soit plus sévère que le cadre réglementaire", a également fait valoir Frode Lenning.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 16
à écrit le 28/03/2015 à 8:06
Signaler
et ...Air France / KLM ...pense à le faire " dans les meilleurs délais " ( dixit les syndicats ? ) par contre , si Finnair & Iberia le faisait , je crois qu'il est faux d'ajouter Ryanair . mais si ceci est un precaution , il faut aussi un systeme ...

à écrit le 27/03/2015 à 23:50
Signaler
ne pourrait on pas concevoir des toilettes réservées et internes au poste de pilotage ?

à écrit le 27/03/2015 à 20:58
Signaler
"C'est une idée qui est évoquée par beaucoup. Mais cela ne garantirait pas non plus 100% de sécurité, parce qu'un collègue pourrait alors en terrasser un autre dans le cockpit", a déclaré Ilja Schulz président du syndicat allemand des pilotes de lign...

à écrit le 27/03/2015 à 14:56
Signaler
Une belle petite blondinette assise a coté du pilote ... ca peut détourner l attention et conduire a la cata !!!

à écrit le 27/03/2015 à 14:08
Signaler
C'est dans ces moments difficiles qu'on s'aperçoit que les pays qui ont investi dans les trains rapides ont eu raison. La France a fait le bon choix en ne mettant pas tous ces œufs dans le même panier du transport entre grandes villes. Les pays qui n...

le 27/03/2015 à 14:51
Signaler
QuaNT il y aura un TGV qui fera Barcelone- Düsseldorf en 2 heures je serai ravi de l prendre !!

à écrit le 27/03/2015 à 13:41
Signaler
Moi j'ai toujours préféré le Train Grande Vitesse que les épisodes de pressurisation-dépressurisation au décollage et a l'atterrissage surtout quand il s'agit de faire 500 a 1000 km avec un vol extrêmement court. Le problème des vols de moins de 2 he...

à écrit le 27/03/2015 à 13:21
Signaler
Hmmm... Vous pouvez imaginez des pilotes obligés de rester assis, à côté de leur pot, pendant 14 heures ou plus? C'est alors que je craindrais pour ma sécurité.... En fait, il faut quand même se rappeler que les pilotes sont issus d'une sélection sco...

à écrit le 27/03/2015 à 11:35
Signaler
Il me semble que cette mesure augmenterait le risque d'opération "kamikaze". Cela impliquerait que plus de personnes parmi les personnels navigants auraient l'occasion de se retrouver seules avec un pilote enfermé dans le cokpit. Il suffirait que les...

à écrit le 27/03/2015 à 11:17
Signaler
Données transmises par le transpondeur incluant le réglage du pilote automatique, montrent que le pilote automatique a été réglé sur 100 pieds à 09:30, provoquant la descente immédiate de l'avion 5 seconds plus tard à 09:31. Voir les données: http...

à écrit le 27/03/2015 à 10:48
Signaler
Je pensais, naïvement, que le fait d'être systématiquement 2 personnes dans le cockpit était obligatoire pour différentes raisons : malaise, coup de folie, etc. Il est bien évident que la personne "remplaçante" aurait un minimum de connaissances.

à écrit le 27/03/2015 à 10:40
Signaler
Il faut rappeler l'utilité indispensable d'avoir en permanence des équipes mixtes avec des séniores qui ont plusieurs année d'ancienneté, de compétence et de traçabilité. Il est indispensable quand on recrute des juniors de les encadrer pendant au mo...

à écrit le 27/03/2015 à 10:31
Signaler
Il est clair que cela n'empêchera pas une volonté de nuire, surtout avec une frêle hôtesse face à un PNT baraqué ! Néanmoins, ça éviterait au moins le risque de la perte du pilote (ou copilote) resté seul dans le cockpit : malheureusement, il n'exis...

le 27/03/2015 à 11:37
Signaler
Toujours plus de sécurité pour ... D'ailleurs contre de potentiels interventions de terroristes n'y a t il pas une arme dans la cabine de pilotage? Chut le copilote pourrait s'en servir pour tout autre chose. Signalons que maîtriser un fou fait parti...

à écrit le 27/03/2015 à 8:14
Signaler
Il serait également indispensable que les équipes de pilotes-copilotes soient stables dans le temps ce qui pourrait permettre de détecter un comportement en évolution.

à écrit le 27/03/2015 à 8:07
Signaler
J'ai peur que cette nouvelle règle génère de nouveaux risques!!!! à vérifier dans 10 ans

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.