Donner un sens à son épargne... Oui, mais comment ?

 |   |  960  mots
Copyright Reuters
L'encours de l'épargne solidaire - qui finance des associations ou des entreprises à vocation sociale ou environnementale - a été multiplié par près de douze, en France, au cours des dix dernières années, à 3,55 milliards d'euros. Un montant qui ne représente toutefois que 0,1% de l'ensemble du patrimoine fi nancier des Français.

Vous souhaitez donner un sens à votre épargne, savoir exactement à quoi elle est employée ? La finance solidaire est faite pour vous. Cette épargne, qui finance des associations ou des entreprises à vocation sociale ou environnementale, connaît un développement spectaculaire depuis quelques années. Début 2012, les encours de l'épargne solidaire s'élevaient à 3,55 milliards d'euros, en France, selon Finansol, un collectif d'acteurs de la finance solidaire. Certes, ce montant ne représente que 0,1% du patrimoine financier des Français, mais il a été multiplié par près de douze depuis 2002!
Résultat, dans le même temps, les sommes investies dans des activités à forte utilité sociale ou environnementale ont été multipliées par huit, pour atteindre 897 millions d'euros fin 2011. Une progression qui a permis de financer 82.700?entreprises au cours des dix dernières années et, partant, de créer ou de préserver quelque 201.000?emplois. Mais aussi d'offrir des logements décents à faible loyer à 33.500?personnes aux ressources financières très limitées.
À l'origine de cette envolée de l'épargne solidaire : la crise financière de 2008 - qui a poussé nombre de particuliers à se montrer plus sourcilleux sur la destination de leurs placements - et, surtout, l'essor de l'épargne salariale solidaire. À quoi s'ajoute l'élargissement de l'offre de finance solidaire des banques et des compagnies d'assurance : 128?produits d'épargne solidaire sont aujourd'hui labellisés par Finansol, contre 33 il y a dix?ans.
Si l'épargne solidaire attire autant, ce n'est pas seulement par philanthropie, mais également parce qu'elle rapporte, jusqu'à 3% brut pour les livrets, selon Finansol. Sans oublier les avantages fiscaux auxquels elle donne droit. Alors, cela vous tente? Revue de détail des différentes façons de devenir un épargnant « solidaire. »

L'épargne salariale solidaire

Depuis le 1er?janvier 2010, les sociétés françaises ont l'obligation de proposer au moins un fonds solidaire à leurs collaborateurs, dans le cadre de leurs plans d'épargne entreprise (PEE) et de leurs plans d'épargne pour la retraite collectifs (Perco). Les salariés peuvent ainsi choisir de placer leur intéressement, leur participation ou l'épargne abondée par leur entreprise sur un fonds commun de placement d'entreprise (FCPE) solidaire, lequel doit être investi à hauteur de 5% à 10% dans des entreprises...

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :