Supprimer certaines lignes aériennes au profit du train : pas si simple

Pour réduire les émissions de CO2, le député de la Somme, François Ruffin (La France Insoumise), va présenter une proposition de loi visant à interdire de nombreuses lignes aériennes entre des villes régionales et Paris.
Fabrice Gliszczynski

4 mn

(Crédits : Reuters)

Voici une proposition de loi qui illustre bien la nécessité de prendre en compte tous les paramètres quand on appréhende la question environnementale du transport aérien. François Ruffin, député de la Somme (La France Insoumise), a déposé une proposition visant à interdire l'avion sur toutes les routes sur lesquelles le train "permet un temps de trajet équivalent au temps de trajet de l'avion + 2h30".

Sont ainsi concernées, dans une liste « non exhaustive », les lignes Paris-Bruxelles (55 minutes en train), Paris-Marseille (3h05), Paris-Rennes (1h25), Paris-Lyon (2h), Paris-Nantes (2h), Paris-Brest (3h25), Paris-Bordeaux (2h), Paris-Montpellier (3h09) Paris-Bâle-Mulhouse (2h40), Paris (en fait Beauvais)-Béziers (4h), Paris-Agen (3h13), Paris-Clermont-Ferrand (3h17), Paris-Lorient (2h57). Curieusement, la ligne Paris-Londres (2 heures) n'est pas concernée. Notons que ces temps de parcours en train correspondent au meilleur temps de parcours dans la journée qui, parfois, ne concernent que quelques trains. Ainsi, selon le site Ouisncf, seuls deux des 16 TGV entre Paris et Marseille proposent une durée du trajet de 3h05 mentionnée dans la proposition de loi. La formule retenue par les députés mériterait d'en tenir compte. Sans le dire, même si cela occulte le rôle d'Orly dans l'aménagement du territoire, elle semble reconnaître néanmoins l'intérêt de l'aviation pour les territoires puisqu'elle exclut les lignes transversales (région-région) sur lesquelles les voyages en train sont très longs.

Les passagers iront prendre leur vol long-courrier ailleurs en Europe

Au-delà, plusieurs lignes posent question dans cette liste. Il s'agit de Marseille, de Lyon, de Nantes et de Bordeaux. Non pas parce que le train n'est pas pertinent sur ces axes-là. Bien au contraire. Il l'a prouvé en raflant une part importante du trafic, d'autant plus élevée d'ailleurs que la durée du voyage est courte. Ces lignes interpellent parce que le projet de loi oublie certaines caractéristiques élémentaires du transport aérien, à savoir que le trafic de passagers est composé d'un trafic dit de « point-à-point » et d'un trafic de correspondance. Autrement dit, ces lignes aériennes drainent non seulement des passagers qui se rendent à Paris, mais aussi des passagers qui se rendent à l'aéroport de Roissy-Charles de Gaulle pour prendre ensuite une correspondance long-courrier. Le tiers de l'offre d'Air France entre Paris et Marseille concerne Roissy (6 sur 19), dont une partie transporte des passagers en correspondance.

Or, si les passagers aériens de point-à-point basculeront de facto vers le train, il est loin d'être acquis qu'ils feront un tel choix pour aller à Roissy pour transiter sur un vol long-courrier. Certains risquent tout simplement de prendre des avions de Lufthansa, British Airways et d'autres pour aller prendre leur vol long-courrier au départ de Francfort, Munich, Londres, Madrid... Ce phénomène n'est pas nouveau, mais il serait évidemment accentué en cas de suppression des lignes d'Air France entre Paris à Marseille, Lyon, Nantes ou Bordeaux ou Montpellier (avec des conséquences sur l'emploi à Air France et dans les aéroports). Ces plateformes aéroportuaires sont en effet desservies par des compagnies étrangères pouvant rabattre les passagers vers d'autres hubs européens. Ce qui n'est pas le cas de toutes les autres inscrites dans ce projet de loi.

Sans ligne aérienne vers Paris, le siège social de Michelin menacé ?

Autre cas qui peut susciter débat, celui de Clermont-Ferrand. La capitale auvergnate est reliée à Paris à raison de 6 vols par jours avec un temps de vol de moins d'une heure, quand la SNCF assure 9 liaisons quotidiennes directes avec des trains Intercités en 3h17 pour le meilleur temps de parcours quand il n'est pas en retard, ce qui est très fréquent sur cette ligne et exaspère bon nombre d'utilisateurs.

Ce nombre relativement élevé de vols entre les deux villes s'explique moins par le volume du trafic sur cette route que par la présence de Michelin à Clermont-Ferrand, non seulement de son usine, mais aussi de son siège social. En effet, tous les vols entre Clermont-Ferrand et Paris permettent aux dirigeants et aux cadres de l'entreprise de se rendre à Paris rapidement, mais aussi de se rendre facilement aux quatre coins du globe via Roissy. Même chose pour tous les dirigeants et cadres des divisions du groupe basées à l'étranger ou des  fournisseurs et partenaires étrangers, qui viennent rencontrer la direction du groupe.

Et par conséquent, une suppression de cette ligne serait évidemment préjudiciable pour Michelin qui, rappelons-le, est la seule entreprise du CAC 40 à avoir son siège social en région, et par ricochet pour l'économie clermontoise. Forcément le maintien des organes de décision et d'un certain nombre d'activités de Michelin à Clermont-Ferrand se poserait. "Le maintien du siège de Michelin à Clermont-Ferrand ne se justifie que par la présence d'une offre aérienne vers Paris conséquente", assure un expert aérien. Surtout, avec un train aussi peu performant sur cette ligne.

Fabrice Gliszczynski

4 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 62
à écrit le 16/08/2019 à 10:34
Signaler
A croire que tous les vols sont à l'heure d'après les commentaires.Bizarre que l'on ne parle que des trains en retard. Il serait souhaitable que les mêmes statistiques existent pour l'avion.

à écrit le 31/05/2019 à 23:02
Signaler
Si on commençait à éliminer les subventions á l'aérien? Un Paris-Bruxelles en avion est exempté de TVA - on se demande bien pourquoi au pays de l'acte unique - le Thalys paie la TVA. Sinon, on peut certes réfléchir à supprimer l'avion si le train es...

à écrit le 31/05/2019 à 0:45
Signaler
Vue la représentativité, cette proposition de loi va se heurter à une... RUFfin de non recevoir. Le problème de passer par des hubs, est connu; et résolu. Tans qu'il n'y aura pas de marché pour des liaisons directes province/long courrier, avec des a...

à écrit le 30/05/2019 à 15:18
Signaler
SNCF va être encore plus über alles ?

à écrit le 30/05/2019 à 15:10
Signaler
Les choses ne sont jamais simples lorsqu'on les complique à souhait….retirez les intérêts politiques et personnels et tout devient simple. Le reste n'est que pataquès au royaume des hommes.

le 31/05/2019 à 10:16
Signaler
oui! et puis les intérêts économiques, régionaux aussi! Plus d'intérêts, plus de sujet! C'est une variation des principes shadocks.... Merci de votre participation.

à écrit le 30/05/2019 à 15:02
Signaler
Sur des lignes en concurrence la SNCF a pris des parts de marchés conséquentes. Quand je vais de Bordeaux à Paris le train est globalement le plus intéressant. Quand je voyage à l'international le train devient une galère. Irrespect des horaires, va...

à écrit le 30/05/2019 à 14:40
Signaler
Je crois que l’auteur de cet article n’a pas compris ce que signifiait un réchauffement climatique global de plus 5 degrés Celsius si on continu à polluer comme des ahuris... on s’en fou complètement du temps de trajet des cadres de Michelin comparé ...

le 31/05/2019 à 12:36
Signaler
On s'en fou des autres, hein ... Mais au lieu de vouloir imposer des efforts aux autres, voyons de votre côté ! Annulez-vous tout déplacement motorisé autres qu'indispensables ? (plus de 5 km sinon à pied ou en vélo, pas de déplacement de loisirs mo...

le 31/05/2019 à 13:10
Signaler
Je coche bien au delà pffff : 90% bio et végétarien, je vais au travail à pied, la voiture c’est juste pour s’evader le week end. Je n’ai pas pris l’avion depuis 5 ans pour motifs perso. Couche Lavable, nous fabriquons nous meme la lessive et avons f...

à écrit le 30/05/2019 à 12:47
Signaler
... et si on commençait par supprimer tous les avantages aux députés, ministres et sénateurs, sur les vols en Europe !! qu'ils prennent le train et donnent l'exemple, et on en reparle !

à écrit le 30/05/2019 à 12:44
Signaler
De toutes façons, ceux qui s'opposent aux liaisons aériennes sont majoritairement ceux qui ne prennent pas l'avion... pour des questions de moyens uniquement, et qui jalousent ceux qui partent ! je parie que 99.9% de ceux-là, si on leur annonce qu'i...

à écrit le 30/05/2019 à 12:24
Signaler
Perso, j'avais vu d'un bon oeil l'étude par AirFrance de mettre en place des lignes TGV-AirFrance entre lyon et CDG : suivi des bagages et responsabilité de la compagnie d'un bout à l'autre de mon trajet, surtout en cas de vol manqué à cause du retar...

à écrit le 30/05/2019 à 9:42
Signaler
à la lecture de certains,les enjeux climatiques mais également économiques n'ont pas encore compris ! Outre l'impact environnemental du transport aérien lié à des émissions en haute altitude , c'est également la consommation d'une matière fossile à 1...

à écrit le 30/05/2019 à 9:29
Signaler
Avant l'interdiction pure et simple qui ne présage rien de bon pour la liberté de circulation des particuliers (rien d'étonnant que ce genre de propositions viennent d'un parti qui lorgne du côté des dictatures russe ou sud américaine), on pourrait c...

à écrit le 30/05/2019 à 0:39
Signaler
Une fois ces lignes aériennes supprimées, le train, à son tour deviendra le plus polluant... il faudra donc le supprimer également... Pourquoi ne pas faire plus court, en interdisant tous les déplacements!

le 30/05/2019 à 10:34
Signaler
Nos politiques n'ont rien compris puisqu'ils sont à fond sur le grand Paris. Créer une mégalopole nécessite des milliards de trajets quotidiens coûteux en énergie pour l'alimenter et la faire vivre. Il ne s'agit pas de tout interdire, mais que les gr...

à écrit le 29/05/2019 à 19:26
Signaler
Et si on rentabilisait la fonction publique ? Idée par ex moins de formulaires et plus de digitilization , là oui que l on eletterait moins de Co2 . Quant à celui ci faudrait arrêter de penser

le 29/05/2019 à 19:52
Signaler
...si c'est pour pondre des trucs genre ANTS pour les cartes grises rien ne presse !

le 29/05/2019 à 22:26
Signaler
La digitalisation en émet pas mal de co2...

à écrit le 29/05/2019 à 19:01
Signaler
Et si on rentabilisait la fonction publique ? Idée par ex moins de formulaires et plus de digitilization , là oui que l on eletterait moins de Co2 . Quant à celui ci faudrait arrêter de penser que notre petit territoire soit le nombril du monde et qu...

à écrit le 29/05/2019 à 17:10
Signaler
Il faut arreter de tout regarder sous le prisme de la rentabilité.Quand vous allez a l'opéra,on ne rémunère pas l'orchestre avec le simple prix des places.Les lignes déficitaires doivent etre maintenues avec l'appui financier des collectivités locale...

le 30/05/2019 à 11:01
Signaler
Et vous vous chargez d'expliquer aux contribuables et autres Gilets Jaunes qu'il va falloir augmenter leurs impôts et diminuer leurs prestations sociales?

à écrit le 29/05/2019 à 17:09
Signaler
Il y a 8 vols (A/R) quotidiens entre Clermont et Paris (4 Orly et 4 Roissy) et non 6. Michelin a sa propre compagnie aérienne (3 Falcon qui effectuent plusieurs rotations par jour). Le train est certes un peu plus lent (quoi que HopAirFrance a une ...

le 30/05/2019 à 11:54
Signaler
A priori, les propositions pour casser les vols intérieurs ne s'appliqueraient pas qu'à Airfrance !!! Michelin serait AUSSI touché avec ses propres avions !!

le 30/05/2019 à 14:59
Signaler
La compagnie MAS (Michelin Air Service) effectue une grande partie de ses vols vers l'Europe (plutôt que vers la France). Des soucis concernant MAS sembleront dérisoires à Michelin par rapport aux problèmes environnementaux et financiers causés à ...

à écrit le 29/05/2019 à 15:22
Signaler
Le problème avec les n'yàqu'à idéologique, c'est qu'ils transforment toujours les problèmes multidimensionnels en un problème monoparamètre théorique de niveau lycée.Ils ne font jamais une étude d'impact chiffrée et exhaustive.Si l'on appliquait de t...

à écrit le 29/05/2019 à 14:50
Signaler
Ce crypto marxiste pourrait aussi nous interdire de prendre l'avion mais cette fois ci pour nous empêcher de quitter le territoire national comme dans l'ex regretté bloc de l'est.

à écrit le 29/05/2019 à 13:30
Signaler
La France, ce pays ou l'on marche sur la tete.

le 29/05/2019 à 16:39
Signaler
Francois Ruffin est un député LFI, qui est loin d'être majoritaire à l'assemblée. Nous sommes une démocratie représentative, son idée se heurte effectivemetn à certaines réalités, et ne sera pas mise en oeuvre. Donc la France une démocratie représe...

le 30/05/2019 à 9:15
Signaler
La democratie de chantage des gilets jaunes? Viva la France.

à écrit le 29/05/2019 à 13:23
Signaler
Le délire Suédo-Aspergien-adolescent commence a contaminer la Gauchiardie Française. Affligeant !

à écrit le 29/05/2019 à 13:17
Signaler
Encore un qui ne prend jamais l'avion. Pour l'international, l'aeroport CDG est tres mal connecte, il faut des dessertes fiables et rapides a partir de la province. Alors supprimer des liaisons vers Paris dans ces conditions ! Mon dernier vo...

le 29/05/2019 à 16:47
Signaler
Pas très claire votre contribution : en gros vous déconseillez de prendre l'avion parce que ce sont des incompétents ? En train, vous seriez peut-être arrivé à l'heure...

à écrit le 29/05/2019 à 11:39
Signaler
Cette proposition de loi ignore le temps requis pour rejoindre une gare généralement située en centre-ville ! PS: cela vaudrait la peine de corriger les nombreuses fautes d'orthographe/mots manquants de cet article…

le 29/05/2019 à 13:20
Signaler
et l'aéroport, il ne faut pas le rejoindre peut-être ?

à écrit le 29/05/2019 à 11:31
Signaler
Tuer les compagnies aériennes privées au profit du monstre tentaculaire SNCF : qu'elle est bien bonne cette idée . . .

le 29/05/2019 à 16:44
Signaler
Le monstre SNCF est plutôt rachitique, en manque d'argent, avec des lignes qui disparaissent tous les mois. Difficile de faire 30km en avion... L'aérien semble au contraire un particulièrement subventionné au regard du coût environnemental

le 29/05/2019 à 20:04
Signaler
Le transport aérien subventionné?!!! Faudrait peut être se renseigner avant d’ecrire de telles âneries...

le 29/05/2019 à 22:49
Signaler
En réponse à "la blague", oui, ce secteur est subventionné grâce à vos impôts : - Lignes OSP (obligation de service publique, nombreuses en 🇫🇷) - Non taxation du kérosène (c'est une distorsion de concurrence pour les autres moyens de transport), sa...

à écrit le 29/05/2019 à 11:22
Signaler
Des avions à hélices type ATR, pour tout trajet (y compris l'étranger) de moins de 1000 km et des trains pendulaires pour toute la France!

à écrit le 29/05/2019 à 11:21
Signaler
C'est extraordinaire ces gauchistes qui veulent tout interdire. On nous aurait menti, dans l'inconscient collectif les castrateurs sont les "conservateurs" de droite, la gauche cool et force de progrès voulant interdire d'interdire.

à écrit le 29/05/2019 à 11:20
Signaler
L’idée n’est pas parfaite mais mérite d’être posée. Tant qu’on sera dans un modèle de libéralisme acharné, les gens trouveront toujours des défauts à cette proposition. C’est notre modèle de vie/consommation qu’il faut revoir si on veut contenir le...

le 29/05/2019 à 14:02
Signaler
Tout à fait d'accord, il faut revoir notre mode de consommation. Mais je pense que la meilleure façon est de convaincre plutôt que d'interdire. Exemple : taxe carbone sur le carburant. L'avion sera moins compétitif, le train le sera plus, la transiti...

à écrit le 29/05/2019 à 11:03
Signaler
Il faut dire à Mr Ruffîn qu’il n’y a pas besoin d’une loi pour en arriver à ce résultat. C’est juste une question de temps passé, de prix, et de saturation, sur lesquels une entreprise de transport est tout à fait en mesure d’arbitrer si elle doit fa...

à écrit le 29/05/2019 à 10:54
Signaler
Encore une idée de communiste.

le 29/05/2019 à 11:59
Signaler
Un atavisme en faveur de la SNCF controlée par la CGT.

à écrit le 29/05/2019 à 10:04
Signaler
Encore une idée d'un élu déconnecté de la réalité. Il faut arrêter de regarder le temps de transport de gare à gare ou d’aéroport à aéroport. Sauf si votre client, vos amis, votre famille habite à coté de la gare d'arrivée, et que vous même vou...

le 30/05/2019 à 11:41
Signaler
Tout dépend d'où l'on habite et où on se rend: durant 5 ans j'ai travaillé à Bdx tout en habitant le WE à Paris. C'était pourtant l'époque où la durée du trajet TGV était de 3 h (et +). J'utilisais le train car je pouvais arriver 10 mn en avance, j'a...

à écrit le 29/05/2019 à 9:57
Signaler
La premiere chose à faire et de taxer le kérosène comme les voitures LES états unis le font ce qui n'empêche mr MACRON de critiquer TRUMP qui ne signe pas la cop 21 ,,,,,,??PUIS le gouvernement en campagne permanente peut aussi prendre le train...

le 29/05/2019 à 11:08
Signaler
Aux USA ce sont uniquement les vols intérieurs qui sont taxés.

le 30/05/2019 à 11:48
Signaler
Contrairement aux états-unis, la taille de l'Europe permet facilement de modifier son lieu de transit avant un long courrier ! Taxez le kerosène sur Lyon-Paris, et pour me rendre en Afrique du sud, je choisirai des vols vi Amsterdam ou via Francfort ...

le 31/05/2019 à 0:28
Signaler
@lyonnais... euh... la RSA c'est au sud !!! Ecologiquement, il vaudrait sans doute mieux passer par Madrid.

à écrit le 29/05/2019 à 8:50
Signaler
Analyse faible. La suppression de l'avion sur les lignes intérieures est une évidence. Bien sur il faut inclure Paris-Londres et bien sur il faut supprimer ces liaisons pour toutes les compagnies aériennes. Et bien sur il faut travailler l'infrast...

le 29/05/2019 à 10:10
Signaler
Ya qua, faut quon...

le 29/05/2019 à 10:18
Signaler
Vous n'avez pas lu l'article apparemment. "L'analyse faible" c'est d'affirmer avec aplomb que "La suppression de l'avion sur les lignes intérieures est une évidence" sans le moindre argument. L'analyse de M. Gliszczynski est pertinente et détaillée c...

le 29/05/2019 à 11:43
Signaler
votre analyse est d'un vide...., quelle est votre réponse pour la problématique des hubs? merci La Tribune pour cet article

le 29/05/2019 à 16:23
Signaler
@Ya qua, faut quon... Il vaut mieux un bon ya-ka-faut-qu-on qu'un éternel faut-pas-toucher Et j'oubliais: il conviendrait pour accélérer tous ces chantiers, de surtaxer le kérosène sur les lignes intérieures. N'en déplaise aux lobbys du hub

le 30/05/2019 à 11:44
Signaler
@Frank : "surtaxer le kerosène sur les lignes intérieures" ... donc pour mes vols vers l'Afrique du sud, vous me conseillez de boycotter Air France via CDG, et de privilégier les transits par Amsterdam, Londres ou Francfort ??? Vous êtes pour le dé...

le 30/05/2019 à 18:58
Signaler
@lyonnnais "Ecology and Economy are the two faces of the same coin" a dit le pdg de Volvo il y a à peu près 25 ans. En clair, jouez à pile ou face avec cette pièce ne mène à rien car elle tombera toujours sur la tranche. Donc, cher lyonnais,...

à écrit le 29/05/2019 à 8:40
Signaler
La compromission entre politiciens et lobby pétrolier ont mené nos élus à massacrer le train ces dernières décennies, il est bien évident qu'après ce long sabotage calculé il ne va pas être simple, contre en plus des politiciens aux bottes d'un puiss...

le 29/05/2019 à 14:11
Signaler
Risible. La SNCF s'est planté elle même dans le décor. Grèves à répétition, service commercial déplorable, retards, annulation, pas de place assise dans les intercités, politique commerciale illisible. Avez vous déjà essayé d'expliquer à un étranger ...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.