Acquisition stratégique pour Rideau dans le Pas-de-Calais

 |   |  490  mots
(Crédits : DR)
Le rachat de Rondelez permet au fabricant de vérandas vendéen de se déployer dans le nord de l'Hexagone. Région, selon lui, à fort potentiel commercial.

C'est une mini-révolution culturelle que vient de connaître la société Rideau : cette entreprise vendéenne, créée en 1975, a mené en ce début 2010 la première croissance externe de son histoire. Spécialiste de la construction et de l'installation de vérandas, elle a acquis Rondelez, une société du Pas-de-Calais employant 15 salariés et réalisant 3,5 millions d'euros de chiffre d'affaires. « Jusqu'à aujourd'hui, il n'y avait pas de croissance externe car ce n'était pas dans l'esprit de la société », justifie Jacques Rabiller, responsable de la communication du groupe. « C'est l'occasion qui a fait le larron car, de toutes les façons, nous aurions déployé notre force commerciale dans le nord de la France », renchérit Gustave Rideau, le PDG du groupe qui porte son nom.

En effet, celui-ci a organisé son déploiement de façon très logique en partant de sa base vendéenne. Il compte à l'heure actuelle une cinquantaine d'agences commerciales en propre, réparties sur une large façade atlantique. Le reste du territoire est couvert par un réseau de partenaires et distributeurs. Avec cette acquisition, le groupe Rideau se dote d'un point à partir duquel il va pouvoir rayonner et poursuivre son déploiement.

Large palette d'activités

Gustave Rideau a développé sa société sur un principe simple, tiré de son expérience de compagnon : « J'ai toujours envisagé de faire les choses de A jusqu'à Z. Produire mais aussi poser les vérandas. Il est en effet indispensable que le client final soit satisfait. » L'entreprise a également bénéficié de la prime au premier dans un département où l'on compte à présent des acteurs de premier rang en matière de fabrication de vérandas. En outre, le groupe Rideau a ajouté à sa palette la fabrication de mobil-homes et d'abris de piscine.

Aujourd'hui, il représente 400 collaborateurs pour un chiffre d'affaires de 70 millions d'euros. La production se répartit sur trois lieux : les ­mobil-homes à Vernansault, les abris de piscine à Saint-Mathurin et les vérandas à La ­Roche-sur-Yon. La société a investi ce dernier site en 2008, avec une surface de production passée de 6.500 m2 à 22.000 m2. « En l'espace de deux ans, cela nous a permis un gain de productivité de l'ordre de 20 % », se félicite le PDG. Actuellement, le groupe Rideau sort entre 5.000 et 5.200 vérandas de son usine. Mais les capacités de l'atelier « permettent de ­multiplier par deux l'actuelle production ».

L'acquisition de la société Rondelez peut aussi contribuer à accroître les volumes. Outre la région Nord-Pas-de-­Calais, elle ouvre de nouvelles perspectives commerciales sur l'Oise et la Somme. « Il y a là entre 10 et 15 millions de chiffre d'affaires potentiel, soit environ 30 % de ce que réalise le groupe sur ce segment », estime Gustave Rideau. Pour l'heure, le nom de Rondelez est gardé, mais le PDG n'exclut pas, « d'ici la fin de l'année », de faire passer l'entreprise sous l'enseigne Rideau. n

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :