Etats-Unis : les chauffeurs d'Uber loin de faire fortune avec leur salaire

 |   |  326  mots
En moyenne, les coûts liés à l'entretien, l'assurance et au carburant représentent environ 25% du salaire brut des chauffeurs Uber, selon Buzzfeed.
En moyenne, les coûts liés à l'entretien, l'assurance et au carburant représentent environ 25% du salaire brut des chauffeurs Uber, selon Buzzfeed. (Crédits : REUTERS/Robert Galbraith)
Une étude statistique menée par le site Buzzfeed US dans trois métropoles américaines estime que les chauffeurs Uber gagnent en moyenne 13.25$ de l'heure, une fois les dépenses d'entretien retirées.

Un salaire horaire de 13,25 dollars (soit 11,7 euros), frais d'entretien déduits. Voilà ce que gagne, en moyenne, un chauffeur Uber qui travaille à Denver, Detroit, ou Houston. C'est la principale conclusion d'une étude menée par le site américain Buzzfeed et publiée ce jeudi.

Pour arriver à ce chiffre, l'étude a compilé près d'un million de trajets effectués par les chauffeurs Uber dans ces trois métropoles. D'après les estimations de Buzzfeed, "fin 2015, le salaire horaire à Denver (et dans le Colorado) était de 13,17 dollars, celui de Houston était de 10,75 dollars et celui de Detroit de 8,77 dollars".

Un salaire proche du minimum légal

Ce travail statistique est intéressant car en général, les salaires publiés par Uber ne tiennent pas compte des coûts liés à l'activité (essence, entretien du véhicule, assurance). En moyenne, ces coûts représentent environ 25% du salaire brut des chauffeurs, selon Buzzfeed.

Comparé aux salaires horaires minimums en vigueur aux Etats-Unis (chaque Etat et chaque ville le fixe librement, le seuil fédéral étant établi 7,25 dollars, soit 6,40 euros), le salaire des chauffeurs d'Uber n'est donc pas très élevé. A Detroit par exemple, "un conducteur à plein temps gagne à peine plus [8,77 dollars, ndlr] que le salaire horaire minimum du Michigan, qui est de 8,50$". Buzzfeed rappelle aussi que ce montant "est moins élevé que celui de 10$ promis par Walmart à ses employés [chaîne de distribution] en 2015".

A voir:  VIDEO. Une parodie de Drive résume tous les problèmes des chauffeurs Uber

Cette étude vient donc relativiser la communication d'Uber : en 2015, l'entreprise avait réalisé une étude sur les salaires de ses chauffeurs qui démontrait selon elle qu'un chauffeur Uber gagnait plus qu'un chauffeur de taxi. Mais à l'époque, le Wall Street Journal notait un biais important : "Les auteurs de l'étude ont admis que ces chiffres ne tenaient pas compte des dépenses des chauffeurs telles que l'essence, l'entretien et l'assurance."

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 23/06/2016 à 14:29 :
"Les auteurs de l'étude ont admis que ces chiffres ne tenaient pas compte des dépenses des chauffeurs telles que l'essence, l'entretien et l'assurance."

J'espère qu'ils ne sont pas au service financier d'Uber, car avec de tels experts ils risquent de couler rapidement...
Après, il faut voir si ces coûts sont supérieurs à ceux d'un taxi ou non, si la même méthode a été appliquée entre les deux professions ça reste comparable. Bizarrement je suis sûr que ce n'est pas le cas !
a écrit le 23/06/2016 à 12:45 :
Faites un effort! L'article n'a aucun sens! Vous avancez dans le premier paragraphe des chiffres sans préciser que ce sont ceux fournis par Uber, donc ce n'est pas très compréhensible... Heureusement que l'article sur Buzzfeed l'était plus lui. Il y en a un peu marre de vos imprécisions qui nuisent à la pertinence des informations que vous diffusez!

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :