Est-il plus stressant de travailler ou de se rendre à son bureau ?

 |   |  334  mots
Seuls les Parisiens et les Madrilènes évoquent un niveau de stress plus important au travail que lors du trajet domicile-travail.
Seuls les Parisiens et les Madrilènes évoquent un niveau de stress plus important au travail que lors du trajet domicile-travail. (Crédits : © Gonzalo Fuentes / Reuters)
Le temps de trajet entre le domicile et le lieu de travail est parfois si incertain qu'il stresserait plus les salariés européens qu'une visite chez le dentiste ou que le travail en lui-même, indique une enquête d'Opinion Matters. Et le stress est encore plus fort pour ceux qui se déplacent en train ou en bus.

On est souvent plus stressé chez soi qu'au travail. C'est en tout cas ce que révélait la revue américaine Social science & Medecine en juin 2014. Ce jour - chômé - de fête du Travail n'est-il pas l'occasion de vérifier cette assertion ? En attendant, une étude Opinion Matters réalisée pour Ford semble corroborer le fait que ce n'est pas l'action de travailler qui serait le plus stressant, loin s'en faut. Cette enquête démontre en effet que les salariés des grandes métropoles européennes éprouveraient plus de stress en se rendant sur leur lieu de travail que lorsqu'ils travaillent effectivement.

Un trajet domicile-travail plus stressant qu'une visite chez le dentiste

Parmi les salariés interrogés à Londres, Berlin, Barcelone, Rome, Paris et Madrid, seuls les habitants des deux dernières métropoles indiquent un niveau de stress plus élevé au travail. Ailleurs, le trajet domicile-travail est jugé stressant pour plus d'un quart des sondés, quand 23,4% estiment leur travail stressant. Ils évoquent notamment, pour la majorité d'entre eux, la peur d'être en retard et de manquer un rendez-vous.

Surtout, pour les Romains et les Londoniens, le stress pour aller au travail serait tellement fort qu'il excèderait même celui d'une visite chez le dentiste. C'est dire.

Moins stressé à pied ou à vélo qu'en train ou en bus

Cependant, les travailleurs qui se déplacent à pieds ou à vélo seraient moins sensibles au stress de leur trajet, à en croire cette étude. À l'inverse, près de 42% des salariés qui prennent le train se disent stressés. Viennent ensuite les usagers des bus puis les salariés utilisant leur voiture.

Rappelons à ce titre que les européens ne sont pas tous satisfaits de leur système de transport en commun. Pour ce qui est de la ponctualité, la fiabilité, la propreté, la sécurité, le billet intermodal (utilisant plusieurs modes de transports), et les itinéraires, le taux de satisfaction des Européens atteint 61%.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 02/05/2015 à 20:45 :
Moi aussi je connais des gens qui sont enchantés d'être au chômage.
Ils sont pleinement épanouis vous savez.
En vacances toute l'année, ils peuvent voyager lorsqu'ils le désirent.
a écrit le 02/05/2015 à 20:44 :
Vos raisonnement prouvent que le chômage fait des anvieux.
Il ne risque donc pas de baisser un jour en France.
Un certain assistanat participe grandement à ce phénomène.
a écrit le 02/05/2015 à 10:11 :
C'est surtout ... très stressant d'aller au bureau ...lorsque 'on n'a pas de travail...!
a écrit le 02/05/2015 à 8:47 :
cela fait deux ans que je suis au chômage j'arrive à faire des cauchemars. Je me vois aller au boulot et franchement ça ne m'intéresse plus du tout. Je préfère mon petit train train moins d'argent mais je suis heureux et c'est l'essentiel. Moi qui aimait aller au boulot avant d'être licencié comme un mal propre me conduit à admirer ceux qui se lèvent tout les matins pour commencer une galère sans fin pour certains, les plus nombreux, avec des salaires de misère. Je suis incapable d'enrichir les patrons, si par malheur on me trouve du travail je serais le plus grand tire au flan et le champion du vent à l'image de holande et du toréador d'opérette.
Réponse de le 02/05/2015 à 11:13 :
C'est tellement bien dit . Moi je vais en vélo au boulot et pourtant je suis toujours autant stressé . tout ça pour un salaire de misère avec les problèmes avec . Vivement que je sois au chomage
a écrit le 01/05/2015 à 17:01 :
Au vue du manque de fiabilité de certaine ligne de train, ainsi que les problèmes de sécurité je comprend que l'on soit stressé lorsque l'on est obligé de prendre ce moyen de transport pour aller travailler. On remarque d'ailleurs que nos responsable politique se refuse a utiliser de tel moyen de transport. De même l'ancienne directrice de l'Ina a préfère faire payer par les contribuable plus de 47 000 euros de frais des contribuable en plus de son véhicules de fonction avec chauffeur. Plutôt que de s'abaisser a prendre le métro. De même NKM qui ne connaît pas le prix des ticket de métro explique qu'elle passe des moments de grâce dans ce moyen de transport
a écrit le 01/05/2015 à 13:45 :
Bin les deux mon capitaine...
a écrit le 01/05/2015 à 12:59 :
Vu la faune qui peuple la France aujourd'hui, je comprends que les salariés soient stressés de prendre les transports en commun...

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :