Taxis contre UberPop : 5 clés pour comprendre le conflit

Les taxis estiment que ces particuliers, au mieux auto-entrepreneurs, concurrencent trop facilement les professionnels qui ont acquis ou se sont endettés pour obtenir la fameuse "licence". À la base, celle-ci est délivrée gratuitement par l'État, qui en a toléré la revente, et dont l'utilité ne semble plus d'actualité... Explications.
Mounia Van de Casteele
Des centaines de taxis ont convergé vers les aéroports de la capitale jeudi matin.
Des centaines de taxis ont convergé vers les aéroports de la capitale jeudi matin. (Crédits : CHARLES PLATIAU)

| Article publié à 12h14, mis à jour à 18h53.

En colère contre la concurrence des chauffeurs UberPop, 2.800 taxis, selon l'AFP, manifestent depuis l'aube ce jeudi 25 juin aux quatre coins de l'Hexagone. Leur mouvement recueille un large écho dans la classe politique. "On ne peut pas laisser les chauffeurs de taxi victimes de la loi de la jungle", a déclaré le président socialiste de l'Assemblée, Claude Bartolone, tandis que Les Républicains dénonçaient la "concurrence déloyale" d'UberPop.

Le ministre de l'Intérieur Bernard Cazeneuve a par ailleurs saisi le procureur de la République de Paris contre le service, dénonçant un "délit d'organisation d'activités illicites de transports de personnes". Il reçoit depuis 18h30 une délégation de l'intersyndicale, après qu'elle a indiqué dans l'après-midi boycotté une rencontre à Matignon.

Si l'objet de la colère des taxis est bien identifié, la légitimité de leur (énième) mobilisation mérite d'être étudiée. Revue de détail.

  • Quelle différence entre Uber et UberPop?

Tout d'abord, rappelons que le service UberPop est une offre "low cost" du service de mise en relation entre clients et VTC (voitures de transport avec chauffeur) sur smartphone, la bien connue application mobile Uber.

Uber n'est pas une entreprise de VTC puisqu'elle revendique son statut de "plateforme technologique". D'où les problèmes de réglementation (non encore adaptée, mais à l'étude) que l'on connaît.

     >> Lire : le curieux cas d'Uber, ni taxi, ni VTC

Cela dit, les chauffeurs d'Uber (pour le services UberX, UberBerline, etc.) sont des chauffeurs de VTC professionnels. Ils ont suivi la formation requise et sont assurés en conséquence. Il présentent les mêmes caractéristiques que les chauffeurs des VTCistes LeCab, Allocab, Marcel ou encore SnapCar.

Ces derniers sont concurrents des taxis, qui ont à plusieurs reprises manifesté leur colère à l'encontre de la profession - bien avant le lancement de l'offre UberPop. Ce qui avait contraint le gouvernement à légiférer "rapidement". D'où la fameuse loi dite "Thévenoud" (du député rendu "célèbre" pour sa "phobie administrative" dévoilée) adoptée fin 2014 et entrée en vigueur au 1er janvier.

En revanche, les chauffeurs UberPop étaient à la base de simples particuliers, transportant occasionnellement d'autres personnes, dans leur propre véhicule, contre une relativement faible rémunération (à l'instar des applications Heetch et Djump). Et pour cause : ils n'ont aucune charge à payer ! Mais désormais, Uber a demandé à tous les chauffeurs UberPop de créer une activité entrepreneuriale avant fin 2015.

 Notons à cet égard que les chauffeurs Uber eux-mêmes dénoncent la concurrence "déloyale" des chauffeurs UberPop ! Etant tous des auto-entrepreneurs, ils ont des charges à payer, ce qui justifie des tarifs de courses plus élevés... Oui mais comme les chauffeurs UberPop devront tous sans exception, à en croire le DG France Thibaud Simphal, être au moins auto-entrepreneurs d'ici la fin de l'année, un certain alignement des prix semble inévitable...

Rappelons enfin qu'Uber a un temps ouvert sa plateforme aux taxis, comme dans d'autres villes d'Europe d'ailleurs. Problème: la mayonnaise n'a pas pris parce que la moutarde est très vite montée au nez des grandes centrales de réservation. Face à la menace de se voir retirer l'accès à leurs bases de clients, voire à leur licence pour ceux qui la louent, les chauffeurs de taxis intéressés par les avances de l'Américain ont dû très vite décliner la proposition, aussi alléchante fut-elle. Car n'oublions pas que si ceertains dénoncent la commission de 20% prélevée sur chaque course par Uber, les chauffeurs de taxis ne sont pas en reste si l'on ose dire. Pour avoir accès à la base clients des centrales de réservation, ces chauffeurs indépendants doivent débourser environ 300 euros par mois au minimum...

  • Salariés, indépendants : quelles différences de statut entre taxis et VTC?

Concernant la question du statut justement, tentons d'y voir un peu plus clair. Si un tribunal californien a estimé que les chauffeurs Uber étaient des salariés, il est peu probable que la France face de même. Et pour cause : si la grande majorité des chauffeurs VTC sont indépendants (à l'exception de ceux des entreprises de la grande remise comme Service Prestige, ou de certains salariés de Cinq-S), les taxis le sont aussi en grande majorité ! Il existe seulement 3% de salariés, environ 11% de locataires et 80% d'artisans indépendants. Et parmi les locataires de licence, les chauffeurs officiant pour les grandes centrales de réservation type G7 ou Taxis Bleus sont en EURL (entreprise unipersonnelle). Alors ils payent certes des charges plus élevées que les auto-entrepreneurs (imposés à hauteur de 2% de leurs revenus), mais rappelons que ces derniers ne peuvent pas dépasser un plafond de 32.000 euros HT par an... S'ils gagnent plus, les chauffeurs d'Uber ou d'autres sociétés de VTC doivent donc, comme les taxis, créer une EURL.

  • Quid de la fameuse licence?

Mais quelle différence alors entre des chauffeurs de taxis et des chauffeurs privés ? Bien entendu, il s'agit de la fameuse licence, sans doute à l'origine de tout le problème d'ailleurs. Notons bien que la licence n'est en aucun cas un "permis" pour pouvoir exercer le métier de taxi. C'est à la base ce qu'on appelle une "ADS", à savoir une autorisation de stationnement sur la voie publique. Grâce à laquelle, les taxis peuvent stationner gratuitement sur la voierie, aux endroits dédiés (panneaux et stations taxis) afin de prendre en charge des clients. Oui mais cette ADS a-t-elle encore un sens aujourd'hui quand chauffeurs et clients sont géolocalisés et qu'il n'est plus besoin de stationner sur la chaussée pour guetter le client qui commandera sa course plut^to via son smartphone ?

Rappelons en outre, que cette ADS est à la base délivrée GRATUITEMENT par l'Etat. Seulement, comme les ministère de l'Intérieur (ministère de tutelle d'origine des taxis) les délivraient au compte-goutte (le fameux "numerus clausus"), certains taxis ont commencé à se les revendre entre eux. Certains nouveaux entrants dans la professions étaient en effet prêts à débourser quelque milliers d'euros pour obtenir le fameux "sésame" au lieu de patienter quatre ou cinq ans sur la liste de d'attente pour la recevoir. Quant à ceux quittant la profession, ils étaient bien aise de pouvoir mettre quelque pécule pour assurer un départ à la retraite serein. Problème : le gouvernement n'a rien dit et a laissé faire. De quoi inciter certains à spéculer... Ce qui a conduit à rendre la licence à flirter avec des prix avoisinant parfois les 400.000 euros (240.000 euros aujourd'hui) à Paris par exemple.

  •  UberPop est-il illégal?

Le Directeur d'Uber France rappelait mercredi sur le plateau d'iTélé:

"On n'est pas dans l'illégalité. Il y a un texte ; l'interprétation du ministère de l'Intérieur et des forces de l'ordre est de dire que c'est illégal. Il y a quatre tribunaux indépendants qui se sont prononcés, les uns après les autres, refusant l'interdiction, disant qu'il n'y avait pas de trouble manifestement illicite et hier (mardi 23 juin) a été transmise par la Cour de cassation - la Cour suprême de notre pays - au Conseil constitutionnel, une question pour savoir si la loi Thévenoud elle-même n'est pas illégale".

Sur ce point, les Sages trancheront fin septembre.

En attendant, "nous devons continuer à offrir ce service - c'est possible, on est dans notre droit, on respecte le droit et on respectera toujours le droit", insiste l'ancien juriste de formation.

De leur côté, les taxis estiment que "la violence d'Uber est plus forte que celle des poings (sic)". C'est en tout cas ce qu'a déclaré sur Europe 1 mercredi Karim Asnoun, secrétaire général de la CGT Taxis, syndicat qui a lancé un appel à la grève nationale pour aujourd'hui. Palettes en feu sur le périphérique, bretelles d'accès aux aéroports bloquées et confrontations tendues, parfois violentes, avec les chauffeurs de VTC, le bilan (ce midi) devrait encore s'alourdir.

De telles violences et dérapages sont hélas toujours plus fréquents, si bien que Bruxelles a décidé de mettre en place une réglementation "dès cette année".Dans le même sens, le ministre de l'Intérieur, Bernard Cazeneuve, a "demandé au préfet de police de Paris de prendre un arrêté interdisant l'activité d'UberPop", a-t-il indiqué jeudi à Marseille. Tout en condamnant les actes violents :

"J'appelle tout ceux qui sont dans l'action à n'engager aucune violence".

Dans la soirée, le Premier ministre Manuel Vall a condamné des violences "inadmissibles"  et a promis que leurs auteurs, "qui se trouvent dans les deux camps", seraient "poursuivis".

_____

>> Pour aller plus loin:

« Tout le monde a peur de se faire Uberiser » Maurice Lévy, patron de Publicis

Interview du directeur général d'Uber France, Thibaud Simphal, le 13 février 2015 (Propos recueillis par Laurent Lequien/La Tribune, 13 février 2015)

Mounia Van de Casteele

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 70
à écrit le 01/07/2015 à 14:48
Signaler
>Et parmi les locataires de licence, les chauffeurs officiant pour les grandes centrales de réservation type G7 ou Taxis Bleus sont en EURL (entreprise unipersonnelle). Alors ils payent certes des charges plus élevées que les auto-entrepreneurs (impo...

à écrit le 28/06/2015 à 19:30
Signaler
Pour corriger, un autoentrepreneur paie peut-être 2% d'impôt mais également 23 % de charges sociales...cela sur le chiffre d'affaire et non sur le bénéfice. De plus Ht ne veut rien dire pour un Ae, celui-ci ne récupère pas la tva. Il faut se renseign...

à écrit le 28/06/2015 à 13:12
Signaler
Seuls les usagers peuvent changer les choses. Ne prenez plus un taxi, mais les transports en commun ou UberPop.

le 01/07/2015 à 14:48
Signaler
… voir même un bête vélo si votre trajet le permet.

à écrit le 26/06/2015 à 17:31
Signaler
Quand on constate ce qui se passe pour trois taxis, on mesure l'effort gigantesque à entreprendre pour réformer notre pays. Ce n'est pas gagné et je plains sincèrement les personnes qui nous gouvernent. Quand on pense qu'il va falloir s'attaquer a...

à écrit le 26/06/2015 à 17:17
Signaler
Tu aimes vivre dangereusement? La drogue, le sexe et la vie de débauche, c'est tellement 2014! Réveille le gangster qui sommeil en toi, prend un Uberpop! #jesuisuberpop.fr

à écrit le 26/06/2015 à 16:14
Signaler
Mon entreprise pratiquant (sans le savoir) la "méthode Uber" (en m'appuyant sur un réseau de collaborateurs occasionnels, consultants indépendants, non-salariés) depuis sept ans, je dois vous avouer la trouver très pratique et rentable. Mes consultan...

à écrit le 26/06/2015 à 15:37
Signaler
Bien entendu il s'agit de rétablir la liberté d'entreprendre dans tous les domaines. Il convient de négocier l'arrivée de nouveaux prétendants avec de bonnes pratiques. On notera que G7 est une plate-forme identique qui ne dit pas son nom, abusant d...

à écrit le 26/06/2015 à 15:26
Signaler
UberPop est une délivrance et en même temps une sécurité car eux seront imposés réellement sur leurs gains et la société aussi . Il faut soutenir ce type d'initiative , on va dans le bon sens .

le 26/06/2015 à 20:57
Signaler
Enfin, un peu de bon sens

à écrit le 26/06/2015 à 14:45
Signaler
L'état récolte aujourd'hui ce qu'il a semé hier Il a distribué gratuitement des licences (les grosses compagnies de taxis en ont amassé) institué un numérus clausus et accepté/toléré (?) leur revente Je comprends les taxis. Combien faut-il de cours...

à écrit le 26/06/2015 à 14:12
Signaler
Ponzi, Madoff et les Taxis…. Cette licence revendue entre taxis fait penser à une chaîne de Ponzi. Les derniers arrivés qui ne trouvent pas de nouveaux investisseurs sont les dindons de la farce. Un taxi qui passe sa colère sur un chauffeur Uber ou...

le 27/06/2015 à 4:43
Signaler
Bien vu pour la chaine de madoff et pour la comparaison avec le livret A. Cette situation corporatiste était absurde, on le savait depuis des années. On a laissé les syndicats défendre leurs privilèges, par l'organisation de la pénurie de l'offre...

à écrit le 26/06/2015 à 12:23
Signaler
La concurrence est nécessaire dans ce secteur de transport , l'état doit réfléchir comment indemniser les licences des Artisans taxis et les autres compagnies (G7 et ....) qui sont gérées par des lois et décrets de 1945. Les régions et l'etat peuve...

à écrit le 26/06/2015 à 11:39
Signaler
les clients dans tout cela ! ! EH BIEN LIS SONT POUR L OUVERTURE A UNE CONCURANCE POINT

à écrit le 26/06/2015 à 11:30
Signaler
Guerre larvée ou pas contre le droit d'entreprendre en France vs 5 millions de chômeurs. Incroyable, j'ai tout compris et les Français aussi. Les pauvres taxis ont fini par comprendre que leur système était nul, et qu'un concurrent techniquement tr...

à écrit le 26/06/2015 à 10:31
Signaler
Comme disait Tayllerand " agiter le peuple avant de s'en servir". Évidemment que ces violences des deux côtés sont dommageables, mais je comprends les taxis, mais les vrais responsables sont les politiques qui ont adopté une loi fourre tout, n'ont eu...

à écrit le 26/06/2015 à 10:27
Signaler
Je suis Uberpop!!!

à écrit le 26/06/2015 à 9:36
Signaler
J'aime bien illustrer mon analyse sur les taxis avec cet exemple: Aéroport Perpignan - Argeles sur mer en taxi minimum 75 euros s'il n'y a pas de bouchon en bus pris à l'aéroport 2, 20 euros, imaginez vous ce que vous pouvez faire avec 72,80 euros en...

le 26/06/2015 à 10:50
Signaler
Dans la catégorie commentaire navrant,je vous remets la palme d'or. Imaginez ce que vous pourriez faire en vacances avec l'argent que vous donnez à votre coiffeur...

le 26/06/2015 à 12:00
Signaler
Vous voyez l'argent que je donne à mon coiffeur je le donne avec beaucoup de plaisir mais un seul euro aux taxis ça me fait ....

le 26/06/2015 à 14:59
Signaler
Je ne comprends pas Le Rapport Avec Le Coiffeur? Cordialement

le 28/06/2015 à 10:19
Signaler
Vous avez raison il faut poser la question à Geo il doit être chauffeur de taxi!

à écrit le 26/06/2015 à 9:24
Signaler
Il faut désigner un médiateur pour sortir de ce conflit...Je pense que Madame Agnés SAAL est toute désignée, elle connaît le dossier à fond...Et au moins elle sera payée pour un travail réel...

à écrit le 26/06/2015 à 9:19
Signaler
il faut une concurrence réélle entre UBER et TAXIS Imposer aux chauffeurs UBER / Avoir une licence officielle Avoir un permis 'taxis' Passer leur véhicule au contrôle annuel comme les taxis le font Imposer un horodateur pour connaitre leurs hor...

à écrit le 26/06/2015 à 9:05
Signaler
Ponzi, Madoff et les Taxis…. Cette licence revendue entre taxis fait penser à une chaîne de Ponzi. Les derniers arrivés qui ne trouvent pas de nouveaux entrants sont les dindons de la farce. Un taxi qui passe sa colère sur un chauffer Uber, c’est ...

le 26/06/2015 à 9:38
Signaler
Exactement, et le laissez faire de l'etat est cette fois bien coupable.

à écrit le 26/06/2015 à 8:10
Signaler
Quelle différence entre UBERPOP et le COVOITURAGE ? On vante le covoiturage mais c'est aussi un moyen de se déplacer ou une personne rend un service à une autre et ce service fait l'objet d'une participation en monnaie trébuchante Alors le covoitur...

le 26/06/2015 à 10:32
Signaler
Il y a des règles, Monsieur, et tout doit les respecter

à écrit le 26/06/2015 à 6:57
Signaler
Les déclarations du PR a Bxl montrent qu il n a pas lu votre article ... Ceux qui étaient dans l illégalité hier, ce sont les taxis !

à écrit le 25/06/2015 à 23:34
Signaler
Bon, ok, Ca suffit maintenant. J'en ai fini avec les taxis. C'est pas tout de parler, il faut agir. Ils n'auront plus un seul euro de ma part...

le 26/06/2015 à 9:37
Signaler
je fais comme vous plus un sous on s'arrange autrement et c'est surtout moins cher.

à écrit le 25/06/2015 à 19:59
Signaler
L'oligarchie dirigeante aime les taxis, tellement qu'elle leur laisse de grosses notes apparemment...

le 26/06/2015 à 9:41
Signaler
Ahahahah, so right!

le 26/06/2015 à 9:41
Signaler
@ Britannicus C'est comme Valls il s'accroche aux bien faits de la république, lui il fait plus plus fort, pour ses loisirs il utilise les avions de l'état pour faire voyager sa famille bien entendu avec la complicité de son ami d'un jour Platini qui...

à écrit le 25/06/2015 à 19:52
Signaler
La noblesse s'accroche à ses privilèges...

à écrit le 25/06/2015 à 19:30
Signaler
pour ou contre les taxis ou uber pop ... je ne sais pas .... une chose me semble sure, le pouvoir politique n'a pas pris les mesures qu'il fallait, tous les gens que je croise dans les rues ont un "smartphone"...

à écrit le 25/06/2015 à 18:51
Signaler
La situation devient tragi-comique. Quand on pense que la chanteuse américaine et veuve de Kurt Cobain, Courtney Love s’est faite agresser par les chauffeurs de taxi en grève contre UberPop à Paris, c'est pas la meilleure publicité pour la capitale, ...

le 25/06/2015 à 19:51
Signaler
Pour le J.O. de 2024 c'est foutu ! Merci Courtney !! :)

à écrit le 25/06/2015 à 18:31
Signaler
On ne pourra pas facilement interdire Uber X et Uber berline qui sont considérablement moins cher qu'un taxi, donc tout ne découle pas de l'amateurisme des chauffeurs Uber. Les chauffeurs de taxi subissent principalement le scandale de la licence ...

à écrit le 25/06/2015 à 18:31
Signaler
La loi s'applique a tout le monde, memes aux syndicalistes. Le droit de greve ce n'est pas le droit de degrader aux frais du contribuable, ce n'est pas le droit de kidnapper des patrons dans leur usines, ce n'est pas le droit d'entraver ceux qui veul...

le 25/06/2015 à 22:15
Signaler
D'accord avec vous , même traitement pour la SNCM, la SNCF, les bonnets rouge, la CGT, , FO, les fonctionnaires divers et variés. Enfin de compte tous ceux qui font chiez, tous le monde depuis 30 ans!!!

le 26/06/2015 à 10:48
Signaler
ahahahah, si vrai,,,,,,,,,,, I love you Von Chubb!!!!!!!!!!!!!!

à écrit le 25/06/2015 à 18:01
Signaler
Notre ministre se couche a la 1ere salve. La violence paie. Allez-y les gas Quelle pitie, pauvre France!

à écrit le 25/06/2015 à 17:45
Signaler
Gouverner c'est prevoir. Il semble que la situation des taxis est bien, entre autre, le resultat de 2 bevues de l'etat: 1- d'avoir ferme les yeux sur la revente de licences gratuites 2- de ne pas avoir anticipe l'impacte de nouvelles technologies ...

le 26/06/2015 à 10:09
Signaler
@olivier +1 le pb c'est que ce gouvernement n'a aucun courage politique et qu'il cède devant tous les lobbies. pourtant électoralement le PS n'a rien à perdre il ne doit pas y avoir beaucoup d'électeurs PS parmi les taxis! et il est temps de faire ...

le 26/06/2015 à 11:03
Signaler
Oui, c'est bien pour cela que je faisais aussi mention de "banana republique" dans un autre commentaire

à écrit le 25/06/2015 à 17:18
Signaler
Un auto entrepreneur est imposé forfaitairement a 2% sur son chiffre d affaire mais paie aussi 22% de charges sociales sur le même chiffre d affaire....... Dont il ne peut déduire aucune charge..... Un taxi en EURl paie environ 35 à 40 % de charge s...

le 25/06/2015 à 18:11
Signaler
un A E ne doit pas dépasser un CA annuel de 32900€/an sur lequel il est taxé de cotisations sociales de 24,6%. Pas soumis au régime de la TVA . Les frais déductibles dans le cas d'Uber sont aléatoires. à confirmer par l'Administration fiscale. Oblig...

le 25/06/2015 à 20:48
Signaler
@Curieux37 : -> votre commentaire sur la fiscalité tient la route pour la part que les taxis déclarent effectivement...j'en ai vu passer des 2033 d'artisan-taxi et rares sont celles qui dépassaient 30 KE de recettes annuelles et 10 KE de bénéfices !...

à écrit le 25/06/2015 à 16:52
Signaler
Les taxis doivent comprende une chose, la société a évolué, c'est fini le temps d'avoir seulement des taxis pour transporter des personnes. Je dirais même que très rapidement avec l'arrivé des voitures sans conducteur, leur emploi sera obsolète, il n...

le 26/06/2015 à 9:38
Signaler
Vous avez certainement raison et celà ne concernera pas seulement les taxis mais beaucoup d'autres professions. On a quand même du mal a imaginer comment on va pouvoir créer suffisament d'emplois pour que les gens puissent consommer quoi que ce soit ...

le 26/06/2015 à 11:35
Signaler
DARWIN et sa faux....

à écrit le 25/06/2015 à 16:46
Signaler
Les taxis comme les chauffeurs de UberPOP ne seront plus d'actualité avec les voitures autonomes. Cela sera une vrai révolution mais un vrai désastre pour l'emploi. Et visiblement personne n'est prêt.

à écrit le 25/06/2015 à 16:44
Signaler
Quel pays ! Les monopoles ont la vie dure...boycottez les taxis, prenez les transports en commun même si cela n'est pas top, ou bien faites-vous transporter par un proche.

à écrit le 25/06/2015 à 15:18
Signaler
Cet article permet d'éclairer le débat mais on peut y relever des omissions ou des inexactitudes. Ce qui est dit sur la licence (l'autorisation de stationner) est exact à une nuance près c'est que les licences sont délivrées par une commission dépar...

à écrit le 25/06/2015 à 14:58
Signaler
Uber est au service du consommateur et de ceux qui recherchent des revenus supplementaires. En ce sens, la societe cree des jobs et contribue a l amelioration du pouvoir d achat de chacun. Les taxis sont victimes de leur propre systeme ineffici...

le 25/06/2015 à 17:35
Signaler
User est une société fortement capitaliste que et mondiale.....dont le modèle est. Avoir le minimum de charges fixes.......... Le risque étant prit a l essentiel....par les investisseurs ou les indépendants qui travaillent avec UBER....... Ne nous le...

à écrit le 25/06/2015 à 14:52
Signaler
Je suis pour uberpop qui est juste le droit de travailler. Par contre evidement il faut qu'Uber declare a l'urssaf et au fisc tous les revenues sous peine de grosse amende (ils ont levé plusieurs milliards d'euros, ils ont de quoi payer les amendes) ...

à écrit le 25/06/2015 à 14:13
Signaler
Bonjour, MM de la rédaction ! je m'excuse mais vous avez utilisée une même photo pour illustrer deux articles sur des sujets pas tout à fait les mêmes, j'en ai écris un commentaire mais j'étais confus par les photos et je l'ai posté faussement, alors...

à écrit le 25/06/2015 à 13:40
Signaler
la seule véritable question à propos d'Uber Pop est celui de l'assurance des conducteurs qui ne couvre sûrement pas le transport à titre lucratif de passagers, fût-ce à titre occasionnel ; Uber devrait clairement faire quelque chose de ce côté-là. q...

à écrit le 25/06/2015 à 13:14
Signaler
Soutien aux taxis. Ne vous laissez pas faire,au delà de défendre vos intérêts,la noblesse de votre combat servira espérons le,à faire barrage à tout ces vautours soutenu par des pigeons. Les français en bon moutons qu'ils sont se jettent dans la gueu...

le 25/06/2015 à 13:42
Signaler
le vrai problème des taxis, c'est celui de la licence, hors de prix à l'achat dans certaines villes, et qui perdrait toute valeur, pas seulement si Uber Pop se développe, mais aussi "simplement" si on ouvre de nouvelles licences. C'est un cercle vici...

le 25/06/2015 à 14:06
Signaler
le vrai problème des taxis, c'est celui de la licence, hors de prix à l'achat dans certaines villes, et qui perdrait toute valeur, pas seulement si Uber Pop se développe, mais aussi "simplement" si on ouvre de nouvelles licences. C'est un cercle vici...

le 25/06/2015 à 14:27
Signaler
Je vois que vous n'avez jamais eu de problème avec un taxi: retard, amabilité etc.... tant mieux pour vous mais sachez que , comme dans toute profession, il y a des moutons noirs qui gâchent : un peu de concurrence avec des gens qui veulent vraiment ...

le 25/06/2015 à 16:38
Signaler
Je me demande pourquoi personne n'a relevé que cette vente des licences c'est en fait une pyramide qui s'est mise en place. Comme toute pyramide les premiers touchent, les derniers seront les lésés, il n'auront rien. Je rappelle que les pyramides ...

le 26/06/2015 à 0:30
Signaler
arretez de mettre tous les taxis dans le même panier!!!!vous ne faites que de parler des taxis parisiens vous ne savez peut être pas que cela existe aussi en province!!! Dans nos petites communes les taxis sont aimables, nous ouvre la porte, mettent ...

le 26/06/2015 à 9:31
Signaler
c'est la fin de l'a arqué des chauffeurs de taxi votre bataille est perdue d'avance, vous avez plusieurs longueur de retard, en ce qui me concerne plus un sous au taxi.

le 26/06/2015 à 11:29
Signaler
Bien sur, à moins que l'état décide que l'erreur qu'il a commise vaut son pesant d'or, donc rachat. Les taxis n'ont aucun doute sur ce point, si l'on doit en venir à ca. Pour ma part, je pense qu'on ne leurs doit rien, ils ont joue, ils ont perdu. ...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.