Saturés, les aéroports de Londres provoquent un crash... politique

 |   |  930  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2011. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
Les conservateurs britanniques se déchirent. Soutenus par les dirigeants nationaux, les professionnels du secteur aérien réclament une extension d'Heathrow et de Stansted. Le maire de Londres, Boris Johnson, milite, quant à lui, pour la construction d'un nouvel aéroport. Coût estimé : entre 62 et 98 milliards d'euros...

Le débat autour du retard pris par Londres dans son développement aéroportuaire prend une ampleur phénoménale. Au centre de la tourmente, un parti conservateur totalement déchiré. D'un côté, des dirigeants nationaux guidés par le lobby du secteur aérien, partisans d'une deuxième piste à l'aéroport de Stansted ainsi que d'une troisième piste et d'un sixième terminal pour l'aéroport d'Heathrow ; de l'autre, leurs opposants, représentant principalement les riverains, menés par le maire de Londres, Boris Johnson. Très virulent, ce dernier a estimé en fin de semaine dernière que la relance de ce projet équivaudrait à « revenir sur la pointe des pieds vers une clôture électrique qui électrocutera politiquement quiconque essaiera de la toucher ».Si ce serpent de mer circule dans les milieux politiques et économiques depuis vingt ans, un rapport publié en décembre 2003 sur les besoins aériens du Royaume-Uni avait changé la donne : il prévoyait que 465 millions de passagers utiliseraient les aéroports britanniques en 2030 (dont 180 millions pour le seul Heathrow) contre 200 millions en 2003.

Le maire de Londres lâché par les...

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 24/10/2012 à 7:44 :
Les aéroports londoniens souffrent depuis des années de saturation mais le problème a été longtemps occulté et il est tard pour agir maintenant ; il existe quand même des solutions avec des aéroports secondaires type Biggin Hill ou Cambridge plus au nord .

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :