Ouverture des données : la SNCF sort le grand jeu

 |   |  564  mots
La SNCF a noué un partenariat avec Transparency International pour mener à bien cette politique d'opendata.
La SNCF a noué un partenariat avec Transparency International pour mener à bien cette politique d'opendata. (Crédits : REUTERS/Christian Hartmann)
L’entreprise publique a publié 114 jeux de données sur sa plateforme dédiée à l'open data au mois d’avril. Au total 200 jeux de données sont désormais ouverts. La SNCF entend intensifier sa politique d’ouverture et se dote d’une charte qui vise à encadrer cette pratique.

La SNCF fait vœu de transparence. Le groupe ferroviaire français a publié le 19 avril sur une plateforme dédiée plus de 100 jeux de données, consultables par le grand public. Cette démarche, lancée en 2012, permet ainsi à la SNCF de devenir la première entreprise en termes de nombre de données, avec, au total, la mise en accès libre de quelque 200 jeux de données.

Horaires planifiés, régularité mensuelle, incidents ferroviaires, courriers reçus et envoyés par la Présidence, liste des équipements en gares, leur fréquentation, tarifs publics et prix de marché, recrutements et rémunérations par métier, tout y passe.

"Avec l'ouverture d'une centaine de jeux de données, le 19 avril, la SNCF devient l'entreprise de France la plus performante en matière d'ouverture de données", se réjouit Mathias Vicherat, directeur délégué du groupe SNCF.

Les nouvelles données proviennent en majorité de SNCF Réseau avec 95 jeux de données ouverts. Elles concernent la description de l'infrastructure (caractéristiques des lignes, des ouvrages d'art, des passages à niveau, des traversées voies piétons, des cours de marchandises, etc.) ainsi que les travaux de maintenance et de modernisation réalisés chaque semaine. Des données sociales, environnementales, sociétales et financières sont également publiées. Concernant SNCF Mobilités, 19 nouveaux jeux de données sont ouverts et portent sur les tarifs TER, Intercités et TGV.

Cette ouverture, fruit d'un partenariat conclu en juin 2014 pour trois ans avec l'ONG de lutte contre la corruption Transparency International, a permis d'anticiper un certain nombre des exigences posées aujourd'hui par les lois Macron et Lemaire.

"Nous allons même plus loin puisque, non seulement nous avons appliqué dès 2012 les dispositions législatives, mais en plus nous donnons accès à une série de données que nous n'étions pas obligés de transmettre tels que le baromètre des gares (satisfaction clients, propreté...), les incidents sécurité renseignés chaque semaine, ou encore les données concernant le trafic par exemple", précise Mathias Vicherat.

De l'opacité à la transparence

Ce n'était pas forcément gagné d'avance pour une entreprise à très forte culture sécuritaire. Cependant, ce choix de transparence s'est imposé comme une composante du paysage interne. Et est utilisé comme vecteur de transformation.

Il s'agit pour l'heure de données brutes, "mais elle sont utilisables et appropriables", analyse Mathias Vicherat. Ces données, qui seront régulièrement mises à jour et enrichies pourront aussi bien être utilisées par des professionnels, que par des développeurs, des créateurs d'applications ou des universitaires et même simplement consultées par le grand public.

Par ailleurs SNCF a publié le 19 avril 2017 une charte qui encadre cette politique d'ouverture des données. Ce document fait la synthèse entre la volonté interne d'ouverture, le cadre légal, et les recommandations de Transparency International. Les deux éléments principaux en sont : le choix de "l'ouverture par principe" des données, et la responsabilisation des porteurs internes de données. Autrement dit, "chaque niveau hiérarchique est responsable de l'ouverture des données", précise Mathias Vicherat. "C'est assez révolutionnaire comme méthode", souligne-t-il. Et précise que "l'objectif est de continuer dans cette direction, et de "transformer le big data en smart data".

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :